Accueil » Matériel » Matériel d’équitation » à pied » Licol en corde (home made matos)

Licol en corde (home made matos)

Pourquoi un licol en corde ?
Le licol en corde est un très bon outil de communication, à condition, comme tout outil, de s’en servir de manière adéquate. Ces licols sont fins avec des nœuds à des endroits stratégiques.

Avantages :

– ils sont doux lorsqu’on ne s’en sert pas
– ils sont légers à porter pour les chevaux
– ils sont facilement lavables
– ils ne craignent pas les intempéries
– ils ne tiennent pas de place dans les sacoches
– le cheval ne peut pas s’appuyer dessus ou tirer trop fort avec

Inconvénients :

– ils sont sévères lorsqu’on s’en sert
– ils peuvent cisailler la peau si mal utilisé (ou corde non adaptée)
– ils décuplent la force du cavalier qui peut ne plus mesurer sa force
– ils transmettent les moindres à-coups

Ce sont donc des licols idéaux pour le travail à pied avec un cavalier qui sait ce qu’il fait, pour travail monté sur un jeune cheval (avec des rênes longues), et pour porter en randonnée. Cependant, de part leur dureté, il est fortement déconseillé d’attacher un cheval avec !

Choix des matériaux :

Le licol en corde n’est pas seulement un accessoire de “beauté”. Il faut donc prendre en considération certains points et pas seulement choisir le matériau en fonction de la couleur disponible…

L’épaisseur de la corde : plus le licol est fin et plus il est sévère. En général les licols utilisent des cordes allant d’un diamètre 4mm (les plus sévères, à éviter) à 10mm (les plus doux, peut être meme un peu trop). La majorité ont des cordes de 6mm, cependant je préfère une corde de 8mm qui évite certains dérapages et permettent un bon contrôle du cheval

La matière : la corde va venir s’appuyer sur des parties sensibles du cheval, elle doit donc être agréable. De plus, il faut que la corde soit souple (car plus elle est dure et plus le licol sera sévère, sans compter la difficulté du montage). De plus il faut bannir toute corde élastique qui allongerait le licol en cas de pression, celui ci pouvant alors venir trop bas sur le chanfrein. En résumé, prendre une drisse (se trouve aux rayons bricolage des magasins) ou une corde d’escalade. Évitez les cordes en chanvre (contact peu agréable), en coton large (trop élastique) ou en polypropylène et polyéthylène (dur et pas agréable, il s’agit de plastique qui risque de cisailler, bien que certaines polypropylène soient maintenant douces comme la drisse et donc utilisables).

La longueur : il faut compter 6m pour un licol normal. Pour un petit poney ou un grand cheval il faudra modifier la taille en conséquence. Cependant, il peut être intéressant de faire en même temps une ou plusieurs longes, prévoir alors de plus grandes longueurs.

Les bons plans corde : les amis escaladeurs qui se débarrassent d’anciennes cordes, les rayons bricolage des grands magasins qui vendent de la drisse par 15m… Certes le choix des coloris est fortement limité, mais le prix aussi . Sachez, pour avoir un ordre d’idée, qu’il faut compter 1€ le mètre pour de la drisse ou de la corde d’escalade (le prix augmente avec le diamètre) et 2€ pour de la corde spécifique. Avec les bons plans vous pouvez avoir de la corde à moins de 0,50€ le mètre, voire gratuite, alors peut être que votre cheval pourra s’accommoder d’une couleur différente..

 

La longe

 

Avant de tout compliquer avec les nœuds du licol, voici ce qu’il faut pour faire une longe :

– la longueur de corde voulue (perso je fais des longes de 3 et 6m, pour pouvoir travailler près et loin)

– de quoi finir le bout de corde (je conseille briquet + scotch coloré type chatterton premier prix)

– des ciseaux

 

En effet, quelque soit la corde, il est primordial de la terminer correctement, histoire d’éviter ceci :

Donc pour le premier coté de la longe, on met un bout de scotch et on brule ce qui dépasse, comme ça, pas d’effilochage :

Ensuite on fait une boucle dans laquelle on pourra passer un mousqueton pour attacher la longe facilement :

De l’autre coté, je préfère faire un “plumeau”, qui a plusieurs avantages : il permet de vite retrouver le bout, le toucher et le visuel est sympa et surtout on peut s’en servir pour désensibiliser un cheval de manière plus pratique qu’un simple bout de corde.

Pour cela on pose de l’adhésif à 10/15cm du bout :

Ensuite on effiloche toute la partie restante et on coupe les brins du tour (plus longs) :

Et voilà, la longe est prête !!

 

Le licol

 

(Avec l’habitude il faut compter 10min par licol (et jusqu’à 1h pour le premier ))

D’abord, prenez tout le matériel nécessaire :

– 6m de corde
– de l’adhésif
– un briquet
– une paire de ciseaux
– un mètre à mesurer

Tout d’abord, mettez une marque à 2m50 d’une extrémité (et donc à 3m50 de l’autre coté). Ce sera le milieu de la muserolle.

Ensuite, faites 2 nœuds simples, de manière à ce qu’ils soient séparés de 25cm, la marque étant au milieu :

ATTENTION : les nœuds ne doivent pas être serrés !! On s’en resservira plus tard !!

Maintenant que nous avons le dessus de la muserolle, nous allons passer à la boucle permettant d’attacher la longe. Et là, attention, c’est le noeud le plus complexe à faire, alors faut bien suivre pas à pas !! (sinon je propose une alternative plus loin)
Donc le nœud officiel (si on suit pas à pas, c’est pas si compliqué que ca en a l’air) :

Commencez par placer le brin le plus court (le mauve sur les photos) en suivant le schéma suivant :

Voilà un gros plan sur les croisements de fils :

Ensuite on place l’autre brin (le long, en vert sur les photos) en suivant ce schéma :

Voilà un gros plan du final :

Ensuite, tirer simultanément sur les deux grosses boucles en bas (la verte et la mauve), sur les 2 restants de corde et sur les deux montants de la muserolle. Le noeud se forme comme par magie :

Reste à le resserrer comme il faut et surtout à le placer, de manière à ce que les montants de la muserolle fassent 20cm. Choisir aussi la taille des boucles pour attacher ensuite la longe (dans les 5cm).

Voilà un gros plan du joli noeud :

(on peut tricher en faisant un gros noeud simple moins joli mais plus rapide)

Le plus dur est fait ! Maintenant reste “à finir” mais le plus dur est fait .

Donc maintenant, faire un nœud simple avec les deux bouts libres à 15cm de la double boucle, voilà l’alliance du licol :

Ensuite avec le brin le plus long, faire une petite boucle à 23 cm : ce sera le montant de la têtière et la boucle permettant de fermer le licol.

Voilà un gros plan sur la boucle :

Maintenant il faut repasser le brin dans le nœud non serré du tout début, en gardant 23cm entre la boucle et le nœud de la muserolle :

Et dans l’autre nœud, la muserolle est maintenant finie et double :

Rejoindre maintenant les deux brins à 23 cm de la muserolle et à 23cm de l’alliance et faire un nœud simple :

Hop, on serre :

Et voilà, le licol est fini !!

Enfin presque, reste à finir correctement les brins, en les mettant à la même taille et en empêchant l’effilochage, grâce à un adhésif et en brulant le bout :

Et voilà, votre premier licol est fini ! Bravo !!

One Response to Licol en corde (home made matos)

  1. Bonjour,

    Cet été, ma longe m’a lâchée et j’avais en vue depuis un moment de me fabriquer un licol et une longe en corde.

    Ayant vu qu’on ne pouvait pas utiliser le licol en corde à l’attache, j’aimerai savoir si en utilisant la boucle de la longe comme noeud coulant sur l’anneau d’attache de mon licol en nylon, je pouvais mettre ma monture à l’attache ou si c’était trop dangereux et qu’il valait mieux un mousqueton ou tout simplement abandonner l’idée.

    J’ai acheté pour ma longe 3 m de corde en chanvre ( c’est le mieux que j’ai trouvé ) de 8 mm de diamètre.

    Bye et merci de vos réponses

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *