Accueil » Hommes et Chevaux » Traditions Barbares » Le Palio de Sienne (Palio delle Contrade)

Le Palio de Sienne (Palio delle Contrade)

Le Palio de sienne est un concours entre quartiers d’une cité ou entre entités territoriales voisines. L’origine de ce type de manifestation remonte à l’époque des communes libres italiennes. Aujourd’hui la course du Palio est devenue une tradition très ancrée dans beaucoup de villes d’Italie, surtout les anciennes villes médiévales. Le palio le plus célèbre au monde est le Palio de Sienne, manifestation estivale traditionnelle qui se dispute deux fois dans l’année (le 2 juillet, en l’honneur de la Madonna di Provenzano, et le 16 août, en l’honneur de l’Assomption).

D’abord, il y a les courses de sélection préliminaire qui consistent en des courses de cinq ou six chevaux chacune, qui ont pour but de vérifier les conditions physiques des chevaux (en général une trentaine environ), qui ont été présentés pour participer au Palio, et leur capacité d’adaptation au parcours de la piste en tuf qui environne la place; ces “batteries” ne sont pas, donc, des véritables essais de course. Ces courses de sélection commencent le matin à 9 heures, et se prolongent, à peu près, jusqu’à midi. A leur terme, les Capitaines des “Contrade” qui participeront au Palio, choisissent les dix chevaux qui courront le Palio, pas nécessairement les meilleurs. Il peut arriver que les “Capitani” choisissent un cheval en bonne santé ou qui inspire de la confiance, plutôt qu’un cheval rapide, mais ombrageux.

Après le choix des dix chevaux, on les assigne aux “Contrade” qui participent au Palio au moyen d’un tirage au sort. Ce tirage a lieu à peu près à midi, dans la “Piazza del Campo” comblée de foule. C’est le moment clou, parce que seulement après avoir connu le cheval avec lequel participeront à la course, les “Contrade” pourront commencer à tisser leurs stratégies. C’est donc un moment de grande tension, témoignée par la joie des supporteurs de la “Contrade” qui ont reçu au sort un bon cheval ou par la déception de ceux qui n’ont pas eu de chance.

Pour les essais des courses, chaque Contrade conduit son cheval dans la Piazza del Campo, suivi d’un groupe très nombreux de “contradaioli” qui chantent leurs chansons, en se moquant des “Contrade” adverses. Cela arrive une demi-heure environ avant l’essai de course. Ensuite on nettoie la piste, et on ferme les accès à la place. Les essais de course ne sont qu’une simulation, et comme pour le Palio, les chevaux font trois tours de la place, mais le résultat de ces courses n’ont aucune valeur. Le seul but de l’essai est de permettre aux chevaux et à leurs jockeys, de prendre confiance avec la piste et de s’habituer à la place. Pour cela on ne doit pas s’étonner si des chevaux, après le départ, sont retenus par leurs jockeys ou s’ils ne terminent pas régulièrement les trois tours de la piste.

La course proprement dite a lieu à 19h.30 au mois de juillet, et à 19h. au mois d’août. Cependant, si les opérations de départ s’allongent pour des imprévus, ces horaires peuvent subir une prolongation considérable.

A la fin de la course, une grande masse de peuple de la “Contrade” qui a gagné en proie à la joie et à une grande exaltation émotive, apporte le “Palio” au roulement des tambours et au flottement des drapeaux, dans l’église de Provenzano le 2 juillet et à la Cathédrale le 16 août pour remercier la Vierge et pour y chanter le “Te Deum”. Puis la fête commence dans le quartier vainqueur et se prolonge pendant toute la nuit.

La course terminée, il est dangereux de se rendre dans la piste à cause des chevaux qui peuvent avoir désarçonné leurs jockeys et qui continuent à courir pour ne pas se faire emporter par la foule qui fête bruyamment, et avec véhémence, le cheval et le jockey qui ont gagné. Il faut aussi se garder des bagarres qui peuvent naître entre les “contradaioli” à cause de la déception et de l’amertume de ceux qui n’ont pas gagné.

Chaque année durant la course, plusieurs chevaux chutent et se blessent gravement voir mortellement. En 2004, l’un d’eux, Amoroso, est tombé après avoir foncé tête la première contre une colonne… La course a continué et l’animal à terre à été piétiné par les autres chevaux dont plusieurs ont également chuté…

Les autorités prétendent bien-sûr que le bien-être des “héros” (les chevaux) est ce qui compte le plus !

Autres palii avec des chevaux :

– Corsa a vuoto de Ronciglione

– Palio del Tirreno de Maccarese-Fiumicino

– Palio dell’Arcata de Acquapendente

– Palio della Valle Olona

– Palio di Asti

– Palio dei Borghi de Fossano (Cuneo)

– Palio de Bientina (Pise)

– Palio de Bomarzo (Viterbo)

– Palio de Buti (Pise)

– Palio de Cagliari

– Palio dei Rioni de Castiglion Fiorentino (Arezzo)

– Palio de Casole d’Elsa

– Palio de Castel del Piano

– Palio Madama Margarita de Castel Madama (Rome)

– Palio de Feltre

– Palio de Fermo

– Palio de Ferrara

– Palio dei Comuni de Fonni (Nuoro)

– Palio de Fucecchio (Florence)

– Palio dei Comuni de Goceano

– Palio de Legnano

– Palio dei 10 Comuni del Montagnanese à Montagnana

– Palio de Montegiorgio

– Palio de Montelaterone

– Palio de Monticiano

– Palio de Mordano

– Palio del Niballo, a Faenza (Ravenna)

– Palio de Piancastagnaio

– Palio de Piazza Armerina

– Palio de Sienne

– Palio dei Rioni de Castiglion Fiorentino

– Palio de Sant’Antonio abate à Pignola

– Palio de S.Pietro ad Abbiategrasso (Milan)

– Palio della Costa Etrusca de San Vincenzo

– Palio della Giostra Cavalleresca de Sulmona

– Palio del Tributo de Priverno

– Palio delle contrade de San Secondo Parmense

– Palio del Valdarno à Faella, frazione de Pian de Scò

– Palio (Giostra) del Giglio à Monteleone d’Orvieto

– Palio de San Vincenzo à Acate

– Palio Sas Carrelas à Bono

– Palio storico dei Borghi de Avigliana à Avigliana

– Palio de Sassari

– Palio del Viccio de Palo del Colle

– Giostra della Quintana de Foligno

2 plusieurs commentaires

  1. je suis d origine italienne et voyer vous je trouve ça navrant que les notre privilégie des traditions barbare au dépend de leurs chevaux,surtout ce genre de tradition moyenâgeuse…c est navrant

  2. bonjour,

    je comprends tout à fait ce que vous voulez dire.

    malheureusement dans le monde du cheval il n’existent pas que des bon traditions, mais faut quand même en parler !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*