Accueil » Matériel » Pâtures et écuries » Hébergement du cheval » Mode d’emploi : Couverture

Mode d’emploi : Couverture

Taille: bien la choisir

– pour éviter qu’elle soit trop courte et donc moins efficace et fragilisée par la tension lors des mouvements.

– pour éviter qu’elle soit trop longue et trop large et vienne gêner les mouvements du cheval, voire éviter qu’il ne marche dessus (chutes-détérioration du matériel)

Conception: les couvertures peuvent avoir:

– une (ou plusieurs) attache(s) ventrale(s), croisées ou non. Dans le cas où il n’y en n’a pas, ajouter une attache élastique large qui fait le tour du ventre et qui se fixe par agrafe.

– une ou plusieurs attaches(s) de poitrail (crochets, clips, mousquetons, velcro…)

– une petite attache sous queue souvent en cordelette douce

– des attaches de cuisse, qu’on passe donc à l’intérieur des cuisses, et qui se fixent souvent à l’aide de mousquetons

– une partie supplémentaire qui recouvre tout ou une partie de l’encolure, qu’on fixe en dernier

Positionnement:

– certaines couvertures (une bonne part) ont une couture à la moitié, couture qui va être en regard de l’épine dorsale du garrot à la racine de la queue, et cette couture est un bon repère pour la pose.

– On repère aussi les attaches de poitrail ainsi que les attaches de cuisse, ventrales mais aussi celle qui passe sous la queue, basse sur les fesses (repérage du sens de pose de la couverture…)

plusieurs manières de poser une couverture:

– préparer la couverture avant de la poser en la pliant à l’envers (côté externe contre côté externe), tout en suivant la couture du dos (dans le sens de la longueur donc), s’approcher du cheval (qui a été préalablement désensibilisé à ce type d’équipement) par le côté en présentant la couverture dans le bon sens (tête-queue) et lui appliquer la couverture avant de déplier la deuxième moitié de l’autre côté.

– Plier la couverture dans l’autre sens (la couture de dos de l’avant de la couverture est alors superposée à celle de l’arrière), mais toujours à l’envers, en ajustant la couverture soit d’abord sur le garrot soit depuis la croupe puis déplier (de l’avant vers l’arrière ou inversement). Ca peut être la technique utilisée en hiver après le travail pour la couverture séchante qu’on veut mettre sur le rein juste avant de desseller, puis la rabattre une fois la selle retirée.

Ajuster ensuite le positionnement toujours grâce à la couture mais aussi d’avant en arrière (à la limite mieux vaut la poser un peu en avant, comme le tapis de selle, puis la glisser dans le sens du poil ensuite), vérifier que toutes les sangles et attaches sont sur leur plat et à l’endroit et les fixer, pas trop serrées pour éviter les frottements et irritations, et pas trop lâches pour éviter que la couverture tourne ou que je cheval se prenne les pieds dedans.

Pour la retirer:

– soit la prendre par les deux extrémités de la couture et tirer doucement pour ensuite la plier – en veillant à mettre les attaches à l’intérieur pour qu’elles ne traînent pas et ne se salissent pas – ou la faire sécher.

– soit la replier sur le dos du cheval d’avant en arrière ou d’arrière en avant avant de la retirer (par contre en la repliant en suivant la couture, donc dans le sens de la longueur directement sur le cheval, on risque de la faire glisser au sol, avec risque de salissure inutile et de piétinement, de dégradation, voire de réaction de peur du cheval).

Une couverture parfaitement ajustée sur Samson :

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *