Accueil » Equitation et travail » Equitation Western » Les Concours Western » Préparer son cheval pour un show

Préparer son cheval pour un show

Comment préparer son cheval pour un show western, pour qu’il soit le plus beau?

En général, on commencera la veille (les concours western commençant en général à 7 ou 8h du matin, vous n’aurez pas le temps de tout faire le jour même, à moins de ne pas dormir du tout )

Le jour même, il restera simplement les “dernières touches”.

– L’incontournable: la douche

Il faut juste prier pour qu’il fasse beau (et chaud), et hop, au travail! Doucher le cheval partout avec du shampoing, crins et tête comprise (la tête je la fais au gant de toilette étant donné que peu de chevaux supportent la douche dans la figure !)

Quand le cheval est sec on peut lui mettre une couverture fine pour la nuit, ça gardera au propre au moins une bonne partie du corps…

– La tête

En Halter, on rase en principe les poils des oreilles et les vibrisses (malheureusement), pour donner un look “clean”.

Dans toutes les disciplines, le passage de bride est rasé: on couche une oreille sur l’encolure, et ça donne la distance qu’il faut raser.

Pour les épreuves de Halter et Showmanship at Halter, on mettra quelques minutes avant l’épreuve de l’huile ou du gel pour bébé autour des yeux, de la bouche et des naseaux; cela fait briller et fait ressortir les yeux et la bouche.

– Les jambes

Pour le Halter, on rase en principe les jambes (surtout si elles sont blanches). Pour les balzanes on pourra mettre un peu de talc juste avant l’épreuve pour qu’elles soient bien blanches. On coupe les châtaignes si besoin.

Pour toutes les épreuves en main, on peint les sabots d’un vernis noir brillant, ça donne une touche “classe”! (attention, en Showmanship certains juges vous enlèveront des points si les sabots ne sont pas vernis!). Pour cela il faut un cheval qui ne bouge pas du tout, sinon bonjour les accidents! (surtout s’il a des balzanes, aïe! Et le vernis ne part pas facilement…)

– Les crins

Le toupet est laissé tel quel dans bon nombre d’épreuves. En Halter, Showmanship et éventuellement dans les épreuves montées telles que Trail, Pleasure, Horsemanship, etc., on peut soit le tresser soit mettre un élastique pour qu’il reste bien en place et mette en valeur la tête du cheval.

La crinière est soit laissée longue (en Reining, Cutting, etc), soit tressée (en boudins pour les épreuves classiques, en longues tresses ou tresse espagnole pour les épreuves western) ou coupée (on la coupe de la longueur d’une main), en mettant des élastiques pour qu’elle tienne bien en place (Halter, Showmanship, Pleasure…) On met ainsi l’encolure en valeur. On pourra mettre les élastiques le jour d’avant et pour la nuit, mettre un hood (sorte de lycra qui recouvre l’encolure), et comme ça le matin du concours, la crinière est nickel, pas besoin de se lever 3h avant pour la tresser!

La queue, dans toutes les épreuves, est laissée longue, sans tresse. On peut cependant la tresser après la douche, d’une part pour qu’elle reste propre jusqu’au concours (en utilisant aussi un “tail bag”, un sac pour mettre la queue dedans), d’autre part pour qu’elle ait un effet légèrement ondulé le jour de l’épreuve.

Dans certaines épreuves comme le Showmanship et le Pleasure, les participants mettent un rajout: une fausse queue par-dessus la vraie, pour les chevaux qui ne sont pas très fournis de ce côté-là.

Dans les épreuves en main, on pourra encore ajouter un spray sur la robe du cheval qui le fera luire de mille feux!

Vous le voyez, préparer un cheval pour un show n’est pas aussi simple que l’on pourrait croire, mais on y arrive facilement avec de la pratique et un peu d’organisation (et de l’aide, au début! hi hi!)

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *