Photo 1

Parage du sabot pied nu

 

Je ne me considère nullement comme une professionnelle et en aucun cas mon article a pour but de donner une formation de maréchalerie. Ce qui est inscrit dans cet article est un court résumé de la formation que j’ai suivie et de ma façon personnelle de faire le parage des pieds de mes chevaux par la suite.

Pour débuter, il faut nettoyer le dessous du pied avec un cure-pied (photo 1) et par la suite une brosse d’acier (photo 2). Le but est de retirer le plus possible les mini roches qui peuvent être présentes dans la ligne blanche. Ces mini roches abîment précocement votre râpe.

 

 

Photo 2

 

Par la suite, il faut retirer le surplus de sole au niveau de la pince avec un couteau. Ce surplus pousse comme un bombement. Il faut rendre plate la sole vers la ligne blanche. Surtout ne pas toucher au reste de la sole. (Photo 3) Ce que je retire est finalement le surplus qui va me permettre de mettre ma paire de pinces à plat. (Photo 4) Avec la pince, il faut faire attention de couper vers les talons mais en enlevant de moins en moins épais de sorte que, rendu aux talons, vous n’enlevez rien. Il ne faut pas couper le mur avec la pince à 90 degrés mais la pince doit être à plat comme la ligne rouge le démontre. La ligne bleue est ce qu’il ne faut pas faire. (Photo 5)

 

Photo 3

 

 

Photo 4

 

 

Photo 5

 

Maintenant, il faut passer la râpe à plat sur la pince pour débuter sans toucher aux talons. Une fois la pince bien faite nous passons la râpe avec le côté plus doux sur les talons vers la pince pour assurer un bon aplomb. Attention de ne pas enlever trop de talon avec la râpe. Il faut seulement rendre le pied équilibré. (Photo 6)

Une fois le dessous du pied terminé vous pouvez remarquer qu’il y a épais de mur, cette épaisseur est visible en regardant les lignes rouges à partir de la ligne blanche. Vous pouvez aussi constater que le mur n’est pas parallèle à la ligne blanche. (Photo 7).

Pour savoir si vos talons sont au même niveau, il suffit de placer les pouces de chaque côté et de visualiser s’ils sont égaux (Photo 8 A) ou placer la râpe sur les 2 talons et regarder si le tout est bien à la même hauteur de chaque côté (Photo 8 B). Si un talon est plus haut passer doucement la râpe sur celui-ci et vérifier qu’ils sont égaux. Mieux vaut prendre son temps pour être certain de toucher le moins possible aux talons.

 

Photo 6

 

 

Photo 7

 

 

Photo 8A

 

 

Photo 8B

 

Lorsque le dessous du pied est bien à niveau, que le pied au sol se pose correctement, il faut maintenant limer le côté du pied. Pour ce faire la râpe doit être à 90 degrés avec le pied et vous devez râper parallèlement avec la ligne blanche à environ 0.5 cm de celle-ci. (Photo 9-10) Regardez sur la photo 11 lorsque vous avez terminé de râper le côté du sabot parallèlement à la ligne blanche.

De cette façon vous suivez le naturel du pied. Il ne faut pas croire qu’un sabot cagneux ou panard peut être corrigé par le parage.

 

Photo 9

 

 

Photo 10

 

 

Photo 11

 

Maintenant que vous avez terminé de râper le côté du pied il est temps de diminuer l’épaisseur du mur par le dessus du pied. Vous devez râper environ sur 3 à 4 cm de la partie inférieure du pied. Faites attention de ne pas râper la couronne. Il suffit de râper tranquillement tout le tour du pied pour finir le travail. (Photo 12-13) Sur la photo 13 vous voyez un côté du pied râpé et si vous regardez bien vous pouvez voir à quel point le mur est épais (Photo 14)

 

Photo 12

 

 

Photo 13

 

 

Photo 14

 

Maintenant que vous avez bien limé le dessus du pied pour diminuer l’épaisseur du mur (Photo 15) vous devez reprendre le pied et limer à 45 degrés le contour pour faciliter l’arraché du pied. (Photo 16 A et 16 B)

 

Photo 15

 

 

Photo 16 A

 

 

Photo 16 B

 

Pour faciliter le travail, il est important d’avoir un support pour le sabot.

Pour faire les antérieurs, vous prenez le pied du cheval entre vos deux cuisses et rendu à l’étape du limage du mur vous déposez le sabot sur le support. (Photo 17 )

Pour le parage des postérieurs vous pouvez déposer le paturon sur un support en forme de U (Photo 18-19) et pour le limage du mur vous utilisez le même support que pour les antérieurs. Parfois, il faut se glisser sous le cheval pour bien faire cette dernière étape (Photo 20).

 

Photo 17

 

 

Photo 18

 

 

Photo 19

 

 

Photo 20

 

Il ne faut pas paniquer si vous voyez du rouge sous la muraille d’un pied blanc. Il n’y a pas de danger. Cela signifie que le cheval s’est frappé le pied suffisamment fort pour créer une ecchymose. Il y en a aussi sur les pieds noirs mais nous ne pouvons les voir. (Photo 21)

 

photo 21

 

Vous pouvez aussi constater sur cette photo qu’il y a un petit V un peu plus bas que le talon. Ce petit V est fait pour diminuer le risque que le mur se brise car il y avait une petite fissure. De cette façon nous arrêtons la progression de celle-ci.

Il arrive que le cheval vous grignote le dos pendant votre travail, il faut faire attention de ne pas se faire mordre. Pour ma part Orphée me lèche le dos sans cesse mais jamais il ne mord, alors je tolère cette petite marque d’affection. (Photo 22)

 

Photo 22

 

Bien voilà 4 beaux pieds, fraîchement parés. (Photo 23). Vous pouvez constater que je n’ai pas touché à la sole, ni à la fourchette et non plus aux barres. Parfois nous pouvons nettoyer les barres si elles sont trop grosses mais dans le cas d’Orphée et Merlin, je n’ai pas besoin d’y toucher.

 

Photo 23

 

One Response to Parage du sabot pied nu

  1. Bonjour, je sais pas si vous suivez toujours votre poste mais en fait, j’aurai aimé savoir comment vous avez réussi à faire un parage sans faire de mal au cheval ou autre ? Avez vous eu des bases, de maréchalerie avec un professionnel ou pas du tout ?

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *