Accueil » Le cheval » Morphologie » les Allures » les Allures Normales

les Allures Normales

Tout cheval possède 4 allures et le reculer :

Le pas est une allure marchée à 4 temps : posé du postérieur droit, posé de l’antérieur droit, posé du postérieur gauche, posé de l’antérieur gauche. A cette allure, un cheval va à environ 7 km/h. Si la trace du postérieur se situe sur celle de l’antérieur, on dit que le cheval se juge, si les empreintes des postérieurs sont en arrière de celles des antérieurs, on dit qu’il se déjuge, et si elles sont en avant des antérieurs, on dit qu’il se méjuge. Un cheval au travail doit se juger, un cheval au rassemblé se déjuge et un cheval au pas en extension doit se méjuger (ou en voltige).

Le trot est une allure sautée à 2 temps : posé du bipède diagonal droit (antérieur droit + postérieur gauche), posé du bipède diagonal gauche (antérieur gauche + postérieur droit). A cette allure, un cheval va à environ 14 km/h.

Le galop est une allure basculée et dissymétrique à trois temps avec un temps de suspension. On distingue le galop à droite et le galop à gauche. L’antérieur qui avance le plus est celui qui indique à quel « pied » on est. En carrière, il faut galoper à droite à main droite et inversement (l’antérieur qui avance le plus est au centre). A cette allure un cheval au travail va à environ 20-25 km/h mais ils peuvent aller beaucoup plus vite (dans les courses par exemple). Les différents temps sont les suivants :

galop à droite : posé du postérieur gauche, posé du bipède diagonal gauche, posé de l’antérieur droit, temps de suspension

galop à gauche : posé du postérieur droit, posé du bipède diagonal droit, posé de l’antérieur gauche, temps de suspension

Le galop allongé est la plus rapide des allures . C’est une allure à 4 temps sautée mais il y a des variantes dans la séquence , selon la vitesse . Un pur-sang au galop allongé peut dépasser les 60 km/h . Le sabot d’appui frappe le sol à l’plomb des naseaux , même si à pleine vitesse le sabot dépasse cette ligne avant d’atteindre le sol .

Le reculer est une allure marchée, lente. Le cheval doit céder dans sa nuque et ne pas présenter de défense. C’est une allure à deux temps par bipèdes diagonaux.

Le saut n’est pas une allure en soit mais il comporte des phases communes quelque soit l’allure à l’abord de l’obstacle. Les différentes phases du saut sont :

– battue des antérieurs

– battue des postérieurs qui rejoignent les antérieurs

– phase ascendante : les antérieurs se plie sous le cheval et s’élève, les postérieurs restent au sol

– planer : aucun membre ne touche le sol, les postérieurs sont tendus

– phase descendante : les antérieurs se tendent pour préparer la réception

– réception : tout d’abord les antérieurs (un des antérieurs légèrement décalé vers l’avant) suivi ensuite des postérieurs

 

Cliquez sur le service voulu pour commenter (en direct/Facebook/Google+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *