Accueil » Soins et santé » Médecines Alternatives » Phytothérapie » l’Aloe Vera » Aloé Vera -> avoir une plante chez soi

Aloé Vera -> avoir une plante chez soi

L’aloe vera pousse de manière spontanée dans le sud de l’Europe. Vous pouvez donc prélever des pieds de 5 à 10 cm dans des zones non cultivées (bords de chemin, talus, etc.). La multiplication de l’aloe se fait par pollinisation, mais il est plus facile et plus rapide de procéder par séparation des plants. Dans les régions moins ensoleillées, l’aloe se développe moins rapidement. Mais il s’acclimate assez bien au nord de la Loire et supporte la vie en pot. D’ailleurs, n’hésitez pas à en placer à côté de vos appareils électroniques (ordinateurs, télé, etc…) car il régule les champs électromagnétiques. Bien que ce soit un cactus, il a besoin d’eau mais sans excès et dans un sol bien drainé, de préférence sablonneux.

Votre plante aura besoin d’un emplacement ensoleillé et d’une température normale d’appartement avec une bonne terre aérée . Ne l’arrosez pas trop , surtout pas en hiver et au printemps et en été , pensez à rajouter un peu d’engrais . Ne la placez jamais directement au soleil brûlant en été et faites attention au gel en hiver .

Ce n’est qu’après 4 à 5 ans de croissance que l’on peut commencer à prélever ses feuilles pour la fabrication de remèdes ou de cosmétiques. Pensez de lui laisser une bonne dizaine de feuilles afin qu’elle puisse se régénérer .

Comment extraire le suc ?

Les feuilles non entamées se conservent deux à trois mois, à température ambiante ou au frais, mais jamais en dessous de 5 °C, température à partir de laquelle la plante perd une partie de ses principes actifs. Une fois entamée, conservez la feuille dans du papier alimentaire.

– Pour récupérer la pulpe, posez la feuille d’Aloe vera sur une planche à découper recouverte d’un morceau de papier absorbant.

– Coupez une tranche d’environ deux centimètres d’épaisseur du côté le plus large. Attendez environ trois minutes que l’aloïne, une substance jaune contenue dans l’épiderme, coule sur le papier.

– Avec un couteau, supprimez les bords épineux et coupez la tranche par le milieu dans le sens de la longueur. Vous pouvez maintenant récupérer la pulpe gélatineuse, transparente et inodore à l’aide d’une spatule, en bois de préférence. Son goût est très légèrement amer, mais en la mélangeant avec du jus de goyave, d’ananas, de papaye, de grenade ou du lait de coco, c’est un régal.

(c) Edition Vigot dans le livre Aoe Vera de E. Helle (p55)

De haut en bas et de gauche à droite

1. Couper la base

2- Laisser l’aloïne s’échapper qqs minutes, retrancher 1mm

3- Couper la tranche à utiliser (2cm environ)

4- Supprimer les épines

5- Libérer la pulpe

Il est possible d’utiliser la plante fraîche : couper une feuille d’aloe et la presser pour récupérer la quantité de gel nécessaire. Appliquer ensuite sur la partie à soigner. Le reste de la feuille se conserve 1-2 semaines au réfrigérateur (enveloppée dans du papier d’aluminium).

One Response to Aloé Vera -> avoir une plante chez soi

  1. Bonjour, j’aurais souhaité connaître la posologie pour un cheval
    vous indiquez dans votre article la posologie pour un humain
    mais il y a une différence de poids entre un humain et un cheval
    Donc faut-il augmenter les doses et si oui combien.
    merci d’avance pour votre réponse
    ghislaine

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *