L’hippogriffe

L’hippogriffe est un animal mi aigle mi cheval : il possède l’arrière main du cheval et l’avant main de l’aigle. Son origine n’est pas connue exactement, mais il passa à la postérité grâce à l’italien Ludovico Ariosto. En effet, celui-ci le fit apparaître dans son poème « Orlanda furioso » (le Roland furieux), dans lequel Roland est amoureux d’Angélique qui l’ignore. C’est Roger qui la délivrera d’un monstre marin à dos d’hippogriffe.

Roger délivrant Angélique, par Jean Auguste Dominique Ingres, 1819. Exposé au « Art Renewal Center ».

 

A partir de la Renaissance, l’hippogriffe devient un symbole de force, d’amour, de bestialité. Ce sera alors la monture des plus grands, le cheval de bataille par excellence. De nombreuses œuvres d’art lui sont alors dédiés, dont certaines de Gustave Doré.

Illustration du « Roland furieux » de Ludovico Ariosto par Gustave Doré

 

L’hippogriffe est revenu sur le devant de la scène grâce aux aventures d’Harry Potter. En effet, dans la saga apparaît un hippogriffe du nom de Buck, qui sera la monture d’Harry ou de Sirius.

Attention de ne pas confondre l’hippogriffe avec le griffon, qui est mi-aigle mi-lion et qui ne contient donc pas de parties chevalines.

Cliquez sur le service voulu pour commenter (en direct/Facebook/Google+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *