Accueil » Archives de cet auteur: Airelle

Archives de cet auteur: Airelle

Conclusion

Notons également que le cheval, de par sa morphologie, est beaucoup plus apte à tirer qu’à porter. L’attelage, discipline de traction par excellence, demandera donc à votre cheval moins d’efforts que d’être monté, et il y a des chances pour qu’il apprécie autant que vous les heures de travail à la voiture. Enfin, notons que cette renaissance de l’attelage permet à la plupart des races de chevaux de trait d’être élevées dans un autre but que celui, peu réjouissant, de terminer dans une assiette… Faites-vous donc plaisir et initiez votre cheval à l’attelage ! Vous contribuerez à la fois à ...

Lire la suite...

Comment atteler ?

Comme pour toute discipline, il y a évidemment certaines règles à respecter si l’on veut que tout se passe pour le mieux. Certaines sont évidentes, d’autres, probablement plus archaïques, ne sont presque plus appliquées. Par exemple, la tradition veut que le meneur ait la tête couverte (béret, casquette, chapeau…) et qu’il porte un tablier. Dans la réalité, bien peu de meneurs se soucient réellement de détails aussi peu importants. Personnellement, j’ai même essayé de mener avec une casquette, tout ce que ça m’aura valu c’est un demi-tour au bout de 100 mètres de galop car la casquette avait volé par ...

Lire la suite...

Les harnais et leur entretien

Il est important, de même qu’on veillerait à choisir une selle de bonne qualité pour son cheval, de bien choisir son harnais d’attelage. En effet, des harnais de piètre qualité pourraient occasionner des blessures sévères au cheval et le dégoûter de l’attelage définitivement. Il existe deux sortes de harnais : – les harnais à bricole – les harnais à collier (plus rares)   Composition du harnais. Le harnais se compose de quatre parties, appelées appareils : – l’appareil de direction (têtière + guides) – l’appareil de traction (collier ou bricole + traits) – l’appareil de portage ( sellette + sangle ...

Lire la suite...

Les chevaux d’attelage

A priori, aucune race ne doit être écartée, cependant, certaines sont beaucoup plus maniables et performantes que d’autres et ont amplement fait leurs preuves comme le Haflinger, le Fjord, le Mérens, le Camargue, le Franches-Montagnes, le Cob et le Frison pour ne citer que les plus connus. Les chevaux plus lourds, évidemment moins rapides et moins maniables, sont néanmoins réputés pour être plus calmes et plus puissants. Les plus représentés dans la discipline sont l’Ardennais, le Breton, le Comtois, le Boulonnais et le Percheron. Ils feront d’excellents chevaux d’attelage pour des meneurs moins avides de sensations fortes et de vitesse. ...

Lire la suite...

Les voitures d’attelage

Il en existe des anciennes (jolies mais souvent fragiles) et des modernes, plus adaptées au travail sur tous types de terrains. Les voitures modernes comportent l’énorme avantage de disposer d’un système de freinage et même, souvent, d’amortisseurs. En ce qui concerne leur taille, il existe des voitures à deux roues, plus passe-partout, et des voitures à quatre roues, qui ont l’avantage d’offrir au minimum quatre places assises. Le choix de l’une ou de l’autre dépendra du nombre de chevaux que l’on souhaite atteler et de l’usage qu’on voudra en faire. – Anciennes voitures d’attelage à 2 roues. – Anciennes voitures ...

Lire la suite...

Les différentes façons d’atteler

On peut atteler un seul cheval (le cheval est placé entre les brancards), on peut atteler en paire (les deux chevaux sont côte à côte), on peut atteler en tandem (les deux chevaux sont l’un derrière l’autre), on peut atteler à trois chevaux (un à l’avant et deux derrière) et on peut atteler à 4 chevaux en double paire avec une paire côte à côte devant et une autre derrière. D’autres arrangements sont toujours possibles, mais plus périlleux et requièrent énormément d’expérience de la part du meneur et des personnes qui l’accompagnent. Pour avoir testé l’attelage à 5 chevaux (3 ...

Lire la suite...

Le débardage à cheval en forêt

Depuis bien longtemps le cheval sert l’homme sans rien demander en échange sauf de quoi se nourrir et parfois un peu d’affection. On ne mesure pas toujours à quel point ce noble animal peut nous aider, volontairement, courageusement, on ne mesure pas jusqu’à quelle extrémité il irait pour nous servir. C’est le cas du cheval de débardage. On lui demande d’être fort, puissant, calme, docile, performant, obéissant et courageux à la fois. Des qualités exceptionnelles qu’on ne pourra pas trouver chez l’homme, alors on fait appel au cheval quand le tracteur ou les machines ne peuvent plus rien pour nous… ...

Lire la suite...

Récupérer des (très) vieux cuirs (astuce)

Nettoyage d’une selle western avec la technique du vinaigre: Depuis plusieurs mois, ma selle était en train de moisir dans un coin du garage (très humide suite à une inondation + une mauvaise isolation). Je ne m’en servais plus car cette selle m’inspirait trop de dégoût… Donc j’attendais que les beaux jours reviennent pour pouvoir la nettoyer et la faire sécher correctement, sans risque qu’elle ne moisisse de nouveau juste après… On pouvait constater une présence intense de moisissures et même, il me semble, de salpêtre, je pensais presque que cette selle était fichue… et plus je la regardais de ...

Lire la suite...

Les White Horses of England

Dans le sud de l’Angleterre, et principalement dans la vallée appelée Vale of White Horses, au fin fond de la campagne anglaise, les sols sont ornés de magnifiques et imposants chevaux blancs. Ces chevaux sont appelés des géoglyphes (figures tracées sur le sol), on en dénombre au minimum 24, disparus ou encore existants. Contrairement aux idées reçues, ces chevaux blancs ne sont pas d’origine préhistorique (à l’exception de celui d’Uffington peut être). Certains remontent tout au plus à quelques siècles, ceux là auraient selon toute vraisemblance servi de signes sacrés à certains peuples primitifs, mais la plupart sont récents et ...

Lire la suite...

Conclusion

Exception faite des peintures rupestres retrouvées à Lascaux qui montrent qu’en des temps reculés, le cheval servait plus de nourriture que de source d’inspiration, quasiment toutes les œuvres équestres montrent une grande attirance pour la force, la puissance et la majestuosité du cheval. Il a été un faire-valoir pour les hommes puissants qui rêvaient de laisser une trace derrière eux, plus tard il a également été un sujet d’étude à part entière. Mais pour nous autres, passionnés de chevaux, le cheval est une œuvre dans sa globalité, et même s’il est agréable de le retrouver dans les objets qui embellissent ...

Lire la suite...