F

FANON

Poils placés à l’arrière des boulets.

FARINE

Les farines de seigle, d’orge, d’avoine et de froment servent à préparer des buvées : dissoutes dans de l’eau, elles possèdent de merveilleuses vertus rafraîchissantes.

FAUTE

Le trotteur commet une faute lorsqu’il se met au galop, on parle également d’incartade. Un sauteur commet une faute lorsqu’il accuse au passage un obstacle, soit en l’accrochant, soit en réalisant une mauvaise réception.

FAVORI

Concurrent d’une course à qui les parieurs accordent une très bonne chance.

FERRER > voir sur notre site

travail du maréchal-ferrant

FEVE

Extrêmement nourrissantes, elles ont le pouvoir de rendre le cheval ardent mais aussi de l’intoxiquer. Les fèves doivent être consommées avec beaucoup de parcimonie et surtout pas sèches, mais ramollies. Concassées et mélangées à d’autres grains, elles conviennent parfaitement aux animaux amaigris.

FIGURES (de manège)

Exercices de travail permettant au cavalier de s’entraîner pour améliorer sa maîtrise de la conduite du cheval et/ou d’assouplir celui-ci.

FILET

Partie du harnachement installée sur la tête du cheval comportant uniquement comme embouchure un mors de filet.

FINESSE

Le mot pour, soit la qualité du cheval dressé qui exécute correctement les indications fournies par des aides discrètes et peu visibles ; soit du cavalier qui sait employer des aides discrètes.

FIXITE

Capacité du cheval à rester immobile.

FJORD > voir Les Races

FLEHMEN

En tendant l’encolure, le cheval retrousse sa lèvre supérieure en découvrant les dents, bouche entrouverte, et fronce les naseaux.

Elle peut avoir pour cause une odeur particulière que le cheval analyse ainsi davantage ou de fortes douleurs comme lors de colique.

FLUXION PERIODIQUE > voir Vices rédhibitoires

FLYER

Le mot pour un cheval qui aime les courtes distances, de 1.000 à 1.300 mètres.

FOAL

Désigne le poulain de la naissance au sevrage.

FOIN

Outre ses qualités nutritives, il constitue également un aliment de lest : c’est l’herbe séchée.

FORGER

Le cheval forge lorsqu’il se cogne le fer d’un antérieur avec le fer d’un postérieur.

FOUAILLER

Se dit quand le cheval agite vivement la queue.

FOUET

En attelage, accessoire indispensable au meneur servant si besoin est, le mouvement en avant, mettre le cheval dans les traits, aider à tourner ou corriger le cas échéant. En aucune façon, le fouet n’a vocation à frapper le cheval.

FOULEE

La distance entre deux posers successifs du même pied.

FOURBURE

Inflammation des extrémités des membres qui provoque un excès de sang dans le pied. Ce sang stagne, le pied n’est donc plus oxygéné convenablement, ce qui provoque la mort des cellules dans les tissus. Le sang se loge sous la fourchette, provoquant le basculement de la troisième phalange vers l’avant.

Elle survient chez les poneys ou chevaux dont l’alimentation est trop riche en orge, en fèves, en maïs, en avoine ou un excès de travail et donc de fatigue.

FOURCHETTE

Elle recouvre le coussinet plantaire et est située dans la moitié postérieure de la sole. Elle se prolonge à l’arrière par les glômes.

FOURRAGE

Substance végétale (le foin) que l’on destine à l’alimentation du cheval.

FOURREAU

Protection de peau contenant l’organe mâle lorsqu’il est rétracté au repos.

FRISON > voir Les Races

FRANC DU COLLIER

Se disait d’un cheval de trait qui tirait spontanément sans qu’on ne l’y oblige.

FRONTAL

Partie du filet placée sur la tête du cheval sur son front, entre le chanfrein et les oreilles.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *