Des fers ou des bottes usage au quotidien

mesure bottes 2Suite à la parution de mon article, j’ai reçu plusieurs courriels de la part des lecteurs et des lectrices qui avaient des interrogations supplémentaires sur l’utilisation des bottes au quotidien.

Comme un certain nombre de questions revenait très fréquemment, il était justifié de pondre une 2e partie afin de répondre aux interrogations de tous.

Comment fait-on pour prendre la mesure des bottes ?

Pour débuter, il est important de prendre la mesure du pied après le parage et par la suite vous devrez faire parer les pieds de votre cheval aux 6 semaines maximum.

Il faut mesurer la largeur du pied dans sa partie la plus large qui est généralement sous les talons. Cette mesure se nomme hoof width.

Vous pouvez mesurer en cm ou en pouces.

Par la suite, vous devez mesurer la longueur du pied (de la pince jusqu’au maximum de la fourchette dans sa partie la plus large). Cette mesure se nomme hoof length. Pour tous les modèles de bottes, ce sont toujours les 2 mesures qu’il faut prendre.

Chaque modèle a cependant une charte de mesure et de pointage différents.

Les Old Mac’s G2 ont les pointures de 0 à 10,

Les Boa ont de 00 à 8 et les Easy boot ont de pony, 000 à 7, donc chaque modèle offre 11 pointures.

Généralement, vous devriez trouver bottes à son pied, du poney de 275 Kg au cheval de 600 Kg.

En général, il y a un point de différence entre les antérieurs et les postérieurs. Si la grandeur 2 va bien aux postérieurs, la grandeur 3 devrait bien aller aux antérieurs.

Si les bottes, après le parage, sont bien ajustées de partout pour les Old Mac’s, le velcro devrait se croiser complètement. Six semaines après le parage, le velcro peut se croiser de moitié, il est temps de refaire parer les pieds. Pour les Boas, vous ne serez pas capable d’enfiler la botte lorsque le parage sera dû.

Si la botte est trop grande, il y a risque de blesser la couronne et le devant du paturon.

Une façon de vérifier si la botte est trop grande, après avoir bien attaché les bottes, est de prendre le pied du cheval entre vos jambes et avec vos mains, essayez de faire pivoter la botte, si elle tourne facilement, elle est trop grande.

Est-ce que l’on peut passer dans l’eau et la boue avec les bottes?

À mon écurie, 8 chevaux portent des bottes, nous passons partout avec celles-ci. Moi et ma fille nous nageons et galopons dans l’eau avec le modèle Old Mac’s G2 et jusqu’à maintenant : aucun problème. Les bottes ne tombent pas, elles demeurent fixes sur le pied et lorsque le cheval sort de l’eau, le surplus de liquide s’évacue bien. Pour ce qui est de la boue, il n’y a pas de problème à passer dedans mais c’est après, au retour à l’écurie, qu’il faut prendre un temps supplémentaire pour bien les nettoyer. C’est d’ailleurs un des points négatifs des bottes et ce, quel que soit le modèle. Les bottes qui ne tiennent pas bien sur le pied dans l’eau et la boue sont les modèles Easy boot et Marquis, selon plusieurs commentaires que j’ai reçus et l’expérience de quelques amis.

Est-ce que l’on peut mettre les bottes en manège intérieur ou dans le sable fin ?

Chaque été, je fais une randonnée dite « sauvage « de 8 jours, avec des ami(e)s. Le terrain est 90% sable jaune fin et rocailleux. Nous mettons les bottes tous les jours et au retour, nous vidons les bottes qui sont remplies de sable et jamais les chevaux ne furent blessés par le sable. Lorsqu’il y a beaucoup de boue, il n’y a pas de problème, c’est seulement qu’au retour à l’écurie, le nettoyage est plus long surtout si la boue est de type glaise grise.

Est-ce que les bottes peuvent être utilisées l’hiver?

Certainement que les bottes peuvent être utilisées l’hiver. Il faut cependant ajouter des crampons qui se vendent séparément. Si vous faites des balades dans des sentiers de neige dure, inutile de mettre les bottes. Par contre, si les sentiers utilisés sont glacés, il est indispensable de mettre des crampons car la botte froide, sur la glace, est plus glissante que le pied nu.

Les nouveaux crampons sont faciles à installer, il faut pour débuter, faire les trous avec une mèche 11/32. Il faut faire les trous au centre des talons et au centre des deux bosses de la pince comme sur la photo. Par la suite, avec une clé, serrez suffisamment pour que la tête hexagonale soit légèrement enfoncée dans la semelle sinon lorsque le cheval dépose son pied au sol, la tête va s’enfoncer dans sa sole et le blesser.

Utilises-tu les bottes aux quatre pieds?

Oui nous utilisons les bottes aux quatre pieds. Il arrive parfois que l’on ne mette les bottes qu’aux antérieurs lorsque nous partons pour une courte balade sur un terrain meuble avec des petits passages de gravier.

Est-ce que l’on peut faire de la compétition avec les bottes?

La question est un peu large. Quel type de compétition? Pour faire du TREC c’est parfait! Je crois même que c’est l’idéal. Pour les autres types de compétitions, comme le saut, le Reining et le gymkhana, je crois que les bottes pourraient nuire à la performance. Nous faisons du TREC, disons que nous débutons dans cette discipline mais nous pratiquons dans un sentier le contre-haut, contre-bas, des haies de minimum 60 cm et des troncs d’arbre où il faut que le cheval saute et aucun problème avec les bottes. Les bottes adhèrent bien aux sabots, il faut cependant laisser quelques balades aux chevaux pour s’adapter à leurs nouvelles chaussures.

Pour les chevaux naviculaires faut-il garder les bottes au box?

Pour les chevaux naviculaires, l’emploi de la botte n’est pas la seule façon d’aider le cheval à moins souffrir. Mon expérience avec un cheval naviculaire est la suivante : le cheval est paré aux 5-6 semaines max, il est gardé très droit soit un angle entre 52 et 600, il prend de l’isosuprine tous les jours depuis plus de 2 ans, il prend aussi de la glucosamine et dans son box, il a un tapis thérapeutique. Au pré, il est pieds nus et dans son boxe aussi. Il porte ses bottes pour toutes les balades. Les bottes ne sont pas toujours la solution dite parfaite et miraculeuse. Parfois, il faut ferrer le cheval si le problème ne peut se résoudre autrement, exemple : le pied se fend à la verticale et il y a un risque potentiel à ne pas ferrer le cheval, aucune hésitation il faut ferrer.

En conclusion

L’utilisation des bottes est une façon naturelle de protéger les pieds de nos chevaux lorsque nous allons en balade dans des sentiers où il y a du gravier et de l’asphalte. Les chevaux qui sont toujours ferrés ont la sole très fragile lorsqu’ils sont déferrés. Ils peuvent marcher comme sur des œufs même au pré. En général, ça prend entre 4 à 8 mois avant que la sole ne s’épaississe et durcisse. Il est donc recommandé à ce moment de toujours mettre les bottes quel que soit le terrain afin de diminuer les risques d’ecchymoses qui augmentent par le fait même la sensibilité. Il faut prendre le temps de bien laver et faire sécher les bottes après une balade dans la boue.

En espérant que mon 2e article répondra à vos questions. Si toutefois vous avez d’autres questions, je demeure disponible par courrier électronique.

Cliquez sur le service voulu pour commenter (en direct/Facebook/Google+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *