ouverture des rivets avec le dérivoir

le Ferrage

LE DEFERRAGE

ouverture des rivets avec le dérivoir

Puis on dégage le fer en faisant levier sur les trichoise en prenant appuis sur le bord solaire du sabot

LE PARRAGE

on coupe ici avec la pince a parer

ici avec le rogne pied

il fait l encoche destiné a recevoir le pinson du fer

taille de la fourchette

le maréchal taille les lacunes latérale de la fourchette avec la rennette

aplanissement du bord d’appui à la râpe pour permettre au fer de porter complètement

Lolly ! attends qu’il ait fini ta manucure avant de le manger!!!

arrondissement du bord d’appui à la râpe

voilà pour la première partie

LA CONFECTION DU FER

chaud devant!!!!!!

ajustement du fer (ici il redresse une branche)

La plupart des interventions voile le fer il faut donc toujours terminé en le planant

Le plus important , le relevé du pinçon

voilà ce que ça donne

LA POSE DU FER

retour à lolly, essai du fer chaud sur le sabot

le fer se moule sur la corne, et la chaleur crée un croute isolante qui protège le sabot ramolli par l humidité de pâture

Elle raffermi la corne et combat ainsi les moisissure sur la ligne blanche

Le résultat =

– les antérieurs :

– les postérieurs :

Une fois ceci fait, on refroidit brutalement les fers. Non seulement pour aller plus vite mais aussi pour la résistance du métal

ensuite on cloue le fer

les clous sortis sont immédiatement repliés et rabattus contre la corne

un p’tit coup sur le pinçon pour qu’il soit parfaitement à sa place

il coupe les clous avec la trichoise à talon

Avec la pince à rivet il rabat les rivets contre la paroi

un dernier coup de lime

Merci à notre Maréchal Ferrant M. Frank Tabac et à Mathieu
situé à Gouvets ( Basse-Normandie )

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *