Accueil » Equitation et travail » Cheval , aide de l’homme » Les pêcheurs de crevette à cheval

Les pêcheurs de crevette à cheval

photos de Gino Provost

 

Ils sont très peu aujourd’hui en Europe à faire ce métier. Ils ont même failli disparaître dans les années 50 où l’on ne comptait plus que 3 équipes. Leur déclin s’explique par le bouleversement du littoral. Un littoral plat et régulier à l’origine, mais qui peu à peu est devenu un véritable gruyère dont les trous se déplacent à chaque tempête. Mais exception faite à proximité de la ville de Oostduinkerke en Belgique, les plages restent plates, c’est aussi le dernier endroit où ce genre de pêche a lieu.

Les pêcheurs disposent d’environ 2 heures à marée basse pour tirer 2 ou 4 traits avec leur cheval. Les meilleures pêches se font au printemps et en automne, les jours de pleine lune.

Les races de chevaux pêcheurs sont le plus souvent des Boulonnais, des Brabançons et des Percherons qu’on habitue pendant quelques semaines à l’eau avant la première pêche.

Le principe de cette pêche est qu’il faut étendre un bahut muni d’un grand filet sur une largeur d’environ 10 à 15 mètres sur la plage. Le pêcheur monte ensuite sur son cheval qui porte sur son dos 2 gros paniers d’osier qui serviront à recueillir les crevettes. Chaque pêcheur connaît parfaitement le tracé de son parcours. Le pas du cheval et les vibrations du bahut vont lever les crevettes enfouies dans le sable !

photos JLB Photos source

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *