Accueil » Matériel » Matériel d’équitation » Choisir son matériel » Choisir son matériel de pansage

Choisir son matériel de pansage

Une mallette de pansage bien pleine

Il n’est pas toujours aisé de savoir ce qui est utile ou non lorsque l’on rentre dans une sellerie, que ce soit pour son cheval ou pour le club, et les tentations sont nombreuses. Alors voici un petit article pour vous aider à vous repérer dans le matériel de pansage. Les prix sont indiqués à titre indicatif et varient en fonction du magasin, de la marque, du modèle…

Ce qui est utile ou non

Certains objets sont indispensables, donc bien utiles et d’autres complètement inutiles. Alors voici une petite liste du matériel de pansage trié par utilité.

Indispensable :

– une boite de pansage

– un cure-pied

– une étrille (américaine si le cheval vit dehors, plastique s’il vit au box)

– un bouchon à poils durs

– brosse ou peigne pour les crins (selon la longueur)

Utile :

– une deuxième étrille

– un bouchon à poils longs

– un couteau de chaleur

– une éponge

– pinceau(x)

– une paire de ciseaux à bouts ronds

Il existe des tonnes d’accessoires de pansage, et tous pourraient vous être utiles de temps en temps, mais si votre budget est limité, commencez par les objets nécessaires, puis les utiles, puis ensuite amusez-vous dans les rayons si vous le souhaitez. Si vous avez vraiment un petit budget il existe des “kits” tout prêts dans un sac à dos en plastique pour 10€ environ, ce qui est un bon début.

La boîte de pansage

Boîte de pansage avec un gros rangement, deux moyens et une tablette pour les petits objets

Prix : de 20 à 40€

C’est le premier objet à acheter, vu que c’est dedans que vous allez mettre tout le matériel de pansage et bien d’autres choses.

Choisissez une mallette assez grande, vous aurez toujours des choses à mettre dedans. Evitez les mallettes comportant trop de petits rangements (où vous ne pourrez pas mettre grand chose) ou celles ne contenant qu’une seule zone pour tout mettre (parce que là vous ne retrouverez rien très vite). Il est bien d’avoir :

– une grande zone pour tout ce qui tient de la place

– une tablette pour les petits objets

– et une ou deux zones de taille moyenne pour les cure-pieds, les protections, les onguents….

Après pour la matière elles sont presque toutes en plastique. Faites attention à ce que les charnières semblent solides, votre mallette risquant de souvent se retrouver à l’envers (et vi, les chevaux aiment jouer). Regardez aussi la résistance du plastique, car bien souvent vous serez tentés de vous asseoir dessus et toutes ne supporteront pas votre poids.

Enfin, si vous devez laisser votre mallette dans un endroit avec du passage, vous aurez peut être envie d’y mettre un cadenas. Certaines mallettes ont déjà des trous fait pour, optez donc pour celles-ci si vous pensez mettre un cadenas, ça évitera de faire des trous dedans plus tard et de la fragiliser.

Les étrilles

Etrille américaine Etrille en caoutchouc Etrille finlandaise

 

Prix : de 1 à 5€

Si votre cheval vit au pré toute l’année, le choix est presque évident : il vous faudra une étrille américaine, une des rares permettant d’enlever facilement la boue.

Par contre, en été si votre cheval a une peau fragile ou si votre cheval vit en box, il vous faudra alors une étrille ovale en caoutchouc. Celles-ci sont plus douces pour le cheval.

Vous trouverez parfois des étrilles finlandaises (à petits picots). Celles-ci vous serviront surtout à faire les crins pour démêler en surface, mais elles ne sont pas très efficaces pour étriller un cheval.

Faites attention à la taille : la plupart existent en petit modèle (pour enfant) et en grand modèle (pour adultes). Vous ne passerez même pas la main dans une étrille pour enfant, et même si vous y arriviez, il vous faudrait deux fois plus de temps pour étriller.

Les bouchons

Bouchon à poils synthétiques et à dos en bois peint

Prix : de 3 à 10€

Le choix est ici un peu plus difficile. Il faut faire attention à la matière des poils et du dos :

– poils : préférez les poils en synthétique aux poils en chiendent naturel. Ceux-ci (en plus d’exister dans plein de coloris) sont plus résistants et se casseront moins facilement.

– dos : il peut être en bois ou en résine plastique. Sachez juste que les dos en bois, comme tout objet de bois, vont “bouger” : en fonction de l’humidité de l’air, le bois va se dilater ou se contracter. Il est donc recommandé de les faire tremper régulièrement de manière à éviter que les trous ne s’agrandissent et que les poils ne tombent. La résine est moins jolie, mais elle a l’avantage de ne pas nécessiter de soins particuliers.

Les cure-pieds

Cure-pied avec brosse

 

Prix : environ 1€

Optez de préférence pour un cure-pied avec une petite brosse. Cela vous évitera d’avoir à acheter une brosse à sabots et cela est aussi plus pratique (vu que vous avez deux outils à la fois en main ;-)). Niveau résistance, tous les cure-pieds semblent se valoir à peu près, choisissez donc celui qui vous plaît 😉

Un cure-pied plus petit et léger (sans brosse et/ou pliable) peut être utile si vous partez en rando ou dans de grandes balades : il n’est pas lourd à porter et vous permettra d’enlever la neige, la boue ou les cailloux que vos chevaux pourraient se coincer sous les pieds.

Les brosses et peignes

Peignes en fer (avec ou sans manche)

Deux modèles de brosse à crins

Prix : de 0.50 à 2€

Si votre cheval a des crins longs, vous opterez plutôt pour une brosse à cheveux (pour humain), en faisant attention qu’elle n’arrache pas les crins et qu’elle ne les rend pas électrostatique (en gros, vous testez sur vous, et si ça vous convient, ça conviendra à votre cheval aussi).

Si sa crinière est courte ou si vous voulez vous amusez à bien démêler, alors il vous faudra un peigne. Evitez ceux en plastique : les dents se cassent rapidement lorsqu’elles sont coincées dans un nœud. Optez plutôt pour des peignes en fer, plus résistants, avec ou sans manche selon vos préférences.

Pour la queue, évitez d’agir sans démêlant, et optez pour une brosse plutôt qu’un peigne de manière à éviter de la casser. Vous pouvez aussi donner un coup d’étrille finlandaise ou de bouchon dessus sans démêler en profondeur à chaque fois.

Les bouchons à poils longs et brosses douces

Bouchon suédois (à poils longs)

 


Brosse douce

 

Prix : de 5 à 15€

Ils permettent de rendre le poil brillant en le lustrant. Vous avez le choix entre deux grandes catégories de produits :

* les bouchons dit suédois (à poils longs)

* les brosses douces (à petits poils très denses et très doux).

Le choix est surtout une question de préférence, mais par expérience il me semble que les brosses douces fonctionnent mieux sur les poils courts (cheval au box, tondu, couvert…) et les bouchons suédois sur les poils longs (cheval vivant dehors, non tondu).

Certaines brosses douces ont des poils en soie. A part payer plus cher, je ne suis vraiment pas convaincue de l’intérêt…

Les couteaux de chaleur et éponge

Couteau de chaleur cintré

 


Eponges

 

Prix : de 0 (récupération) à 5€

Ils sont très utiles si vous douchez votre cheval, sinon vous n’en aurez certainement jamais besoin. L’éponge vous permettra de frotter votre cheval au shampoing, alors que le couteau de chaleur vous permettra d’enlever l’eau restante après le rinçage. Aucun des deux n’est indispensable : vous pouvez frotter avec vos mains et vous pouvez vous “fabriquer” un couteau de chaleur.

L’éponge :

Vous pouvez en trouver en sellerie, mais aussi dans n’importe quel grand magasin. Bien évidemment vous prendrez une éponge sans face grattante loool Mais une éponge de douche humaine ou une éponge pour laver les voitures fait tout à fait l’affaire.

Le couteau de chaleur :

Une cravache légèrement pliée fait très bien l’affaire, de même que la longe. Cependant vous risquez de vous en mettre plein sur vous, et ce n’est toutefois pas très pratique. Choisissez un couteau de chaleur avec une “raclette” en plastique noire et de forme cintrée. Il existe des couteaux de chaleur droit (que l’on plie juste à l’usage), mais ils rentrent difficilement dans une mallette de pansage…

Les pinceaux

Prix : environ 1€

Il est utile d’avoir un pinceau par pot d’onguent/graisse. Préférez ceux qui ont un bouchon, cela évitera de graisser ou goudronner votre mallette et tout votre matériel 😉

Le reste

Il existe une infinité d’autre matériel. En voici un aperçu :

– les brosses à sabot : très utiles si votre cure-pied ne fait pas déjà brosse. Sinon vous n’en aurez pas vraiment l’utilité, vu que vous pourrez jongler entre votre brosse de cure-pied et votre bouchon

– les gants à picots : ils servent d’étrille ou d’éponge pour laver. Une éponge fait tout aussi bien l’affaire, mais c’est à vous de voir, si vous préférez vraiment le gant…

– la pierre ponce : vous permettra d’enlever les oeufs de mouche, même si son efficacité n’est pas transcendante (en tous cas pas sur ma jument…)

– les rouleaux de massage : bien utiles pour le cavalier, bien moins pour le cheval qui préférera sûrement un bon pansage ou un massage manuel

– le matériel à natter : élastiques, petits nœuds, adhésif… uniquement si vous comptez sortir en concours

– les aspirateurs et les tondeuses : de gros investissements pas forcément utiles

Et il y en a encore pleins, ainsi que des nouveautés chaque mois.

Offrez vous le kit complet haute qualité !

 

Horze Ensemble Sac à pansage et matériel de pansage en Bois (Sport)

Grâce à ce sac, vous pouvez ordonner et ranger votre matériel de pansage à votre convenance. Ce sac en nylon durable contient six outils de pansage de très grande qualité. Une brosse douce à manche en bois ôte de la surface de la peau la saleté, la poussière et la sueur séchée ainsi que les pellicules. Une brosse douce de petit format à manche en bois ôte de la surface de la peau la saleté, la poussière et les pellicules. Brosse douce plus petite pour une utilisation sur la tête mais aussi sur les parties sensibles. Un bouchon à manche en bois pour retirer les saletés plus épaisses de type terre séchée. Une brosse à crins pour crinière et queue afin de les démêler. Un gant en sisal pour retirer les restes de taches ou en finition pour faire briller à la fin du pansage. Également très pratique pour ôter les traces de sueur. Un chiffon de sisal pour la touche finale ! Conservez à la crinière de votre cheval toute sa brillance et faites disparaître toutes les traces de sueur qui pourraient avoir persisté.

Caractéristiques:

• Six outils de pansage de grande qualité dans un sac vaste et bien organisé
• Les manches en bois assurent une bonne prise en main.
• Le sac contenant est de grande taille mais aussi très robuste
• Logo Horze brodé sur le dessus
• Sac noir

Description technique:

Contient : brosse douce (grande), brosse douce (petite), bouchon, brosse à crins, gant et chiffon en sisal.


New From: EUR 36,95 EUR In Stock

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *