Accueil » Races » Le Haflinger » Origine des Lignées

Origine des Lignées

Article du dossier Le Haflinger

Le fondateur de tous les haflingers s’appelle Folie 249. Il s’agissait d’un croisement entre une jument autrichienne et un demi sang arabe et il mesurait 1m48. Il avait les crins lavés mais aussi une raie de mulet et des zebrures sur les membres.

Ses descendants ont ensuite été croisés avec d’autres juments locales, en essayant de conserver la robe alezan crins lavés. Cependant il n’y avait pas de grande homogénéité dans ses descendants.

En 1921 la race haflinger est créée, avec le premier stud book, et 7 lignées pures (remontant à Folie 249) sont enregistrées, qui sont issues d’un des deux fils agréés de Folie 249 : Folie 14 et Hafling.

De ces fils et petits-fils, l’élevage ne retiendra que 7 étalons qui seront les fondateurs des 7 lignées pures de haflingers. Voici un aperçu généalogique de ces descendants choisis :

Ces lignées porteront désormais l’initiale de leur fondateur : A, B, M, N, S, ST, W.

Lignée A

Cette lignée est aujourd’hui très stable et très réputée. C’est en effet de cette lignée que sont issus les étalons les plus connus (avec la lignée des N). La lignée A est réputé pour le coté esthétique des haflingers, leur bonne mentalité, les allures, les têtes expressives et une tendance aux marques blanches.

Le fondateur de cette lignée est Anselmo, né en 1926, qui ressemble aux haflingers « modernes » mais qui ne mesure que 1m39.

Anselmo

 

 

Il eu 4 descendants étalons, mais tous les A actuels descendent d’un seul de ses fils, Adler, né en 1954, qui ne ressemble pas ni à son père ni à ses descendants.

Adler

 

 

C’est le petit-fils d’Adler, Artist, né en 1964, dont descendront tous les A. Et le plus grand étalon de la lignée est Afghan, fils d’Artist, né en 1969.

Afghan

 

 

Lignée B

Le fondateur de cette lignée est Bolzano, né en 1915 et qui mesure 1m44. Cette lignée a failli disparaitre à de nombreuses reprises et reste aujourd’hui encore très rare, le modèle des B ne plaisant pas aux éleveurs. Les chevaux de cette lignée sont très volontaires et sportifs, donnant de bons chevaux de selle. Malheureusement la couleur de ces chevaux et leur « non charme » en fait leurs gros points faibles.

Les éleveurs doivent encore investir dans leur travail, pour conserver la lignée et l’améliorer.

Bergbaron 1496

 

 

Lignée M

L’étalon fondateur est Massimo, né en 1927. La lignée s’est continuée par ses 6 fils dont Nilo (qui porte un nom en N pour des raisons de législation italienne).

Ensuite ce sont les étalons Mordskerl, fils de Nilo et Météor, petit fils de Nilo, qui ont continué la lignée.

Mordskerl, né en 1938

Midas

 

 

Cette lignée s’est surtout fait remarquer par Midas, né en 1977, et qui a eu une large descendance.

Le point faible de cette lignée est souvent l’encolure, compensée par de très bonnes allures.

 

Lignée N

Le fondateur est l’étalon Nibbio (qui s’appelait à l’origine Niggl 2) né en 1920. Il mesurait 1m35 et avait un tour de poitrine de 1m85, ce qui en fait un poney petit et très costaud.

Cette lignée a ensuite éclatée en 2 lignées distinctes, issues de Naz, né en 1941 (pour l’Allemagne et l’Autriche) et Nautilus, né en 1944 (pour l’Italie). Tous deux sont des petits fils de Nibbio.

152 Nerz ( descendant de Nibbio )

 

 

Aujourd’hui cette lignée est la plus réputée, et c’est d’elle que sont issus le plus d’étalons. Ces chevaux ont un joli modèle, une robe claire, une tête expressive.

Lignée S

La lignée fut fondée par Stelvio, né en 1923, et mesurant 1m40 (avec un tour de poitrine d’1m78 donc pas très fin). Ces chevaux ont souvent des arrières mains un peu faible ce qui explique la faible présence de celle ci en élevage. Ils ont cependant une bonne tête et de grands yeux expressifs.

Les haflingers issus de cette lignée descendent de Santner, né en 1965 et de son fils Sandhofer, né en 1973. Ces étalons ont produit majoritairement en Italie.

La lignée fut réintroduite en Autriche par Saturn, né en 1964

Südwind

 

 

Lignée St

C’est la seule lignée possédant deux lettres (pour la différencier des S). elle descend de l’étalon Student, né en 1927, 1m43 au garrot.

Student

 

 

La plupart des descendants de Student le sont par son fils Stromer.

En Autriche on retrouve surtout des descendants de Stuermer, né en 1978, et descendant de Stormer. Aux USA, on retrouve beaucoup de ST qui descendent de Star, un grand étalon haflinger américain.

Stürmer

 

Cette lignée est réputée, avec un bon coup de sauts, mais les chevaux sont parfois plus difficiles à manier et leur robe peut présenter des défauts, ce qui explique le petit nombre de sujets à l’élevage.

Steintaenzer

 

 

Lignée W

Le fondateur est Willi, né en 1921, 1m42.

Willi

Malheureusement Willi produisit 196 juments pour seulement 23 chevaux. On garda 4 de ses fils pour en faire des étalons reproducteurs : le premier mourut après seulement deux années de saillies, le second se retrouva dans un endroit avec peu de juments de bonne qualité et le troisième fut exporté en Syrie. Son dernier fils fut Wardein, né en 1938, et c’est donc de lui que descendent les W actuels.

Parmi les fils à Wardein, on remarque Winchester né en 1957.

Winchester

 

 

Ces chevaux sont costauds et grands, très porteurs, mais ils ont souvent beaucoup de marques blanches (même trop pour l’élevage).

les autres lignées

Il existe en fait d’autres lignées, dites « non pures » car elles ont été créées par l’apport de sang de chevaux d’autres races. Ces lignées restent rares et peu fournies.

On y trouve :

la lignée des C, fondée par l’étalon allemand Caro As, qui est 1/4 arabe. Il est né en 1984 avec 2 arrière grands parents arabe (un du coté de son père et un du coté de sa mère).

Stormy Star Dancer

 

 

Stormy Star Dancer est une pouliche issue de Caro As (elle porte, comme les juments, un nom respectant la lignée de sa mère et non de son père)

– la lignée des D, fondée par l’étalon allemand Nasir, 1/4 arabe (on le note en D pour le différencier de la lignée des N). Il est né en 1974 d’un grand père arabe (Nabuch).

Dorle, fille de Nasir et son fils Wotan par Weinzauber (lignée W)

 

 

la lignée des F, fondée par l’étalon autrichien Liz Freiherr, 1/4 anglo-arabe, né au début des années 70. Cet étalon n’eu le droit de produire que très peu de temps et fut ensuite retiré des étalons autorisés à reproduire en haflingers (ainsi que ses descendants).

la lignée des G, fondée par Galib ben Afas, né en 1966. Cet étalon est un étalon arabe thoroughbred.

Galib ben Afas

 

 

la lignée des H. En fait il s’agit d’une branche de la lignée des N, issue de l’étalon Hofmeister né en Italie (d’où un nom en H qui était la lettre de l’année de sa naissance) et ensuite revendu en Autriche (il s’agit donc d’une lignée pure).

Hofmarchal

 

 

 

Et un de ses descendants, Herzbub

 

 

Les différentes lignées aujourd’hui

La lignée la plus représentée aujourd’hui est la lignée des N (23%), avec des chevaux plus fins et plus élancés que les autres lignées. Elle est suivie de très près par la lignée des A (23% aussi) puis la lignée des St (22%).

Ces trois lignées représentent à elles seules plus de 2/3 des étalons enregistrés.

Derrière se trouvent les lignées M (18%), W (8%) puis les lignées S et B avec 3% chacune.

Nommer un haflinger

Comme tous les chevaux ont une lignée, leur nom doit permettre d’identifier facilement celle-ci.

La règle dit donc qu’un poulain doit porter un nom en adéquation avec la lignée de son père et une pouliche avec la lignée de sa mère.

En Allemagne et en Autriche, les noms sont libres, cette règle est donc facile à respecter. Au contraire, en Italie et en France, les noms doivent aussi respecter la loi nationale, à savoir que leur nom doit commencer par la lettre de leur année de naissance.

En France on possède donc comme suit : chaque haflinger possède deux noms. Le premier commence par la lettre imposée de l’année de naissance, le deuxième commence lui par la lettre de la lignée. C’est pourquoi tous les haflingers français ont deux noms, de manière à respecter les deux lois.

Par exemple ma jument est issue de l’étalon Rom Arin, né l’année des R et descendant de la lignée des A.

Nous remercions pour ces magnifiques photos :
Rianne Koorn
Pferdezuchtverband Berlin-Brandenburg e.V.
Karen Grot
Cécile Zahorka
Martina Himsl
Söl´ring Hoff
Pony-Park Padenstedt

Parcourir le dossier<< Origines et InformationsMarquage des Haflingers et numéros des régions d’élevage >>

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*