Accueil » Soins et santé » les Maladies » Maladies Héréditaires du Poulain

Maladies Héréditaires du Poulain

HYPP (Paralysie périodique hyperkaliémique)

Également connue sous les termes d’adynamie épisodique héréditaire ou de syndrome impressionnant, cette affection a été décrite chez les chevaux « Quarter Horses » américains. Cette affection est due à une mutation inversant le sens dans le gène codant pour la chaîne alpha du canal sodique de la fibre musculaire squelettique adulte. Ce qui a pour résultat un accroissement de la perméabilité de la membrane de la cellule musculaire squelettique au sodium. L’affection se manifeste sous forme de collapsus observé pour la première fois, en moyenne, chez les animaux hétérozygotes, entre l’âge de 2 à 3 ans (variation de 1 mois à 4 ans). Pour certains auteurs les crises seraient plus fréquentes chez les mâles que chez les femelles. Chaque crise dure de 15 à 90 minutes (jusqu’à 7 heures). Ces épisodes sont imprévisibles, fréquents ou rares, graves ou subcliniques (ils peuvent, dans ce dernier cas, être ignorés du propriétaire). La gravité des symptômes a, pour certains animaux, tendance à diminuer avec l’âge. Pendant les crises les animaux ne semblent pas souffrir, ils demeurent attentifs tout en montrant quelques signes de frayeur. Une fois la crise passée, le cheval, après plusieurs tentatives infructueuses, se remet sur ses membres et redevient normal. Dans les cas les plus graves, la mort peut alors survenir par asphyxie et arrêt cardiaque consécutifs au collapsus laryngé.

OLWS (Syndrome Overo Blanc Mortel “Overo Letal White Syndrome)

Le syndrome Overo Blanc Mortel est une maladie héréditaire qui touche les poulains de robe blanche dont les deux parents sont généralement de robe Overo. A leur naissance, les poulains semblent parfaitement normaux, mais dans la première journée de vie, ils montrent des signes d’inconfort et ne répondent ni aux analgésiques ni aux lavements administrés. Ils se révèlent incapables d’éliminer leur méconium (le méconium est le premier crottin du poulain et constitue le résidu des échanges intra utérins entre sa mère et lui). Les poulains meurent. Les premiers signes apparaissent entre 5 et 24 heures après la naissance. Les poulains atteints regardent leurs flancs, refusent de se lever ou se roulent. Ces symptômes suggèrent une rétention de méconium, les poulains atteints de l’OLWS n’arrivent jamais à l’évacuer. Dans une étude menée par Santschi et ses collaborateurs (2001) cette mutation a été aussi mise en évidence chez 10% de Paint Horses de robe Tobiano et chez 18% de Paint Horses d’une robe d’une seule couleur.

SCID (Immunodéficience sévère du cheval)

Affection héréditaire des chevaux arabes ou croisés arabes, les animaux atteints présentent un déficit, quantitatif et qualitatif, en lymphocytes B et T. Ce qui a pour conséquence une défense immunitaire réduite face aux maladies infectieuses. Les poulains déficients ont une susceptibilité accrue aux infections. Les premiers signes de la maladie apparaissent entre l’âge de 2 jours et de 8 semaines. La mort survient inexorablement, plus ou moins rapidement selon la qualité des soins vétérinaires, dans les 6 premiers mois. Le diagnostic clinique repose sur : la lymphopénie (moins de 1000 lymphocytes/µl), une concentration sérique en IgM indécelable et une hypoplasie de tous les tissus lymphoïdes. La base moléculaire a démontré que cette anomalie était due à une mutation de conformation du gène de la sous-unité catalytique ADN-dépendante de la protéine kinase (DNA-PK). Ceci a pour conséquence un manque de kinase entière et une absence d’activité kinasique.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *