Equifun

Equifun

dimanche 6 juin 2010, par Lujayne


L’équifun est une nouvelle discipline issue à la fois de l’obstacle, du hunter et des pony games. Le but est d’amener les cavaliers à la compétition grâce à un sport ludique. En effet les compétitions d’équifun sont accessibles à tous, quelque soit l’âge ou la monture. De plus l’équifun peut être pratiqué en cours pour favoriser l’apprentissage à travers son coté attrayant et amusant.

Cette discipline, nommée à l’origine "Poney fun" est née en 1999 en France, et a changé de nom en 2002.

Le but est de faire un parcours comportant 8 à 12 difficultés, à l’allure qu’il souhaite. Ces difficultés sont classées en trois catégories :
- les difficultés avec franchissement ou saut, se rapprochant du CSO ou du cross
- les difficultés de maniabilité, demandant une bonne maîtrise du cheval
- les difficultés d’adresse, dans lesquelles c’est le cavalier qui est jugé
Il y a deux classements possibles :
- au temps : c’est le temps final qui compte, chaque cavalier ayant autant d’essais qu’il le souhaite pour chaque difficulté tant que celle-ci est restée intact. Si le cavalier décide de ne pas retenter une difficulté ou que la difficulté a été modifié suite à l’échec (chute d’une barre par exemple), le cavalier a une pénalité de 20sec. De plus le cavalier est éliminé dans certains cas : refus volontaire de tester une difficulté, 2eme chute ou temps supérieur au double du temps de référence.
- au points : chaque difficulté vaut un certain nombre de points et les cavaliers ont deux essais par difficultés. C’est la somme des points qui désignera le vainqueur.

En équipe ce sont les 3 meilleurs résultats de chaque équipe qui s’ajoutent.

Les difficultés avec franchissement ou saut

Ces difficultés demandent de sauter de petits obstacles qui doivent être adaptés au niveau des cavaliers et ne pas présenter de difficultés particulières.

- La chicane : il s’agit de rentrer dans une chicane et d’en sauter la sortie ou de la traverser par le coté (en sautant donc deux fois).


- la locomotive : il s’agit de choisir son saut parmi 3 à 4 de difficultés croissantes.


- la marguerite : 4 obstacles sont disposés en croix, et il faut enchainer les lignes de deux obstacles de manière à sauter 6 ou 10 obstacles en fonction du choix de l’organisateur.


- le serpent : il s’agit de passer 3 barres obliques en les sautant ou en les contournant. Il y a donc 3 possibilités de passage : sauter les barres au plus haut, passer les barres au sol (coté bas) ou slalomer autour.


- la ligne : il s’agit d’enchainer 3 cavalettis à 1 foulée.


Les difficultés de maniabilité

Le but de ces difficultés est de montrer la maitrise que les cavaliers ont sur leur monture. Elles se font donc généralement à petite allure et demandent de la précision.

- le labyrinthe : il s’agit de sortir d’un labyrinthe sans toucher les barres ni en sortir. 2 options sont possibles, l’une plus facile que l’autre mais avec une sortie plus éloignée de la difficulté suivante.


- les portes : il s’agit de passer entre 5 portes de plus en plus étroites, sans toucher les piquets ou les cônes.


- le swing : il s’agit d’un début de slalom, entre 3 plots (doublées pour permettre le franchissement dans les deux sens)


- le slalom : contenant au moins 4 piquets.


- le trèfle à 4 feuilles : il s’agit d’alterner des virages serrés à droite et à gauche au milieu de roundballers de foins ou de barrils recouverts de filets de foin, de manière à tenter les montures.


Les difficultés d’adresse

Il s’agit de tester l’agilité du cavalier, en le faisant monter à une main ou en lui demandant des virages serrés.

- le mas de Cocagne : une corde est fixée en haut d’un piquet. Le cavalier doit en faire le tour complet en tenant les deux rênes dans une main et la corde dans l’autre. Un cône marque le début et la fin du tour.


- le tournicoton : il s’agit d’enchainer deux cercles : un entre deux séries de cônes puis un deuxième plus petit à l’intérieur du premier.


- le cercle : il s’agit de faire un cercle en passant dans 6 portes faites de 2 cônes.


- le lasso : il s’agit de récupérer sur un chandelier un cerceau, de faire un aller-retour jusqu’à un plot avec, puis de le reposer à sa place.


- le casse-tête : le cavalier doit traverser un champ rempli d’obstacles (drapeaux ou cerceaux), sans les toucher ni mettre un pied dans les cerceaux.






Thème Easysqueletting de Feminimix - Copyright Horse-village 2010 - Hébergé par Passion Cheval