les Protections

Il existe différentes sortes de protections pour le cheval : les protections des membres, du dos, au repos, de transport… Cette page va en présenter les principales .

Les protections des membres :

Les protections les plus connues sont les protections des membres : guêtres, bandes, cloches, protèges-tendons.

Il existe deux types de guêtres : les guêtres fermées qui protègent la totalité du canon et les guêtres ouvertes ou protèges-tendons qui ne protègent que les tendons du canon (à l’arrière de celui-ci). Elles n’ont donc pas la même utilisation. Les guêtres servent autant à protéger les tendons que les risques de choc ce qui explique leur utilisation en obstacle. Les protèges-tendons sont plus utilisés en dressage (mais pas en concours).

Guêtres fermées Bandes de polo

Les bandes protègent comme les guêtres mais elles ont l’avantage de s’adapter à la forme exacte du canon et protègent un peu plus le boulet. Il peut être cependant difficile d’en mettre car elles demandent un certain savoir-faire… On distingue les bandes de polo, courtes et épaisses, des bandes de travail plus longue et plus fine mais qui demande de mettre une protection en mousse ou en coton entre les bandes et le canon.

Les cloches servent à protéger les antérieurs (la couronne, le paturon et les glomes) des atteintes que pourrait se faire le cheval (lorsque le cheval tape ses postérieurs sur ses antérieurs). Il y a des cloches fermées qu’il faut mettre à l’envers et retourner ensuite ou des cloches qui s’ouvrent au moyen de scratch. Celles-ci sont beaucoup plus aisées à mettre !!

cloches

Les protections du dos :

La protection du dos se résume surtout aux tapis (ou chabraque) et amortisseurs. Ils évitent que la selle, en frottant ou en appuyant sur le dos ne le blesse. Les amortisseurs se mettent entre le tapis et la selle et permettent d’amortir les chocs. Ils sont surtout utilisés pour les chevaux ayant un dos fragile ou qui doit l’utiliser beaucoup.

Les tapis existent dans toutes les couleurs et il en existe de différentes formes de manière à s’adapter à la selle et à la configuration du cheval. Il y en a même avec une poche prévue pour accueillir un amortisseur. Les amortisseurs sont soit en mousse, soit en “peau de mouton” soit en gel. Ces derniers coutent plus chers mais ils ont l’avantage de ne pas s’affaisser avec le temps et de mieux amortir les chocs tout en massant le dos.

tapis et amortisseur

Les protections au repos :

Les protections au repos sont très variées. Il peut s’agir de chemises pour éviter que le cheval ne prenne froid, de nids d’abeilles pour qu’il puisse sécher suite à une douche sans s’enrhumer, de bandes de repos pour reposer les tendons, de graisse ou de goudron pour protéger les sabots…. Tout dépend du travail que fournit le cheval et de la saison de l’année… On peut aussi mettre à son cheval des produits qui le protégeront des insectes.

chemise nid d'abeille

Les protections de transport :

Lors du transport, le cheval risque de se blesser s’il tape contre les parois du van. Pour le protéger, il existe des protections spécifiques. Tout d’abord, le cheval est le plus souvent transporté avec une couverture. On lui met aussi des guêtres de transport qui sont beaucoup plus haute et épaisse que des guêtres normales. Pour la queue, on lui met un protège-queue qui protège le haut de celle-ci (contre les frottements par exemple). Enfin, il est recommandé de lui mettre un protège-nuque pour ne pas qu’il s’assomme contre le toit du van ou lors d’un choc (en cas d’accident ou de freinage brusque).

transport

chemise totale

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *