Les robes diluées

Il s’agit d’un ensemble de robes qui sont obtenues en diluant l’un ou l’autre des pigments. Chacune de ces dilutions est due à un gène spécifique.

A) Le gène crème (noté Cr)

Il n’agit que sur le marron et plus sur les crins que sur la robe. Il a pour action d’éclaircir la robe. Ce gène n’est pas dominant mais pas récessif non plus : il s’exprime toujours, mais plus fort s’il existe en double.

Ainsi, un cheval alezan avec un gène crème devient palomino. Un cheval bai devient isabelle (« buckskin » en anglais, le cheval n’a pas de raie de mulet et la crinière est intégralement noire). Un cheval noir possédant un gène crème est dit « reglisse », cependant cette robe ne se voit pas toujours (souvent le cheval reste noir).

pic1-ffeb8

Palomino

Isabelle

Isabelle

Et un cheval ayant deux gènes palomino deviendra crème (cremello si sa robe de base était alezan, perlino si c’était bai, mais il est très difficile de les différencier sans test ADN). Cependant, même chez les crèmes, il est possible de distinguer les balzanes et les marques en tête (qui sont blanches et non « jaune pale »)

Crèmes (sur le deuxième on distingue clairement les balzanes)

pic4-0e456 KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

B) Le gène ’sauvage’ ou fauve (D)

Ce gène est responsable des raies de mulets et des zébrures sur les membres (comme ce sont des caractères primitifs des chevaux sauvages, on a appelé ce gène ’sauvage’). De plus, sur les bais, il transforme la robe en isabelle (« dun » en anglais) et la crinière devient bicolore (ce que l’on a chez les fjords).

Ce gène s’exprime donc sur les bais et les alezans.

Isabelle sauvage

Isabelle sauvage

Alezan sauvage (on voit clairement la raie de mulet)

Alezan sauvage (on voit clairement la raie de mulet)

C) Le gène ’champagne’

Il agit à la fois sur les poils et les crins marrons mais aussi sur la couleur des yeux et de la peau. Ce gène fait apparaître de petites tâches sur une peau blanche à la naissance. De plus, les chevaux ont souvent des reflets métalliques et des pommelures.

En fonction de la robe de base, on aura différents champagnes : champagne or (si alezan), ambre champagne (si bai), champagne (si noir).

Champagne (indeterminé)

Champagne (indeterminé)

Attention donc de ne pas mélanger les trois isabelles selon le gène responsable :

buckskin (gène crème), dun (gène sauvage) ou ’ambre-champagne’ (gène champagne)…

pic9-d7840 pic10-54bf1 pic11-8be27

D) Les gènes de délavements des crins

Comme les crins peuvent être pigmentés en marron ou en noir, il y a deux gènes qui délavent les crins, l’un agissant sur le noir et l’autre sur le marron.

1) Silver dapple (noté Z)

C’est le gène de délavement le plus impressionnant, car il attaque non seulement les crins (en les rendant blancs ou presque) mais aussi un peu la robe (en y rajoutant souvent des pommelures et une raie de mulet). Ce gène agit à la fois sur les bais et les noirs. Les extrémités des membres restent plus foncées.

Attention donc de ne pas confondre un bai silver dapple avec un alezan crins lavés.

Bai silver dapple

Bai silver dapple

pic13-19995

Bai brun foncé ou noir silver dapple

 

 

2) Flaxen (crins lavés, noté F)

Ce gène n’attaque que le pigment marron des crins (et donc ne se voit que chez les alezans).

Longtemps on a cru qu’il n’y avait qu’un gène qui délavait les crins, et on l’a appelé Flaxen (lin en anglais). En fait il semblerait qu’il y en ait plusieurs ce qui expliquerait les différences de tons chez les alezans.

Alezan crins lavés (contrairement aux silver dapples, on voit bien que les extrémités sont plus claires)

 pic12-caf05

Attention de ne pas confondre un alezan crins lavés clair avec un palomino !! Chez le palomino les crins sont très blancs (pas de crins marrons ou noirs) et la robe souvent bien plus claire

 

E) Le gène du grisonnement

Ce gène, noté G est dominant. C’est-à-dire que tous les chevaux possédant un gène G vont grisonner avec le temps.

En fait, il agit directement sur les pigments qui ne peuvent plus atteindre les poils et qui se concentrent donc dans la peau. C’est pourquoi la peau s’assombrit alors que les poils blanchissent. Attention cependant, l’accumulation des pigments dans la peau peut créér des tumeurs….

Les chevaux qui grisonnent peuvent toutefois garder des petites zones de poils plus foncés : ils ont alors des truitures (si les poils sont marrons) ou mouchetures (si les poils sont noirs).

Attention aussi à ne pas confondre les blancs (du à une absence totale de pigment sur les crins et les poils, qui ont donc la peau rose) des gris (qui ont la peau sombre).

C’est un des rares gènes qui s’exprime avec le temps, et donc les gris subissent des modifications de robe très impressionnantes au cours de leur vie, pour finir quasiment blancs.

Voici par exemple plusieurs photos de la même jument, mais à différents âges. Elle est née bai brun foncée et finira blanche (mais avec la peau noire).

pic14-089e1 pic15-4f189 pic16-33014

 

 

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *