Accueil » A la une » Fabrication d’un arçon western

Fabrication d’un arçon western

Reportage avec l’aimable permission de Frecker’s Saddlery, Idaho Falls USA

L’arçon de selle (saddle tree) est l’aspect le plus important de la selle. C’est lui qui assure l’ajustement nécessaire pour le cheval, l’équilibre du cavalier et la force générale de la selle. Voici comment ces trois caractéristiques sont accomplies.

Chez Frecker’s le bois utilisé pour construire l’arçon est du peuplier jaune et du bouleau balte stratifié. Le bois est fibreux et le fait d’être entrelacé rend le travail plus facile et en même temps rend l’arçon plus fort et stable pour garder la forme.

planche en peuplier et en bouleau

Avec une scie de précision, les bars sont coupés.

découpe des bars

Maintenant les bars seront mis en forme. Sur l’image on voit le dessus, c’est là où le cavalier sera assis. Kent, le spécialiste des arçons, râpe le bois à la main pour garantir que les points d’équilibre sont corrects.

mise en forme des bars
Après utilisation de son dessin pour former le fond des bars, il les ponce fins et lisses s’assurant qu’il n’y a pas de fracas. C’est la partie qui est en contact avec le cheval.

ponçage des bars

Le devant de la selle décidera du style. Kent forme un front de style “Wade”. La formation de la corne est très importante, car il faut que le tout se resserre correctement.

formation de la corne

Sur la prochaine image, le “gullet” (chambre ou gosier) pour donner une transition douce au-dessus du garrot.

le gullet

Pour préparer le “cantle” (troussequin), l’assiette sera sculptée dans le bois.

préparation du "cantle" (troussequin)

Pour ensuite sculpter et préparer le troussequin (vu de derrière. Il est important de vérifier que tout le travail sur le bois donne un résultat le plus lisse possible).

sculpture du cantle

En premier plan voici les bars finis, en arrière on voit le bois avant le travail.

bars en bois

L’assiette et le troussequin finis avec le bois d’origine:

L'assiette et le troussequin finis

Corne et fourche:

Corne et fourche

Après que l’arçon est rassemblé, il reçoit deux couches de polyuréthane, pour le protéger contre l’humidité du cuir cru.

traitement au polyuréthane

Maintenant l’arçon est prêt pour être couvert de cuir cru:

arçon prêt à être recouvert

Du cuir cru de taureau est utilisé pour couvrir l’arçon. Le cuir de taureau donne encore une stabilité de plus.

cuir cru de taureau

Une photo pour montrer l’épaisseur du cuir:

épaisseur du cuir

La mise en forme du cuir cru:

La mise en forme du cuir cru

Préparer le cuir, faire des trous pour plus tard mettre des clous, qui eux vont garantir que rien ne bougera:

préparation des trous

Pendant que le cuir est entrain de sécher, il faut régulièrement vérifier et re-fixer les lacets.

 

vérification des laçets

Pour finir nous utilisons une laque sur la base de résine naturelle, ce produit est aussi compatible avec la colle que nous utilisons (à l’opposé du polyuréthane).

laque sur la base de résine naturelle
Tadam !!!!!!

arçon fini

Sur ce point je tiens à remercier Frecker’s Saddlery, et surtout Kent, qui est très photogénique, pour l’aimable permission de publier cette construction d’un arçon de selle, ou d’un saddle tree pour une selle western.
http://www.freckerssaddlery.com/

 

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *