Choisir son filet

La taille

Comme pour les licols, il existe différentes tailles de filet. Les voici de la plus petite à la plus grande :

– Shetland (va jusqu’au poney B)

– poney (du poney B au D)

– Pur-sang ou Cob (entre la taille poney et la taille cheval)

– cheval

– Trait.

Il n’y a pas que la longueur des montants qui change, mais aussi la longueur du frontal, la taille de la muserolle et l’épaisseur des morceaux de cuir (plus le filet est grand, plus les montants sont larges). Par exemple sur un filet “trait”, la muserolle peut faire 3 cm de largeur et la têtière 4 cm. Il est donc important de choisir une taille correcte, et pas seulement pour des questions de réglage des montants!

La matière

Il existe trois alternatives possibles pour la matière :

– le cuir : c’est la matière la plus courante pour les filets. Faire attention de choisir un cuir souple, non cassant, avec de bonnes coutures. Préférez le cuir de vachette au cuir de buffle de moins bonne qualité.

– le nylon : cette matière est rare pour les filets (c’est la même que pour les licols) mais on la trouve cependant pour les Shetlands assez facilement. Ce matériau nécessite peu d’entretien mais il est rarement esthétique.

– le synthétique (PVC) : de nouveaux filets apparaissent en plastique autour d’un coeur de nylon. Ils ont l’avantage d’être résistants et de nécessiter peu d’entretien. On les trouve de plus dans de nombreux coloris.

Prix : les filets en cuir vont de 20 à 200 € en fonction de la qualité du cuir et de la marque. Sachez qu’un bon filet sans marque se trouve pour environ 40 €. Les filets en nylon coûtent dans les 20 € et les PVC dans les 40 €.

Le filet

Il existe des tonnes de filets différents. Retenez que la marque n’est pas forcément un critère primordial. Par contre choisissez bien votre filet en fonction :

– de la taille

– de la matière

– de la muserolle dessus (voir plus bas)

– du style du filet.

Car oui, il existe différents styles de filets. Tout d’abord il y a les filets “western” qui sont en général plus décorés, sans muserolle. Vous pourrez aussi trouver des filets pour le hunter, qui sont très “naturels” dans leurs couleurs avec peu de décoration. Certains filets sont plus larges que d’autres, à vous de voir ce qui vous plaît le plus niveau esthétique, ces critères n’intervenant pas vraiment dans le choix 😉

La muserolle

Les filets classiques sont en général vendus avec une muserolle assortie. Il est donc rare d’en changer, vu qu’il est dur d’en trouver une autre de même teinte ou de même style. Il faut donc y faire attention lors de l’achat.

Les principales muserolles sont :

– la muserolle française, qui est la plus douce

– la muserolle combinée, qui est une muserolle française avec un nose-band, une courroie qui passe par dessus le mors

– la muserolle allemande, qui s’attache sous le mors

– la muserolle croisée, qui s’attache à deux endroits (au-dessus et au-dessous du mors).

Sachez que si la mode est à la muserolle croisée, c’est cependant la plus sévère. Elle est peut-être esthétique, mais elle empêche toute communication fine, votre cheval se retrouvant “le bec cloué”. Préférez une muserolle française, ou si vous voulez une muserolle plus sévère, une muserolle combinée, qui vous offre en plus l’avantage de pouvoir être utilisée avec ou sans le nose-band (vous pouvez par exemple enlever le nose-band en extérieur pour que le cheval puisse brouter, et le mettre en dressage).

Si vous prenez une muserolle croisée, il vous faudra aussi une nasaline, petite pièce de mouton (synthétique ou véritable) que vous placerez sous le croisement de la muserolle.

Les rênes

Les rênes seront souvent assorties au filet. On peut en trouver dans 4 matériaux :

– en tissu, elles ont l’inconvénient d’être peu agréables en main

– en cuir, plus esthétiques, mais ont tendance à glisser par temps humide (ou si vous transpirez)

– en caoutchouc à picots : en réalité, c’est juste la partie tenue en main qui est recouverte de picots. Cela permet de combiner l’esthétique du cuir avec le pratique des picots qui ne glissent pas

– en synthétique : assorties aux bridons synthétiques, ces rênes ne craignent pas l’humidité, et sont en plus souvent couvertes de picots.

Choisissez de préférence des rênes en cuir avec caoutchouc ou en synthétique (si le filet est en synthétique), ce sont les plus pratiques, sauf si vos goûts personnels vous font aimer un autre type de rênes.

On peut aussi trouver des rênes “de hunter” : elles sont en cuir sur la face extérieure (celle qui se voit) et en picots fins à l’intérieur, ce qui permet de combiner l’esthétique du cuir et les picots, sans que cela ne se voie.

Si vous faites pas mal d’extérieur, n’hésitez pas à fixer des mousquetons à vos rênes (moins de 5 €), ce qui vous permettra de les détacher rapidement pour avoir de la longueur si vous devez descendre pour passer un endroit difficile.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *