Muserolle française

les Muserolles

Article du dossier Mors et leurs effets

La muserolle permet d’éviter que le cheval n’ouvre la bouche pour se soustraire à l’action du mors. (attention cependant, un cheval qui se bat contre la main a surement un mors inadapté ou un cavalier à la main trop dure, le but n’est pas d’empêcher le cheval de s’exprimer). Sur certains mors, elle est obligatoire, pour éviter que le mors ne rentre dans la bouche du cheval (mors à spatule ou 1/2 spatule, mors à petites aiguilles….). Plus elle est serrée et plus l’effet du mors sera important.

Il existe 5 principaux type de muserolle :

La muserolle française :

entièrement en cuir, elle s’ajuste à deux doigts sous les apophyses zygomatiques, sans serrer (on doit pouvoir passer 2 doigts). Elle est souvent doublée ou rembourrée. C’est la muserolle « de base »

 La muserolle Chambry :

plus rare, c’est une évolution de la muserolle française, plus sévère car elle est réglée par une boucle avec un effet de poulie. Elle est souvent utilisée sur les brides.

La muserolle allemande :

elle comporte deux anneaux et se positionne par dessus le mors, et s’attache plus bas que le mors

Une muserolle allemande (notez les anneaux en fer)

 La muserolle croisée :

elle est faite de deux courroies fines qui se croisent dans une pièce en cuir (la nasaline, souvent doublée de mouton) sur le chanfrein. Les premiers anneaux doivent être situés au dessus de l’apophyse (sur l’os de la joue), la pièce en cuir au milieu du chanfrein, et la lanière du bas passe sous le mors.

Une muserolle croisée (et sa nasaline : pièce de cuir au milieu sur laquelle on peut fixer un rond de mouton)

La muserolle combinée (ou hanovrienne) :

il s’agit d’une muserolle française sur laquelle se trouve une lanière supplémentaire qui passe sous le mors (comme la muserolle allemande)

Muserolle combinée

Il existe d’autres muserolles, comme la muserolle espagnole qui se fixe sur les montants du filet (il n’y a donc pas de montant de muserolle) ce qui permet d’éviter des sur-épaisseurs (utilisée en attelage et pour les brides par exemple), ou encore les muserolles espagnols formés d’une chaine ou de métal cranté, très sévères.

Sur certaines muserolles il y a une peau de mouton en plus. Attention, cela réduit d’autant le champ de vision du cheval vers le bas, et c’est interdit en dressage (et fortement décommandé en randonnée, vu que le cheval ne voit pas ou il pose ses pieds).

Parcourir le dossier<< Les mors – Introductionles Accessoires de Mors >>
Cliquez sur le service voulu pour commenter (en direct/Facebook/Google+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *