les Tapaderos

Si pour une raison ou une autre, les étriers western sont couverts avec une capuche, le cow-boy parle de “hooded stirrups” ou “Tapaderos” (taps).

Cette couverture n’est pas seulement une protection contre les intempéries, mais elle empêche aussi que des branches ou des cactus aux Etats Unis ou des cornes des bovins viennent toucher le pied du cavalier et le blesser. En hiver, ils aident également à garder les pieds plus chauds, un confort apprécié des cavaliers utilisateurs.

Les anciens cow-boys californiens (vaqueros ou buckaroos) utilisaient des tapaderos pour faire du bruit et ainsi faire bouger le bétail : en tapant les bouts de taps l’un contre l’autre. (voir le modèle Eagle bill ou eagle beak).

Les tapaderos sont toujours populaires chez les cow-boys pour le travail journalier et appréciés des gens qui montent dans le froid et/ou lors de randonnées.

Un point important de plus est la sécurité. Les tapaderos empêchent le pied du cavalier de pouvoir rentrer complètement dans l’étrier. C’est pour cette raison que beaucoup d’instructeurs, de moniteurs et de parents des “élèves cavaliers” apprécient leur utilisation.

Voici un choix de taps

La protection des pieds avec une sorte de “chaussure” en plastique devient aussi à la mode en Europe. L’avantage du prix n’est pas discutable mais pour ce qui est de l’esthétisme …. c’est autre chose.

2 Responses to les Tapaderos

  1. Bonjour

    Pouvez vous me communiquer le prix des tapederos modèle Taps ? Et ainsi que la dimension ?
    Bien à vous
    Laetitia Receveur

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *