Alezan crins lavés... ou pas ?

Alezan crins lavés... ou pas ?

jeudi 27 mai 2010, par Lujayne


Pour beaucoup, un cheval qui a les crins "blancs" et un corps "marron" est un alezan crins lavés. Si c’est souvent le cas, ce n’est pourtant pas le seul possible, et dans le cas où on cherche à déterminer la robe d’un poulain, il est important de déterminer la robe des parents de manière exacte.

En fait il y a de nombreuses possibilités pour obtenir un pseudo "alezan crins lavés" avec plusieurs gènes en jeu. On va voir tout ça en trois temps :
- le vrai alezan crins lavés
- les robes dues à un gène qui ressemblent à de l’alezan crins lavés
- et les robes que l’on obtient par l’effet de plusieurs gènes ensemble.

I. Le "vrai" alezan crins lavés

Un cheval alezan est un cheval qui ne produit pas d’eumélanine, le pigment noir. Il est donc entièrement marron, plus ou moins clair.

Il existe un gène, le gène Flaxen (noté F), qui attaque les crins marrons en dissolvant le pigment. Les crins sont alors presque blanc (en fait un blanc un peu cassé, et il reste quelques crins roux au milieu). C’est le "vrai" alezan crins lavés : un cheval alezan avec un ou deux gènes F.

Des études sont en cours pour savoir si la couleur des crins (plus ou moins foncée) dépend du nombre de gènes Flaxen (un ou deux) ou de différentes versions plus ou moins "efficaces".

Voici donc deux alezans crins lavés :

- Fleurette, jument haflinger PP

- et Gazelle, SF, alezan crins lavés mais dont les crins sont restés "plus marrons"

II. Robes ressemblant (1 gène modificateur sur une robe de base)

Il existe plusieurs robes ressemblants à l’alezan crins lavés qui n’en sont pas en réalité. Petit tour d’horizon des gènes trompeurs.

II. 1. Silver dapple

Les chevaux silver dapple sont des chevaux bais, bais bruns ou noir qui possèdent un gène de dilution semblable au gène Flaxen. Sauf qu’au lieu d’attaquer les crins "marrons", ils s’attaquent à l’eumélanine des crins (le pigment noir) et le rend blanc. De plus, ce gène fait souvent apparaître des pommelures sur le corps du cheval.

Si le cheval est bai silver dapple, alors sa robe est très proche d’un alezan crins lavés. Cependant on peut les différencier en regardant la couleur des genoux : genoux clairs (marrons) pour les alezans crins lavés et noirs ou sombres pour les silver dapple.

Cheval morgan bai silver dapple (on peut voir les genoux sombres)

Photo Laura Behning sous licence "Creative Commons Attribution 2.0 Licence", issu d’un article de recherche sur le gène silver dapple disponible ici

Les chevaux bais bruns vont paraître plus sombres et les noirs encore plus. On obtient alors la robe "chocolat" : un corps très foncée (quasi noire pour les noir, de bai à noir pour les bais bruns) et des crins blancs.

- Cheval bai brun silver dapple (on voit les genoux sombres et la robe plus foncé qu’un simple bai silver dapple)

Photo dans le domaine public de Roy Mason sur Mantequilla

- Cheval chocolat (noir silver dapple). Les pommelures sont ici très visibles mais certains chocolat ne possèdent pas de pommelures du tout, ou seulement une saison sur les deux (soit l’été, soit l’hiver).

Photo Tom Kvick sous licence "Creative Commons Attribution 2.0 Licence", issu d’un article de recherche sur le gène silver dapple disponible ici

II. 2. Palomino

Les palominos sont des chevaux alezans qui possèdent un gène crème (gène qui est aussi responsable de certains isabelles, des cremellos, des perlinos...). La dilution crème est alors incomplète : les crins (crinière et queue) sont blanchis entièrement mais pas le corps qui prend une couleur dorée.

Contrairement aux alezans crins lavés, les palominos sont bien plus clairs, et il n’y a pas autant de variation dans la robe le long des membres (les alezans crins lavés sont souvent beige/gris au bas des membres).

- Pablo, cheval palomino

II. 3. Champagne or (ou gold champagne)

Le gène champagne est un gène encore rare qui agit un peu à la manière du gène crème mais qui est dominant (un ou deux gènes donnent le même résultat). On peut cependant les différencier à la couleurs des yeux : les champagnes ont les yeux foncés (marrons, jaunes ou verts). De plus la peau des champagne est mouchetée au fourreau et autour de la bouche et des yeux ce qui lui donne une teinte "mauve".

Si le cheval est alezan, alors il sera "champagne or" et va ressembler à un palomino (à la différence des yeux et des mouchetures). Attention : à la naissance il sera alezan, les crins se délaveront à la maturité du cheval.

Si le cheval est bai ou bai brun alors il sera "ambre champagne", ce qui ressemble à un cheval isabelle. Enfin, s’il était noir, le cheval sera dit "classic champagne" et ressemblera à un grullo (souris).

- Voici un gold champagne (et sabino d’où les balzanes)

Pushin Gold, étalon gold champagne de race Tennessee Walker, par The Pusherman et A Golden Mark For Me, appartenant à "Walking Proud Farms"
Photos de l’éleveur avec son aimable autorisation de publication

On peut le différencier du palomino par sa couleur un peu plus "rosée" et surtout les marques autour de la bouche et de l’oeil :

(Zooms extraits de photos de Pushin Gold)

II. 4. Pearl

Il s’agit d’un tout nouveau gène à peine identifié. Celui-ci "dilue" l’alezan s’il est en double exemplaire. De part sa récessivité (il faut deux exemplaires du gène pour le voir) et sa rareté, il est très peu probable de croiser des pearl pour le moment (on le rencontre dans 4 races actuellement : les PRE, les quarter horse, les paint et les lusitaniens).

Cependant, maintenant que le gène est identifié et qu’il existe un test génétique pour le détecter, il y a fort à parier que ce gène sera de plus en plus sélectionné dans les générations futures.

III. Robes semblant alezans crins lavés dues à l’interaction de plusieurs gènes

Il est évident que lorsque l’on va cumuler l’effet de plusieurs gènes, on va augmenter le nombre de possiblités d’obtenir des alezans crins lavés.

Les principaux gènes qui vont nous intéresser sont :
- le gène crème sur une robe alezan (palomino)
- le gène sooty qui fonce les robes (et peut donner une raie de mulet)
- le gène flaxen (crins lavés)
- le gène dun (qui produit les isabelles dun, les grullos, les red dun...)
- le gène B dans sa version bb (qui transforme les noirs en alezans brulés)
- le gène silver dapple
- le gène pangaré qui éclaircit les robes en partant du ventre

Voici donc les principales combinaisons qui peuvent sembler "alezan crins lavés" :
- palomino sooty
- dunalino (palomino + dun)
- dun alezan + gène flaxen
- sooty + flaxen
- "noirs" non noirs + silver dapple ou flaxen
- alezan pangaré + flaxen

III. 1. Palomino sooty

Il s’agit de chevaux palominos ayant le gène sooty qui va foncer la robe en partant de l’encolure, de la crinière et de la ligne du dos (avec ajout souvent de pommelures sur les flancs). La robe devient de plus en plus sombre au cours des années, et elle n’est pas uniforme.

Le palomino pourrait alors être confondu avec un alezan crins lavés ou un silver dapple car il va paraître plus sombre qu’un alezan, cependant sa robe ne sera pas unie (présence du sombre sur le haut du corps et les cuisses).

- Peppa Nino, Etalon QH, photos Akene, corps et zoom sur la tête

On voit bien que les zones sombres ne sont pas uniformes et la présence de pommelures sur les flancs.

III. 2. Dunalino

Il s’agit de l’interférence d’un gène dun sur une robe palomino. Un cheval dunalino ressemblera à un palomino à la différence qu’il possèdera en plus une raie de mulet marron. De plus, sa tête et ses genoux seront plus foncés que sa robe.

Il ne faut donc pas le confondre avec d’autres robes (surtout que génétiquement, il peut transmettre le gène crème et/ou le gène dun)

Voici un étalon dunalino. On voit bien par la couleur des crins et de la robe qu’il est palomino, et les marques au niveau des membres, de la face et la raie de mulet montrent la présence du gène dun.

"Major Heart’s Desire", surnomé "Scooter", étalon QH dunalino par Major Bonanza et Skips Rose A Rita, propriété de Our Gina & Uwe Pemberton
Photo Circlepranch avec leur aimable autorisation de reproduction

III. 3. Dun alezan crins lavés

Les alezans crins lavés peuvent avoir en plus le gène dun. Celui-ci ne modifie normalement pas la robe des alezans, mais rajoute une raie de mulet marron. Sur les alezans crins lavés, la robe devient plus claire. On pourrait donc confondre un palomino avec un dun (si ce n’est la raie de mulet). De plus les palominos ont une robe plus "brillante" que les alezans dun crins lavés (en anglais les alezans dun sont dits red dun).

Ce sont donc bien des alezans crins lavés malgré les apparences.

Photo du domaine public

Poney fjord alezan dun crins lavés (on voit la raie de mulet et les crins blancs).

III. 4. Alezan brûlé crins lavés

Il existe deux types d’alezans brûlés : des alezans possédant un gène "sooty" (fumé) et des noirs dont l’eumélanine (le pigment noir) est en fait marron foncé à cause du gène B dans sa version bb (B : pigment noir, b : pigment marron foncé).

S’il s’agit d’alezans fumés (sooty) avec les crins lavés alors ce sont effectivement des alezans crins lavés mais qui paraissent plus foncés que leur robe "normale". Il ne faut donc pas les confondre avec des silver dapple (le genou reste de la même couleur que la robe).

S’il s’agit de noirs bb (eumélanine marron), ils ne sont donc pas alezan au niveau génétique et il faut bien en tenir compte pour la descendance (ils agissent comme des noirs, le gène B en plus). Ils se différencient des précédents car ils ont le corps d’une couleur uniforme. Avec la présence d’un gène silver ou flaxen, ils peuvent aussi avoir les crins lavés, ce qui nous intéresse ici. Attention donc aux "alezans crins lavés" en fait noirs.

Voici deux alezans brulés crins lavés :

Photo d’un trait belge prise par l’USDA et dans le domaine public Photo d’un cheval de trait lituanien prise par les Nations Unies et dans le domaine public

Le premier cheval semble noir bb crins lavés. En effet, contrairement à l’action du gène sooty, son dos n’est pas plus sombre que le reste de ses flancs. Il paraît même plus clair (effet du soleil, transpiration ?). Le deuxième semble alezan brulé (sooty) crins lavés, car la robe ne semble pas uniforme et qu’on distingue clairement des pommelures. Il pourrait aussi s’agir d’un bai silver dapple, les genoux n’étant pas trop visibles. Cependant seuls des tests génétiques ou l’étude de leur "famille" pourrait s’en assurer.

III. 5. Alezan pangaré crins lavés

C’est un peu le contraire du point III.4. En effet, on s’intéresse ici au gène pangaré qui éclaircit le cheval en commençant par le dessous du ventre. Un alezan crins lavés (vrai) qui possède en plus un gène pangaré va être plus clair qu’un alezan crins lavés "normal" et risque d’être confondu avec un palomino.

Cependant, chez un alezan crins lavés pangaré, la robe n’est pas uniforme : le cheval est alezan au niveau du dos et presque blanc au niveau du ventre, des membres, des coudes et du grasset.

- Haflinger alezans crins lavés pangaré

Photo Flominator 2005, sous licence FDL

On voit que le dessous du ventre est plus clair que le reste du corps, ainsi que les coudes, le grasset et le derrière de la cuisse.

IV. Conclusion

Comme on vient de le voir, tous les "alezans crins lavés" ne le sont pas forcément. Aussi, avant de prédire la robe d’un cheval paraissant alezan crins lavés il est important de s’en assurer, soit en étudiant attentivement la robe, soit en étudiant sa descendance/ascendance, soit via des tests génétiques.

On peut retenir quelques pistes :
- les palominos sont plus clairs que les alezans crins lavés et ont les crins plus blancs
- les silver dapple ont les genoux noirs
- les duns ont la raie de mulet et éclaircissent les robes
- les robes champagne et pearl sont rares
- le gène sooty fonce une robe depuis l’encolure et les cuisses, le gène pangaré l’éclaircit depuis le ventre. Les deux produisent des robes non uniformes.






Thème Easysqueletting de Feminimix - Copyright Horse-village 2010 - Hébergé par Passion Cheval