Accueil » Races » Quarter Horse » Les quarters de légende
Il est parfois difficile de comprendre le langage des « westerners », mais ceux qui font de la compétition en différentes disciplines savent que dans les lignées de leur cheval existent des chevaux « exemplaires ». J’essaie donc de citer quelques exemples qui, par leur performance, ont laissé leurs traces et ainsi formé le Quarter Horse d’aujourd’hui

Les quarters de légende

Article du dossier le Quarter Horse

Il est parfois difficile de comprendre le langage des « westerners », mais ceux qui font de la compétition en différentes disciplines savent que dans les lignées de leur cheval existent des chevaux « exemplaires ».

J’essaie donc de citer quelques exemples qui, par leur performance, ont laissé leurs traces et ainsi formé le Quarter Horse d’aujourd’hui :

Halter

…. champion de hier: IMPRESSIVE

Le premier étalon parmi des centaines qui a montré une performance hors du commun était « Impressive ». Appelé le « Schwarzenegger » des Quarters, il était un produit « ciblé ». Son père, fils de « Three Bars », sa mère de « Glamour Bar » (reproduit deux fois à Three Bars). Ses débuts n’étaient pas trop prometteurs, il fut vendu plusieurs fois. Un de ses proprios voyait bien le potentiel de ce cheval et l’a présenté dans huit shows différents, où il était jugé à chaque fois pour la première place! Encore vendu pour (à cette époque) un prix exceptionnel de 40’000 $, il avait enfin trouvé sa place. Son nouveau propriétaire (F.Brown) savait qu’Impressive était un bijou et il a dit : « même pour 300 000 $ je ne le vendrais pas ». Malheureusement il décéda d’une crise cardiaque, peu avant que « son » cheval ne décrocha le titre de « World Champion des étalons matures ». Mais tout n’est pas toujours aussi beau. Impressive était aussi porteur d’un défaut génétique, qu’il transmit à ses produits (défaillance des muscles, paralysie etc). Heureusement ce défaut fut découvert par les chercheurs, car le sang d’Impressive était déjà répandu dans plus de cent mille chevaux. Le défaut peut heureusement être traité.

…. d’aujourd’hui: IMA COOL SKIP

Pas facile de trouver parmi tous ces chevaux un successeur du grand champion, mais « Ima Cool Skip » a des bonnes cartes. Son père « Skipa Star », sa mère « Susie Impressive » étaient des bonnes bases. C’est surtout « Skipper W. » qui avait une partie très importante à jouer dans le succès de Ima Cool Skip. Skipper W a produit pendant sa carrière d’étalon reproducteur quand-même 13 AQHA world champions. Les produits de Ima Cool Skip ont gagné plus de 500 000 $ souvent en futurity halter. Il est aussi en top sur la liste des “sires of world champion halter horses”.

…. à surveiller: POCOCHEXS SHOWS HEART

Un étalon totalement sans « Impressive » dans ses lignées et producteur de champions, peut-être un nom qu’il faut retenir, ses produits sont déjà impressionnants. Il est au Luxembourg.

Western Pleasure

…. champion de hier : ZIPPO PINE BAR

Probablement un des étalons producteurs de champions, qui n’a pas beaucoup d’expérience dans une arène de show. Néanmoins, sa carrière de reproducteur a commencé à 3 ans, après avoir été élu AQHA champion, AQHA junior western riding horse « high point », et AQHA western riding horse high point stallion. Son propriétaire l’avait acheté sur une vente aux enchères, à peine âgé de 12 mois mais avec un pédigrée impressionnant. Physiquement le poulain était l’idéal pour le western pleasure. Doux dans ses allures, élégant dans ses mouvements, il avait toutes les qualités pour vaincre. Une fois retiré des shows il continua sa vie sur le ranch comme cheval de travail et étalon reproducteur. A 15 ans, sa carrière pris un élan énorme. Il fut vendu à B + A Perry du Texas, qui avaient prévu de le faire reproduire encore quelques petites années. Cela changea radicalement quand les Perrys ont commencé à travailler avec l’insémination artificielle, pour saillir presque 200 juments par an. Zippo Pine Bar fut « en service » encore une dizaine d’années et il a laissé derrière lui un héritage immense de champions, soit Quarter, Paint ou Appaloosa. Le secret de ses produits est simple, dit sa propriétaire : tu les prends, tu les monte pour le plaisir, ou tu les monte en concours et tu les laisse retourner à leur vie quotidienne, c’est aussi simple que ça.

…. d’aujourd’hui: ZIPS CHOCOLAT CHIP

La propriétaire suivit avec beaucoup d’intérêt le développement de Zippo Pine Bar pendant des années. Elle avait mis en route un programme d’élevage pour produire des chevaux « pleasure ». Une de ses premières juments était pleine de Zippo, mais malheureusement le poulain mourut. Elle mis la jument « Blue Fancy Chip » dans sa remorque pour l’emmener à l’étalon. Arrivée au ranch, l’étalonnier pris Zippo avec une corde autour du cou et l’étalon fit son boulot. La propriétaire (A. Myers) dit après : je ne me rappelle plus des détails, tellement j’étais impressionnée par la gentillesse de Zippo et la facilité à le manipuler. Le poulain, un mâle de couleur bai, était déjà un jeune cheval exceptionnel. A quatre ans il était deux fois AQHA champion en junior western pleasure et ce n’était que le début de sa carrière. Mme Myers mit Zips Chocolate Chip chez les Perrys au Texas. La popularité de son père, liée avec les connaissances de ses propriétaires et la qualité de ses produits ont eu pour conséquence qu’il dépasse son père et décroche le titre de « all time leading sire » de chevaux Quarter, Paint et Appaloosa en « high point earning ».

…. à surveiller: ZIP CHIP LEAGUER

• Americana European Open Champion ,Senior Western Pleasure 2006

• World Open Reserve Champion Americana 2006 Masters Pleasure

• 2006 Ride of America Senior Wester, Pleasure Winner – Germany

• 2005 Equimax International Wester, Pleasure Grand Prix Champion

Les résultats disent plus qu’une faible description pourrait le faire. Il est “en service” sur l’île britannique à Somerset.

Roping

…. champion de hier: ZAN PARR BAR

Zan fut découvert par Carol Rose du Texas, qui tomba amoureuse de lui. Elle sera plus tard une des éleveuses les plus importantes de Quarter aux Etats-Unis, Zan Parr Bar était le tremplin pour commencer son propre élevage. Dans les années 1970, le succès de sa décision lui donnera raison. Une fois arrivé à la retraite, Zan Parr Bar avait 3 titres de World Champion en Halter et 114 titres de grand champion à son compte. A part ça, utilisé comme working horse il ramassa des points en roping. Un de ses cavaliers disait sur lui : j’ai monté Zan pendant trois ans en roping, et jamais il ne s’est fait avoir par un veau ou un taurillon.

…. d’aujourd’hui: ZAN PARR JACK

Un héritier digne de son nom, Zan Parr Jack, fils d’une jument de lignée Two Eyed Jack, fait parler de lui comme reproducteur, mais aussi comme cheval de performance. Dans ses débuts il était déjà World Champion Junior Working Cow Horse, et high point champion en « team roping ». Le calf roping aussi était dominé par lui, une discipline qui lui offre le high point champion en 1985, pour en nommer que quelques-uns. Pour son propriétaire, Jack était bien plus qu’un simple étalon. Zan Parr Jack est numéro deux juste derrière son père dans la liste des all time champions en roping. Parmi ses nombreux produits on trouve une de ses filles « Bar J Jackie » qui est sur la deuxième place des juments classées « high point earners ».

…. à surveiller: TWO EYED RED BARON

*2002 Qualified for AQHA World Show in Aged Stallions, Senior Calf Roping,

Heading and Heeling

*2001 AQHA All-Around High Point Stallion and GMC Truck Award Winner

*2001 AQHA Open High Point Dally Team Roping Heeling Champion

*2001 AQHA Top-Ten Senior Halter Stallion

*AQHA Performance Champion

*567 Lifetime AQHA Open Points

*44% Two Eyed Jack

Un étalon promettant avec des lignées hors du commun.

Mais il y a aussi: BAY BADGER TIVIO qui fait parler de lui et se prépare pour rentrer dans les records.

**Bluegrass Ranch Horse Assoc. 2007

High Point Open Versatility Champion

Year End Trophy Saddle Winner

**2006

High Point Versatility Champion

Ranch Roping Champion

Ranch Trail

Stallion Conformation

**2005 U of L Ranch Horse Classic

Reserve Champion

16 Grand Championships

24 High Point Versatility Awards

**National Foundation Quarter Horse Association – 2005 Top Ten in the nation in Versatility

**American Quarter Horse Association

.5 Open Heeling points

2 Reserve Champions in Halter

1.5 Reining points

**National Reined Cowhorse Association

11 Points – $170.00

**World Foundation Quarter Horse Association

39 points at the World Show

October 2002

147 points at World Show 2004

Reining

…. champion de hier: HOLLYWOOD JAC 86

Le nombre de chevaux palomino ou buckskin (isabelle) est très impressionnant dans les concours de reining. La raison est simple : Hollywood Jac 86. C’est lui qui a donné à ses héritiers non seulement ses « freins », mais aussi sa couleur. Un de ses cavaliers disait de lui : « Hollywood a une technique pour stopper, qui est incroyable. On a l’impression qu’il se met en boule, baisse ses fesses et »slide« (glisse) pour toujours. »

Son talent pour le « sliding stop » fut découvert pendant des séances en liberté où Hollywood Jac montrait ses capacités sans cavalier. Entraîné par des pros, il fut le premier Quarter horse en reining qui a dépassé la barre de 1 million de dollars de gains. Un autre de ses produits est Hollywood Dun It, qui défendit les lignées de son père avec gloire.

…. d’aujourd’hui: TOPSAIL WHIZ

Parler de Topsail Whiz sans parler de son entraîneur Bob Loomis n’est pas possible. Loomis qui a à son compte le titre de champion de la National Reining Horse Association Futurity au moins six fois, a dépassé la fameuse barre du « million » avec Topsail Whiz, qui est un des (seulement) 6 étalons qui ont franchi cette ligne « magique »…. et pourtant, Topsail Whiz fut vendu en étant poulain à un client allemand, qui voulait le laisser sur le ranch chez Loomis. Bientôt, cette décision s’avère regrettable et arrivé à la troisième année, Loomis demanda à racheter le cheval. Le prix était (naturellement) beaucoup plus haut que la somme qu’il avait reçue à l’origine, mais aujourd’hui il a au moins un million de raisons qui sont la preuve d’avoir fait le bon choix.

 

…. à surveiller: BIG TIME ROOSTER

Elevé comme cheval de cutting, Big Time Rooster était la surprise pour les reiners. A la finale des NRHA futurities, il arrive à la 14° place et laisse une très bonne impression sur le reining circuit en Europe (Italy 2007), et « CHIC N ROOST », les deux se trouvent dans les « Top Ten » de la NFHA actuellement. Il faut attendre encore un peu pour voir si les qualités de reproducteurs sont aussi bonnes que les performances aux concours. Mon coup de cœur pour « BOO SUGAR LENA », un étalon qui a déjà fait ses preuves en France et qui parmi ses produits se montre plus que prometteur pour la qualité des Quarter Horses en Europe.

Cutting

…. champion de hier: DOC BAR

Dans histoire de l’équitation western, il n’existe aucun cheval qui ait révolutionné une discipline comme l’a fait Doc Bar. Plutôt un cheval de performance moyenne et un cheval pour participer sans ambitions pour un titre de halter, Doc Bar mesurait à peine 150 cm au garrot. Ses proprios l’ont envoyé sur l’hippodrome où là aussi il est revenu sans avoir laissé une impression de « grand étalon ». Toujours présenté dans les « halter » classes, ce paquet de muscles était bientôt (avec le croisement des pur sangs) le modèle qui ne gagne plus contre les « nouveaux », plus fins et élégants. Son proprio commença à faire saillir des produits de Poco Tivio. Cette combinaison se montra comme « magique » ! Les produits de ces deux lignées étaient des chevaux avec un esprit et un cow sense extraordinaires (par exemple Fizzabar et Doc O’Lena). Les connaisseurs de cutting peuvent voir de suite si le cheval est un descendant de Doc Bar, car il semble que tous ses produits ont hérité d’un certain mouvement (le sweeping style) qui est typique de la lignée Doc Bar.

…. d’aujourd’hui: SMART LITTLE LENA

Aucun doute possible sur les lignées de Smart Little Lena, son grand-père était Doc Bar. Les experts disent de Smart Little Lena qu’il travaillait très proche du sol avec la vitesse d’une Ferrari. C’est le premier étalon qui réussit la « triple crown » de la National Cutting Horse Association (Futurity, Derby et Superstakes). Il gagna plus de 700 mille dollars dans l’arène avant d’arrêter les concours. Il est le top producteur de chevaux de cutting. Ses produits ont gagné pour le moment plus que 24 millions de $.

…. à surveiller: AZ SPAT OLENA

Ses produits commencent déjà à se faire connaître et ce sera avec plaisir qu’on suivra leur avenir.

mon coup de cœur : DUAL LUXURY un étalon qui suit son entrainement en cutting, avec tous les signes d’un futur champion.

Le cutting, très populaire aux USA avait sa “Futurity à Augusta, Georgia, Etats Unis” le 26 Janvier 2008;

….. and the winner is : un étalon de la lignée “Olena”, ce petit succès valait quand même 30 milles $.

“High Brow CD” grand fils de “CD Olena” fait preuve du cow-sens extraordinaire de cette lignée.

Dans la catégorie « Non -Pro » la gagnante était Elizabeth Queen, sur un hongre nommé « Bubble Gum », un cheval NON enregistré, sans papiers. Elle a remporté la modique somme de 17’000 $, un fait qui ne serait pas possible avec nos règlements en France.

Parcourir le dossier<< Americain Quarter Horse, le début ….Paint Horse, l’autre Quarter Horse >>
Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *