Accueil » Equitation et travail » Education du cheval » Le travail à pied » Les enrênnements, rôle et réglages
un elastique

Les enrênnements, rôle et réglages

Article du dossier "Longer" son cheval

Attention, un enrênnement mal utilisé ou mal réglé va faire plus de mal que de bien à votre cheval. En cas de doute, demandez l’avis d’une personne plus compétente et ne jouez pas aux apprentis-sorciers. Chaque cheval est différent, sachez vous adapter, et si vous voyez qu’un enrênnement ne convient pas à votre cheval, changez-en.

Petit rappel : les enrênnements ne sont pas du tout obligatoires!!! Ils peuvent servir ponctuellement à corriger un problème, mais le but est de pouvoir s’en passer.

Ils peuvent : aider à muscler un cheval, faire perdre une mauvaise habitude ou encore aider à faire comprendre au cheval la position que l’on souhaite de sa part. En aucun cas ils ne doivent contraindre le cheval dans une position!!!

Il existe de nombreux enrênnements, et il n’est pas facile de s’y retrouver. Cette partie n’a pas pour but de présenter tous les enrênnements, et je n’engage que mon avis personnel. Je distingue 3 types d’enrênnements : les enrênnements élastiques, les enrênnements fixes et les enrênnements coulissants.

A) Les enrênnements élastiques

Tous ces enrênnements ont une partie élastique. L’effet des élastiques est très discuté actuellement et les avis sont très partagés. En effet, lorsque le cheval arrive au contact, il est arrêté doucement et pas d’un coup (ce qui est positif pour la bouche). Par contre, lorsque le cheval cède, l’élastique reprend sa forme initiale d’un coup aussi (et là, il y a un choc). Donc si le cheval cède brusquement, il se voit puni, ce qui est contraire à l’effet recherché.

1) Les élastiques Pirelli

Les élastiques Pirelli sont peut-être les plus utilisés. Ce sont en fait de gros élastiques qui s’attachent d’un côté au mors et de l’autre sur le côté du surfaix.

L’élastique, s’il est réglé trop haut sur le surfaix, va avoir tendance à encapuchonner le cheval. De même, il ne doit pas être tendu en permanence, mais seulement indiquer une limite.

En fonction du réglage, il peut empêcher le cheval de trop lever la tête (pour éviter qu’il se « renverse ») ou l’empêcher de trop s’étendre pour le ramener.

 2) Le Colbert

Il s’agit d’un seul élastique fin. Celui-ci s’attache sur les côtés du surfaix, passe dans les anneaux du mors et sur la nuque (donc surfaix gauche – mors gauche – nuque – mors droit – surfaix droit).

Cet enrênnement n’agit pas directement dans la bouche (puisqu’il coulisse dans les anneaux du mors) mais sur la nuque directement. L’effet « élastique » (retour brusque) est donc minimisé.

Attention par contre, s’il est trop serré il entraîne un encapuchonnage du cheval!!

B) Les enrênnements fixes

Ces enrênnements restent fixes. Ils sont la plupart du temps en cuir robuste, plat et confortable. Attention, ils sont fixes, mais pas forcément serrés.

Contrairement aux enrênnements élastiques, il n’y a pas de retour brusque lorsque le cheval cède, mais un cheval qui va aller d’un coup contre l’enrênnement va se retrouver bloqué et risque de se blesser ou au moins de se prendre un coup dans la bouche.

1) Les rênes fixes

C’est, avec les Pirellis, l’enrênement le plus utilisé en longe. De plus, il est aussi très utilisé en voltige (ou une variante où la rêne fixe est coupée par un rond élastique, avec un effet entre le Pirelli et les rênes fixes).

On peut positionner les rênes à différentes hauteurs et plus ou moins ajustées, pour contrôler l’effet souhaité. Il faut penser à rallonger la rêne extérieure pour respecter l’incurvation.


img3-6-8ffbd

Rênes fixes


img2-6-115e8

fixe avec élastique

 2) Le Nathe (ou Combi-trainer)

Il s’agit d’une sorte de harnais reliant la bouche du cheval à l’arrière-main. Le but est de maintenir le cheval ramené, et de favoriser l’engagement des postérieurs.

Cependant le moindre mouvement des postérieurs est transmis à la bouche sans amortissement.

img4-5-2ea2c

3) Le Wauters

Il s’agit d’un enrênnement en cuir composé d’un « licol » et d’une courroie. La partie sur la tête du cheval va avoir un appui sur la nuque et sur le chanfrein, et la courroie s’attache à la sangle vers le poitrail.

Il n’y a donc aucune action dans la bouche, mais le réglage est difficile et on ne peut l’utiliser que dans une seule position.

C) Les enrênements coulissants

Ces enrênnements sont plus souples que les autres. Généralement en corde (au moins sur les parties coulissantes), ces enrênnements ont une action progressive, car les cordes vont jouer dans diverses poulies. La bouche du cheval est donc souvent protégée (si l’enrênnement est bien réglé). Par contre il peut arriver à trouver des positions contraires à l’effet recherché, en jouant sur les poulies.

1) Le gogue fixe

C’est un des rares enrênnements indiqué ici que l’on utilise aussi régulièrement monté. Il s’attache au poitrail, puis passe dans les anneaux du mors, vers la tétière, et redescend s’attacher vers le poitrail.

C’est un enrênnement simple d’utilisation, qui peut être mis dans diverses positions (par exemple en ne faisant pas revenir les « lanières » jusqu’à l’attache de poitrail) et qui est assez doux. Il cumule les effets de plusieurs enrênnements (extension du dos, ramené de la tête).

Attention, il doit être suffisamment lâche pour que le cheval puisse baisser la tête (en extension) mais pas suffisamment pour qu’il se prenne les pieds dedans ou qu’il puisse relever la tête (et se creuser le dos).

Il existe une version commandée ou les lanières deviennent des rênes au lieu de s’attacher vers le poitrail. On peut ainsi constamment ajuster la longueur (ne s’utilise que par des bons cavaliers, monté).

2) Le Pessoa

C’est l’enrênement à la mode ! Composé de nombreux mètres de fil d’escalade et de poulies, il englobe tout le cheval, de la bouche à l’arrière-main (mais sans effet direct de l’arrière-main sur la bouche). Il permet au cheval de se muscler globalement.

Attention cependant, il y’a de nombreux réglages à faire dessus, il est donc très dur à bien utiliser. De plus il demande un effort conséquent au cheval, et est donc à utiliser prudemment.

Enrenement Pessoa

Enrênement Pessoa

 

3) Le Chambon

C’est l’ancêtre du gogue. En fait il s’attache sur les anneaux du mors, coulisse au niveau de la têtière, et s’attache au niveau du poitrail. Il favorise l’étirement de la ligne du dessus (et pas le rassemblé).

Il agit en remontant la commissure des lèvres lorsque le cheval relève trop la tête. Attention donc à ne pas perdre l’impulsion, sinon l’effet obtenu sera inverse à celui recherché.

De plus, il a tendance à mettre les chevaux sur les épaules….

img6-5-4dc5a

4) Les rênes suédoises

Il s’agit de grandes rênes qui s’attachent à deux niveaux sur le surfaix, et qui coulissent dans l’anneau du mors. C’est un peu les rênes allemandes de la longe.

Au niveau du surfaix, on peut placer ces rênes en :

– triangle inférieur, pour favoriser l’extension (rênes attachées à mi-hauteur et en bas du surfaix)

– triangle supérieur, pour favoriser le ramener et la mise en place (rênes sur les anneaux du haut et à mi-hauteur)

– grand triangle, pour une action plus douce, entre les deux effets précédents et une plus grande liberté de positions pour le cheval (rênes sur les anneaux hauts et bas du surfaix).

D) En conclusion

Pensez à bien vous faire aider pour régler les enrênements en cas de doute. De plus ne les utilisez pas sans raison, ils ne sont pas là pour faire « mode » ou pour faire « comme les autres ».

Ils ne doivent jamais coincer le cheval dans une position, mais juste indiquer des limites à ne pas dépasser. En fonction de l’âge et du dressage du cheval ils pourront donc être réglés différemment.

Ne les mettez pas pendant l’échauffement, et enlevez-les avant la fin de la séance pour un retour au calme sans enrênnement. Vous éviterez ainsi des braquages et des courbatures.

Enfin, soyez observateur : votre cheval vous fera vite comprendre que tel enrênement n’est pas fait pour lui ou qu’il est mal réglé….

Parcourir le dossier<< Conseils pour débuterVarier un peu -> quelques exercices >>

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*