le Poulinage

Vous assistez souvent les poulinières ou c’est votre première expérience? Peu importe! Il est toujours préférable d’être préparé un bon mois avant la date. Vérifiez encore la date prévue pour la naissance et 4 semaines avant, faites vacciner votre jument contre le tétanos et l’influenza.

Faites aussi régulièrement la vérification de la vulve et discutez avec le vétérinaire sur les risques éventuels au cas où la jument aurait des problèmes.

Le matériel que vous pouvez préparer :

– un bandage pour envelopper la queue de la jument,

– un seau, du savon doux et des serviettes pour laver et nettoyer l’entrecuisse,

– des serviettes pour éventuellement sécher le poulain,

– un désinfectant pour désinfecter le nombril du petit,

– un thermomètre,

– des gants stériles

– une paire de ciseaux (bout rond)

– le numéro de téléphone de votre véto (au cas où)

Il peut être utile de préparer une lampe chauffante (au cas où il ne fait pas chaud dans le box), plus sophistiqué vous pouvez installer une caméra de surveillance.

Le box de poulinage doit être grand (taille de deux boxes de préférence).

Une semaine avant la naissance, préparez le box, nettoyez-le et désinfectez-le. Si l’endroit n’est pas le box de la jument habituellement, faites le changement au moins deux semaines avant le poulinage pour que la future maman puisse s’habituer.

Pour des raisons sanitaires, n’utilisez pas de copeaux ou de sciure, mais de la paille. Cela colle moins au poulain trempé. Mettez la litière plutôt au milieu du box, très faible aux coins et en bas des murs, pour encourager la jument à se coucher loin des murs.

Ne soyez pas trop inquiet, 85 % des juments mettent bas sans aucune difficulté et la « chose » se passe très souvent pendant la nuit. Dormir dans l’écurie ou proche et/ou disposer d’une caméra de surveillance discrète au box de la future mère pourrait permettre que vous assistiez à la naissance et aussi d’intervenir en cas de besoin.

Lorsque la mise-bas approche, les mamelles de la jument deviennent visiblement de plus en plus pleines. Les montées de lait se produisent une à quatre semaines avant la naissance. Dès qu’une substance cireuse apparaît sur le mamelon et que le liquide dans les mamelles change d’une couleur « jaunâtre » vers une couleur laiteuse, la mise-bas est annoncée pour les prochaines 48 heures au plus tard. C’est le moment de surveiller plus intensivement. Normalement vous pouvez constater un ramollissement autour de la queue et une détente de la vulve. Mais attention, il peut arriver que des juments donnent naissance sans avoir présenté aucun des signes mentionnés.

Certaines juments souffriront de petites coliques au cours de la journée du poulinage. Elles se lèvent et se recouchent plusieurs fois, urinent et se soulagent souvent, bougent les pieds, semblent fatiguées et manquent d’appétit. Cela vient du bébé, qui se déplace lentement, par des contractions utérines dans la position de mise-bas. Si vous avez la chance d’assister à la perte des eaux (de 4 à 8 litres), vous savez que la naissance approche. Normalement le poulain viendra au monde dans l’heure qui suit. Au cas où vous pensez qu’il va y avoir des problèmes, c’est le moment d’appeler votre vétérinaire.

A partir de la perte des eaux, le déroulement normal du travail d’accouchement se démontre par des contractions plus ou moins régulières. La naissance devrait durer entre 20 minutes et une heure. Si cela se prolonge, le vétérinaire sera nécessaire pour une intervention éventuelle.

En pratique, la jument va se coucher et commencer à pousser. Une bulle blanche et brillante (le sac amniotique) apparaîtra à la vulve (environ 15 minutes après la perte des eaux). Les premières parties visibles seront les sabots antérieurs, avec les soles face au sol. Il peut arriver qu’un sabot soit plus sorti que l’autre, suivi par les genoux et le nez. Ne paniquez pas si la jument se repose une ou deux minutes, pendant que la partie postérieure du poulain reste toujours à l’intérieur de la jument. Encore quelques bonnes contractions et le poulain naîtra. Si le sac ne se brise pas de lui-même, ou la tête du poulain reste enveloppée, vous devriez aider et lui enlever doucement.

Voici quelques problèmes de mise-bas qui peuvent arriver : (parlez-en à votre véto!)

Exemple 1

Vous remarquez une membrane épaisse, rouge veloutée qui sort de la vulve de la jument, c’est une partie du placenta qui s’est rompue (on appelle cela « rupture prématurée du placenta » ou « sac rouge »). Il faut rapidement couper la membrane avec des ciseaux et aider ainsi la jument pour la mise-bas. Il faut vraiment être rapide, car le poulain pourrait se noyer dans le liquide amniotique ou encore en aspirer un peu et développer une pneumonie.

Exemple 2

Le rectum de la jument ressort à chaque contraction, ceci peut être un sabot du poulain qui y est coincé. Prenez des gants stériles avec un peu de lubrifiant et introduisez délicatement votre main dans le vagin. Cherchez le sabot, prenez-le dans votre main pour protéger les muqueuses du rectum et ramenez-le à l’extérieur de la vulve.

Exemple 3

La jument ne veut pas se coucher (ça arrive aux juments avec le premier poulain) et commence la mise-bas. Avec calme, en essayant de déranger le moins possible, soyez prêt à amortir la chute au sol du nouveau-né.

Exemple 4

Le poulain se présente avec une patte pliée vers l’arrière. Cette situation peut parfois être corrigée facilement (normalement).

Avec des autres difficultés n’attendez pas trop longtemps pour appeler votre vétérinaire. Pendant chaque intervention, assurez-vous qu’une personne tient la tête et que quelqu’un d’autre s’occupe de retenir la queue. Faites attention aux mouvements ou réactions brusques de votre jument.

Si la naissance se passe normalement, attendez que le cordon ombilical du poulain se sectionne seul.

Important : dès que possible, désinfectez le nombril du poulain (à répéter 3 à 4 fois dans les premières 24 heures). Quelques minutes après la naissance, le poulain devrait se sentir assez fort et devrait commencer à bouger. Dans les vingt minutes qui suivent, le poulain devrait se lever et têter dans les premières deux heures.

Dans les trois heures suivant la mise-bas, la jument doit expulser les suites (le placenta).

Assurez-vous que celui-ci est entier pour ne pas risquer une infection ou même la vie de la jument. Idéalement la jument et le poulain devraient être examinés par un vétérinaire dans les 24 heures.

N’oubliez pas de donner du bon foin à votre jument avec des bons granulés comme premier repas après la naissance, mais évitez de donner trop de protéines les premières 24 heures. Vérifiez que la jument digère normalement, il arrive qu’une poulinière soit constipée après la mise-bas et votre véto vous conseillera de donner de l’huile minérale pour ne rien risquer et faire travailler les intestins.

Si tout va bien, la maman et son poulain peuvent aller dehors après 24 heures et vous pouvez enfin vous relaxer et admirer les deux animaux magnifiques qui embellissent votre vie.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *