Accueil » Matériel » Matériel d’équitation » Choisir son matériel » Choisir ses protections de membres
Guêtres ouvertes avec dessous en mouton

Choisir ses protections de membres

Tout cheval peut avoir besoin de protections, et il est bon d’en avoir toujours sous la main. Mais là encore, le choix est impressionnant, et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver !

Les différents types de protections

Il existe de nombreuses protections possibles mais voici les plus courantes :

– les guêtres ouvertes (ou protège-tendons, ou guêtres américaines)

– les guêtres fermées

– les protège-boulets

– les bandes (de travail, de repos, polo)

– les anneaux de paturon

– les cloches.

Dans la majorité des cas, une paire de guêtres est suffisante. Si vous faites du CSO ou du cross, mieux vaut s’orienter vers une paire fermée (bien que les guêtres ouvertes soit conseillées par certains pour l’apprentissage…).

Les cloches ne vous seront utiles qu’aux antérieurs et uniquement si le cheval se marche dessus. Dans les autres cas, mieux vaut ne pas en utiliser.

Les bandes (de travail ou de polo) peuvent faire une alternative, mais il faut savoir les poser et elles sont souvent plus dures d’entretien.

Les guêtres ouvertes

 Prix : de 15 à 40€ pour une paire synthétique

Les guêtres ouvertes sont les plus utilisées en club. Elles permettent de soutenir le tendon, et d’éviter que le cheval ne se blesse à la réception d’obstacles (avec ses postérieurs).

Faites attention à ce que la taille corresponde au cheval, de manière à ne pas gêner ses mouvements. Faites aussi attention que l’intérieur soit agréable (en néoprène généralement) et l’extérieur plus résistant (coque par exemple). Regardez aussi les attaches : un velcro n’est pas suffisant, il en faut au moins deux.

Pensez également à la matière et à son entretien : votre cheval se fera un plaisir de patauger dans la boue avec, et mieux vaut une paire facile à nettoyer d’un coup de douche qu’une super paire en cuir à graisser à chaque fois et à laisser au placard par mauvais temps (la moitié de l’année donc ;-)).

Ne les laissez pas trop longtemps au cheval, une saleté pourrait se mettre à l’intérieur et blesser le cheval (brin de paille, cailloux, sable…).

Les guêtres fermées

Guêtres fermées “normales” Guêtres fermées “intégrales”

 

Prix : de 30 à 60€

Elles sont généralement plus chères que les guêtres ouvertes et les choix sont moins importants. Pourtant elles sont plus pratiques : non seulement elles protègent l’arrière du canon et maintiennent les tendons, mais en plus elles protègent l’avant du canon, ce qui protège le cheval des chocs contre les barres d’obstacle par exemple.

En plus, le soutien des tendons et des articulations est en général meilleur que sur des guêtres ouvertes (si la guêtre prend le boulet).

Choisissez là encore une matière assez facile à nettoyer et un système avec 2 attaches si le boulet n’est pas pris ou 3 attaches si le boulet est protégé intégralement pour que la guêtre reste bien en place dans tous les mouvements.

Les protège-boulets

Protèges-boulets

 

 

Prix : de 10 à 20€

Si les guêtres sont bien adaptées pour les antérieurs, ce sont les protège-boulets qui sont les plus pratiques pour les postérieurs.

Mais attention, si avoir l’ensemble guêtres + protège-boulet fait très “classe”, sachez que ces derniers n’ont pas une grande utilité chez la plupart des chevaux. En effet, ils ne soutiennent pas les tendons et ne font que protéger la face intérieure du boulet pour éviter que le postérieur gauche ne cogne le droit ou vice-versa. Autrement dit la plupart des chevaux n’en ont pas besoin.

Si vraiment vous voulez protéger les postérieurs, il existe des guêtres fermées adaptées (soit mixte avant/arrière, soit spécifiques aux postérieurs).

Les bandes

Bandes de polo Bandes de travail Bandes de repos

 

Il existe trois types de bandes :

– de travail

– de polo

– de repos.

Sachez que la longueur de la bande dépend du cheval : elles font en général 3m pour un cheval, et 2 pour un poney (la largeur variant peu).

Les bandes de repos (15 à 20€) ne sont à utiliser qu’au box, pour reposer des tendons fatigués. N’en mettez pas si votre cheval n’en a pas vraiment besoin, sinon vous l’affaiblirez. De plus ces bandes se posent uniquement sur une coque ou un sous-bandage (10 à 20€).

Les bandes de travail (15€ les 4 environ) sont des bandes fines. Elles sont généralement élastiques, et donc très dures à mettre : non seulement il ne faut aucun pli, mais en plus il faut trouver le bon étirement, car trop serrées elles peuvent couper la circulation et trop lâches elles peuvent se défaire (et vous faire risquer un accident). Mieux vaut donc les éviter…

Les plus utilisées sont donc les bandes de polo (10-15 € les 4), qui sont des bandes épaisses, généralement en polaire. Elles maintiennent bien les tendons et protègent de certains chocs (mais moins que des guêtres fermées). Elles s’utilisent donc surtout sur le plat et en dressage. Elles se posent assez facilement car il ne faut pas les étirer mais juste les tendre. De plus, il en existe de toutes les couleurs. Faites bien attention à les poser correctement pour éviter les plis et ne pas gêner les mouvements du cheval. Pensez aussi à bien les fixer, quitte à rajouter du chatterton si le velcro ne vous semble pas assez résistant.

Les cloches

Cloches fermées

 

Prix : de 5 à 30€

Tout d’abord sachez que les cloches ne se mettent qu’aux antérieurs. En effet, le but est de protéger les glomes des antérieurs des atteintes que le cheval pourrait se faire avec ses postérieurs. L’important est donc que la cloche protège tout l’arrière du pied, quelque soit le niveau protégé devant.

Il en existe des ouvertes (qui sont tenues par des velcros ou des attaches spécifiques) et des fermées qu’il faut enfiler. Sachez que si les fermées sont réputées plus solides, elles sont surtout beaucoup plus dures à mettre et à enlever, et qu’il vaut donc mieux investir dans des cloches ouvertes, quitte à les renouveler plus souvent.

Il y en a de toutes les couleurs et dans différentes matières (caoutchouc, PVC, néoprène).

Les anneaux de paturon

Prix : dans les 10€

Comme le nom l’indique il s’agit simplement d’un anneau en caoutchouc qui se pose autour du paturon du cheval. Cela le protège des atteintes qu’il pourrait se faire avec le membre opposé. Ces anneaux sont cependant très rarement utilisés. Rien ne sert donc d’investir à part si votre cheval se touche et se blesse régulièrement aux paturons.

One Response to Choisir ses protections de membres

  1. Il est vrai que les anneaux de paturons sont vraiment peu courants, je n’ai plus vu de cavalier en utiliser depuis bien longtemps !

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *