Accueil » Soins et santé » les Maladies » les Parasites Internes
acaris

les Parasites Internes

On peut distinguer deux grandes catégories de parasites internes chez le cheval : les vers ronds (nématodes), représentés par les ascaris, les strongles et les oxyures, et les vers plats (trématodes) représentés par les ténias et les douves. A côté de ces deux grandes classes, on trouve les gastérophiles ou oestres qui correspondent aux larves d’une certaine mouche.

Les Acaris

Ce sont de longs vers ronds (jusqu’à 50 cm de long) qui, ingérés sous forme de larves, vont successivement migrer dans le foie puis vers les poumons. Ces larves remontent l’arbre bronchique puis la trachée pour se retrouver au niveau du pharynx et être dégluties. Elles atteignent alors l’intestin où elles se transforment en parasites adultes. Ces migrations ne se font pas sans dommages. Une fois dans le tube digestif, les adultes se reproduisent et pondent des milliers d’oeufs qui sont éliminés avec le crottin, permettant au cycle de recommencer.

Les Strongles

Il existe de nombreuses espèces de strongles, dont certaines sont très dangereuses pour le cheval. Les strongles provoquent chez le cheval des symptômes surtout digestifs, avec tout d’abord un crottin ramolli et malodorant, puis l’apparition d’une diarrhée. Mais elles sont aussi la cause de fièvre, d’atteintes au foie et au pancréas, de péritonite, d’obstruction de certaines artères importantes et de coliques souvent mortelles.

Les Oxyures

Ce sont des parasites très répandus, mais qui ne provoquent pas de gros dégâts. Ils touchent surtout les chevaux vivant au box. De couleur grisâtre, ils ont une forme allongée et peuvent atteindre jusqu’à 15 cm. Les femelles se fixent aux marges de l’anus pour pondre. Le cheval commence alors à se gratter.

Les Ténias

Ce sont des vers plats, annelés, de taille moyenne. Le cycle de ces parasites est un peu particulier puisqu’il nécessite la présence d’un minuscule acarien qui se nourrit de crottin. Les ténias sont directement responsables de certaines coliques.

Les Douves

Ces parasites très communs chez les vaches et les moutons, semblent être accidentelles chez le cheval. Ce sont des parasites du foie qui nécessitent la présence d’une limnée. L’infestation par la douve se manifeste par une perte de poids, un abattement et une atteinte hépatique.

Les Gastérophiles

Ils se trouvent dans l’estomac du cheval. Ce sont les larves d’une espèce de mouche qui pond ses oeufs sur les membres des chevaux. En se léchant, les chevaux ingèrent les oeufs, qui se transforment en larves dans l’estomac.

Localisation des différents parasites internes

Poumons

larves d’ascaris (Parascaris equorum) et de strongyloïdes (Strongyloïdes westeri)

Foie

larves de strongles (Strongylus equinus)

Pancréas

larves de strongles (Strongylus edentatus)

Paroi artérielle

larves de strongles (Strongylus vulgaris)

Estomac

Tricostrongylus axei adultes, larves de gastérophiles

Intestin grêle

Larves de strongyloïdes (Strongyloïdes westeri) , d’ascaris et de trichonema

Gros intestin

strongles (adultes et larves)

Rectum

oxyures (adultes et larves)

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *