Accueil » Portfolio Item » Gila Wild Horse

Gila Wild Horse

Gila Bend, une région en Arizona, nommée d’après la rivière Gila, est le pays des Gila wild horses. Une branche du Mustang qui vit aussi depuis des centaines d’années sans influence de l’homme. Ses origines aussi testées montrent bien qu’elles datent du temps des premiers arrivages de chevaux espagnols sur le sol des Etats-Unis.

La région était habitée par des indiens Papago, qui eux ont repris leur nom d’origine « Tohono O’odham ».

Dans les années 1700, le Père Eusebio Francesco Kino y avait installé une mission. La route du Diable (El Camino del Diablo) qui mena de Altar en Mexique jusqu’à Yuma en Arizona dut passer par là et le « Gila Trail » est devenu populaire. Avec l’installation des ranches et d’un relais de la fameuse « Wells Fargo », la région devient bien peuplée. Les propriétaires des ranches étaient équipés de leur propres montures et ont évité que les chevaux sauvages se mélangent avec leur propres chevaux, car les Mustangs étaient considérés de « qualité inférieure ».

Les Amérindiens de la région sont aujourd’hui les gardiens des « Sungnuni glugluka » qui veut dire « Mustang » en lakota. Le troupeau des Gila horses, situé en Sunka Wakan du côté de Gila Bend restera à l’état sauvage ce qui fait une source génétique par excellence pour les scientifiques.

Pour le plus grand plaisir de tous les amateurs de Mustangs, la consommation de viande équine par des humains est interdite aux Etats-Unis et des associations existent pour la protection de ces témoins de l’histoire.

Les commentaires sont fermés.