Accueil » Equitation et travail » Bases et loisir » Assurer son cheval, une bonne idée ?
assurance-cheval

Assurer son cheval, une bonne idée ?

Quelle que soit la discipline pratiquée, entretenir un cheval représente un budget conséquent. Quand tout va bien. Mais que se passe t-il quand « ca va mal » ? Maladie, accident, soins vétérinaires, transport d’urgence, tous ces imprévus peuvent plomber lourdement un budget. Mon fidèle compagnon par exemple, souffrant de lymphangite chronique, me rappelle régulièrement que les soins en cas de crise, « ca coûte une blinde ». 

assurance-chevalFace à cela, les compagnie d’assurance ont flairé le filon, et depuis quelques années, les assurances pour cheval mais aussi pour tous les animaux domestiques se sont développées et offrent des couvertures allant de la simple bobologie jusqu’à la couverture intégrale. Bien entendu, les budget sont très différents, et souscrire une assurance maladie pour son chat ne représente pas le même budget que pour son cheval. 

Que couvrent les assurances proposées ?

En France il y a 3 grands opérateurs : Cavalassur, hipassur (GAN) et chevalassur. Notez l’originalité des noms au passage 😉

Tous les trois proposent une gamme finalement assez comparable, mais distinguent les professionnels (centre équestre, transporteurs, éleveurs, soigneurs, etc) et les propriétaires, cavaliers ou non. L’assurance du cheval lui même est distincte, et c’est celle qui nous intéresse ici.  Les garanties sont calculées sur la base du « prix » du cheval (et oui…) ou d’un montant arbitraire à assurer tout simplement. 

Pour le cavalier / propriétaire

Pour ce qui est de l’humain, ces assurances restent très classiques. Responsabilité civile, accidents, elles remplacent mais surtout complètent l’assurance fédérale proposée par la FFE. Mais tout le monde n’étant pas affilié (moins de la moitié des cavaliers…), disposer d’une assurance spécifique pour ses activités équestres reste une sécurité importante.

Pour le cheval

C’est sur ce point que les assurances animales sont particulièrement intéressantes. Selon les compagnies, on peut assurer un montant arbitraire ou des risques spécifiques. Et là tout est ouvert. Semblables en tous points aux assurances maladie humaines, tout est pris en compte. Frais vétérinaires, médicaments, soins chirurgicaux, transport, accident, et même frais d’équarrissage, désormais payants en France. 

Hipassur calcule sa prime selon la valeur du cheval selon un barème, cavalassur et chevalassur permettent de faire un devis en ligne. 

Assurer mon cheval ? 

Le principe de l’assurance, c’est simple. Je paye à l’avance « au cas ou » en espérant que rien ne se passe. Mais les calculs sont assez simples à faire. Après avoir tester le devisage sur les 3 compagnies, j’en suis à une prime de l’ordre de 400 euros par an en moyenne pour une assurance maladie « confort » ou avancée. Mais en fait ca vaut franchement le coup. Le plafond de remboursement est assez élevé (environ 3000 euros), et certaines maladies comme la fourbure sont également prise en charge. 

Une assurance « de base », ne prenant en charge que les soucis liés à des accidents, tournent autour des 260 euros. 

Le budget peut paraître important, mais avec les chevaux les imprévus peuvent être fréquents, et face a de lourds frais vétérinaires en cas de pépin, savoir qu’on peut y faire face immédiatement reste une source de tranquillité majeure. Combien de cagnottes ont été créées pour faire face à des situations difficiles ! Sortir 1000 euros ou même moins n’est pas toujours évident. 

Je dois dire qu’après avoir analysé ces propositions, je vais très certainement réfléchir à la question, et sérieusement. Oui, ca vaut le coup !

Cliquez sur le service voulu pour commenter (en direct/Facebook/Google+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *