Debardage en Suisse

J’ai posé mes questions à M. Breton (Suisse) et M. Daloz (France)

Quelle formation suit le cheval et le débardeur?

Ils ont tous les deux une formation de bûcheron.

Le seul moyen de devenir débardeur, en Suisse, en France ou en Belgique c’est d’être engagé et d’apprendre son métier chez un débardeur professionnel. Il n’existe pas de formation spécifique.

Combien de temps faut-il pour former un jeune cheval?

Le débourrage (collier, guide des rênes etc) se fait en 2-3 jours. Apprentissage (apprendre à tirer sur le terrain, à diriger etc) environ 1 année. Le cheval apprend tout au long sur le terrain pour la finesse etc.

Par qui et comment s’effectue le débourrage?

Le débourrage s’effectue par les gens du métier, des pros. Chacun a sa technique.

Y a-t-il une différence sur le terrain entre une jument et un hongre?

Ils ne font pas de différence entre les sexes. Ils utilisent de tout. Ce qui les intéresse c’est la morphologie du cheval. Il m’ont répondu que le mental se travaille sur le terrain.

Quelles races utilisez-vous et pourquoi?

Là il n’y avait que des Ardennais car ils ont les proportions idéales (larges d’épaules et courts en allongement) mais si d’autres chevaux avaient les mêmes proportions, ils les prendraient. Le cheval qui dépasse la tonne est trop gros et ne fera pas du bon travail. L’idéal est entre 800 et 900 kg.

Combien de kg peut tirer un cheval?

Le cheval tire facilement plus que son poids. En force de traction instantanée (au moment où le cheval donne le coup pour partir) ça peut tourner autour des 1200 kg.

Quelles sont les différents types de tractions?

Il y a des tractions à 1, 2, 3 ou 4 chevaux.

1 cheval pour la maniabilité et quand les arbres sont très serrés entre eux.

2 chevaux pour des charges lourdes.

A quel âge en général le cheval est-il mis à l’arrêt?

En général, le cheval s’arrête avec la santé. Aux environs de 15-18 ans le cheval a donné pour ce travail. Beaucoup de chevaux s’enraidissent et c’est pourquoi ils doivent les arrêter!

Y’a-t-il déjà eu des accidents?

Jamais d’accidents graves, que des éraflures, des coupures ou des claquages musculaires!

Le cheval qui fait ce travail a besoin de beaucoup de soins après une journée de travail. Il doit être séché, avoir une très bonne alimentation, bien contrôler le refroidissement des muscles.

A quelle fréquence les chevaux sont-ils utilisés?

Les chevaux sont utilisés 5 jours par semaine lors de grandes périodes soit 8 mois 1/2 pour les professionnels.

Les chevaux ont-ils un ferrage spécial?

Les principes du ferrage sont les mêmes que pour les chevaux en général, seulement, ils sont mis en pratique différemment. Les angles peuvent être différents etc. Ils sont adaptés au travail.

Il faut savoir qu’ils font du débardage en forêt, en rivière, réserve naturelle, parc naturel, débroussaillage, travail dans les vignes. Ceci occupe les chevaux à 90%. Le reste c’est du tourisme (promenades).

D’après ce que j’ai pu entendre, ils demandent (en Suisse) 80.-/heure sans les frais de déplacement.

Actuellement c’est un métier à la hausse mais doucement. Le développement durable aide à l’augmentation.

C’est tout du matériel artisanal, fait main, spécifique au débardage et adapté au cheval.

En Suisse : il est considéré comme débardeur au cheval.

En France : comme entrepreneur de travaux forestiers.

M. Breton a 2 chevaux, M. Daloz en a 3.

Je voudrais ajouter ce que m’a dit le bûcheron :

Ils font appel aux chevaux pour garder les terrains en état et ne pas avoir besoin de faire plein de chemins pour les machines.

La méthode revient gentiment et c’est un très bon rendement avec une machine.

La machine reste meilleur marché que le cheval mais casse le terrain.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*