Accueil » Equitation et travail » Equitation classique » Règlements » Règlement FFE -> Dispositions générales

Règlement FFE -> Dispositions générales

A partir du 1er janvier 2008, une nouvelle réglementation entre en vigueur en France. Autant s’y retrouver un peu, car presque tous les circuits ont changé. Les dispositions concernant les organisateurs de concours ne sont pas abordées ici.

Les catégories de concours

Dorénavant, quelque soit la discipline, les catégories fonctionneront toutes de la même façon. Il faut d’abord choisir sa division, puis la difficulté dans la division, et enfin les ajouts spécifiques si besoin.

Les divisions

Il existe 4 divisions qui s’adressent à des publics différents :

– Ponam : pour les jeunes (moins de 18 ans) qui montent sur des poneys B, C et D

– Club : pour les cavaliers voulant commencer doucement la compétition, principalement pour les cavaliers de club

– Amateur : des compétitions d’un niveau plus élevé, principalement pour des particuliers

– Pro : pour ceux qui visent le haut niveau.

Pour participer dans chacune de ces divisions, il faut la licence compétition correspondante (licence Club pour la division club…). Seule exception : en Ponam, il faut une licence club, amateur ou pro (au choix). ATTENTION : il n’existe plus qu’une licence Club, une licence Amateur et une licence Pro, quelque soit la difficulté visée ensuite !! Toutes ces licences peuvent être achetées par n’importe qui MAIS chaque discipline pourra imposer en plus un niveau équestre spécifique pour les différentes séries !

(le galop 2 est cependant demandé en compétitions Club)

Enfin, pour éviter de mélanger tous les cavaliers de club, la division est sous-divisée en 3 :

– Club A : pour les poneys A (shetlands) et leurs petits cavaliers

– Club Poney : sur poney B, C ou D, et cavaliers mineurs

– Club : pour tous les autres.

A noter qu’en Ponam seuls les poneys sont autorisés (de B à E), et que Amateur et Pro sont pour les chevaux (un poney peut participer, mais il aura les mêmes difficultés qu’un cheval à passer).

Les niveaux de difficulté

En plus de la division, il faut choisir sa difficulté (par ordre croissant) :

– 4 pour les plus faciles

– 3

– 2

– 1

– Elite, pour les meilleurs cavaliers de la division.

Ainsi on peut faire un concours Club 4 ou Amateur Elite. Par contre, selon les disciplines, le niveau 4 n’existe pas toujours (par exemple en hunter, on commence à Club 3).

Il est possible de rajouter “Grand Prix” à la fin de l’épreuve, ce qui signifie une difficulté encore plus grande (en CSO, cela veut dire une côte de + 5cm par rapport à la difficulté normale).

Autres adjonctions

En fonction des disciplines, il est possible de préciser la forme du concours, par exemple “préparatoire”, “vitesse”…. Se reporter aux règlements spécifiques pour leurs significations.

Les autres circuits

Il existe des circuits particuliers en plus des divisions/niveaux :

– la Tournée des As, pour les moins de 26ans

– Meeting des propriétaires, pour les propriétaires et cavaliers de leurs montures

– Circuit Major, pour les plus de 45 ans (Vétéran) de la division Amateur

– Championnat des enseignants, pour les enseignants d’équitation.

Une compétition peut à la fois compter pour la division choisie et pour un circuit particulier.

Les conditions de participation

L’engagement

L’engagement doit être fait :

– par le club adhérent (ou le groupement sportif adhérent) pour les divisions Club et Ponam

– par le licencié FFE pour les divisions Amateur et Pro.

L’engagement se fait sur internet avant la date de clôture des engagements de l’épreuve, et les engagements sont payants (une partie revient à la FFE et une à l’organisateur du concours pour les frais, les lots…).

Les chevaux

Les chevaux de moins de 4 ans ne peuvent faire aucun concours (à part l’équitation éthologique à pied). Ensuite, il y a des limites d’âge selon les concours visés et les disciplines. Dans tous les cas, les championnats de France Amateur et Pro dans les trois grandes disciplines olympiques sont interdits aux chevaux de moins de 6 ans, et les concours Pro Elite Grand Prix (les plus dures) interdites aux moins de 7 ans.

Tous les équidés doivent avoir :

– un document d’accompagnement rempli et validé par les haras nationaux

– un transpondeur

– un certificat d’origine pour les compétitions Ponam, Amateur et Pro (sauf en endurance : cf le règlement spécifique)

– un vaccin contre la grippe équine à jour + les vaccins demandés par le préfet si nécessaire (rage…)

– être inscrits sur la liste des chevaux de sport : liste Club pour les Club, liste des poneys de sport pour les Ponam, liste A des chevaux de sport pour les Amateur et Pro.

Si le cheval ne satisfait pas à ces exigences, il sera exclu du concours, sauf pour les vaccins : il peut alors faire le concours où il est engagé mais ne pourra plus s’inscrire sur d’autres concours tant que les vaccins n’auront pas été faits.

Pour les poneys, en fonction de leur taille, ils seront classés dans des catégories différentes (les limites sont comprises dans la catégorie) :

– poneys A : moins de 1m07 non ferrés, 1m08 ferrés

– poneys B : moins de 1m30 non ferrés, 1m31 ferrés

– poneys C : moins de 1m40 non ferrés, 1m41 ferrés

– poneys D : moins de 1m48 non ferrés, 1m51 ferrés

– poneys E : ceux qui dépassent les côtes et qui ont au moins un parent inscrit à un stud book poney ou arabe.

Les poneys E peuvent sortir en Ponam E, ces concours se faisant sur les normes techniques des ponam D. Tous les poneys peuvent être surclassés sauf les poneys A en club ou disciplines collectives. Un poney inscrit dans une catégorie inférieure à la sienne au moment du toisage sera éliminé et la FFE sera prévenue de la nouvelle taille pour une modification du SIRE.

Le nombre de participations d’un cheval est limité par jour de concours et par épreuve (voir les dispositions spécifiques de la discipline).

Le harnachement est lui aussi vérifié et doit correspondre aux critères spécifiques à la discipline. On peut cependant noter que :

– la selle est obligatoire, avec ou sans étriers (sauf en voltige)

– les étrivières et étriers ne doivent pas être attachés à la selle, ni entre eux (sauf en horse ball : sangle de ramassage autorisée)

– les croupières et les colliers de chasse sont autorisés

– pour les enrênnements (gogue, rènes allemandes, martingale), se reporter au règlement de la discipline

– les œillères sont interdites (sauf en attelage)

– les protections (guêtres et bandes) sont interdites en dressage

– les embouchures dépendent de la division et de la discipline (se reporter aux règlements spécifiques)

Tests OI/ONC

Pour les poneys qui n’ont pas de papiers, mais qui ont des capacités en concours, il est possible d’obtenir ses papiers Pour cela, il faut effectuer des épreuves qualificatives qui vont donner des points aux différents poneys. Attention : les seules épreuves qualificatives sont des CSO, allant du poney B au D (les poneys A ne peuvent obtenir leurs papiers que s’ils participent dans la catégorie B).

A la fin de l’année, les meilleurs poneys de chaque catégorie font une finale lors des championnats de France Ponam. Ceux qui réussissent, lors de la finale, les différents critères imposés obtiendront (moyennant le paiement de l’enregistrement aux Haras) des papiers leur permettant de participer aux concours Ponam.

Les cavaliers

Ils sont soumis à deux critères :

– l’âge que le cavalier aura dans l’année civile

– le niveau équestre (déterminé par les dispositions spécifiques aux différentes disciplines).

De plus ils doivent posséder la licence compétition correspondant à leur division.

En amateur, il faut au moins avoir 10 ans, et 12 ans pour la division pro. Les divisions club poney et club A sont soumises à des limites d’âge :

– max 18 ans pour Club Poney

– max 12 ans pour Club A.

En Ponam, en fonction de l’âge, le cavalier sera limité dans le choix de sa monture :

– jusqu’à 14 ans pour les B

– jusqu’à 16 ans pour les C

– jusqu’à 18 ans pour les D

– pas de limites d’âge en série E.

Les enseignants ont un statut particulier : ils peuvent faire les compétitions Club mais pas les championnats associés.

Le concurrent doit aussi avoir une tenue correspondant à sa discipline. Cependant il existe des points communs à toutes les disciplines :

– la présence d’un casque ou bombe, ajusté et attaché est obligatoire dans toute l’enceinte du concours dès que le concurrent est en selle. Tout autre protection supplémentaire est autorisée.

– la tenue d’équitation doit être propre, adaptée et correcte. En Ponam et Club la tenue d’équitation est libre et peut être aux couleurs du club. En Amateur et Pro, la culotte d’équitation doit être claire, les bottes ou bottines + mini chaps foncées, et il faut porter une chemise avec crave et veste d’équitation ou une veste et un polo agréés par la ffe

– une tenue imperméable est autorisée en cas de pluie

– il est autorisé de porter le logo ou le nom de son sponsor

– les éperons sont réglementés (interdits en Club A, taille limitée en Club Poney et Ponam).

– la cravache est aussi réglementée et toute cravache électrique ou plombée est interdite.

Les concurrents handicapés peuvent demander des aides, adaptations ou aménagements.

Classements et championnats

Le classement permanent

Tout équidé qui aura fait au moins une compétition FFE dans l’année sera classé dans le classement permanent. Il existe un classement permanent par division et par discipline. Ce classement est fait selon le nombre de points qu’ont accumulés :

– le couple cheval/cavalier pour le classement couples

– le cheval, quelque soit son cavalier, pour le classement poneys/chevaux

– le cavalier, quelque soit son cheval, pour le classement concurrents.

Chaque compétition permet d’accumuler des points en fonction de son classement :

– de 5 à 10 points pour le premier quart (le meilleur a le plus de points, et les suivants de moins en moins jusqu’à 5 points pour celui qui est à la frontière du quart)

– 3 points pour le deuxième quart

– 2 points pour le troisième quart

– 1 point pour le dernier quart

– l’abandon et l’élimination ne rapporte pas de points (en endurance l’élimination fait même perdre 7 points).

Des coefficients peuvent ensuite être mis sur certaines épreuves, et les points sont doublés dans les championnats (sauf en pro).

Les championnats

Il existe trois types de championnats :

– les départementaux, régionaux et inter-régionaux

– les championnats de France participatifs

– les championnats de France sélectifs.

En championnat départemental, régional ou inter-régional, tous les cavaliers peuvent participer (tant qu’ils correspondent aux règles de l’épreuve). PAr contre les engagements peuvent être limités aux seuls cavaliers domiciliés dans le département ou la région concernée.

Les championnats participatifs sont ouverts à tous les cavaliers, chevaux et/ou couples ayant réuni les conditions de participation. Ces conditions s’expriment en nombre de points à obtenir au classement permanent ou en nombre de participation à des concours, sans critères de résultats.

Les championnats sélectifs sont ouverts uniquement aux cavaliers choisis sur leur classement permanent :

– les X premiers font le championnat de France Excellence

– les X suivants le championnat de France.

En Pro, seuls les championnats de France sélectifs existent.

En fonction de la division et de la discipline, le championnat de France pourra porter un nom différent :

Les règles en concours

Voici quelques règles qui auront lieu sur les concours.

Dopage

Des contrôles anti-dopages peuvent être effectués sur les chevaux et les cavaliers. Ce sont les engageurs les premiers responsables (le club pour la division “club” et “ponam”, le cavalier qui a fait l’inscription pour “amateur” et “pro”), auxquels peuvent se rajouter les cavaliers et les propriétaires. Seule l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) peut effectuer ces contrôles.

Brutalité

Toute brutalité ou mauvais traitements sont proscrits. Reste à les définir. Voici ce qu’en dit le règlement :

Citation :

Le mauvais traitement peut se définir comme le fait d’infliger, intentionnellement ou non, une souffrance ou

un inconfort inutile à un poney/cheval.

Par exemple :

– faire des actions brusques et saccadées avec les mors de façon excessive ou persistante,

– infliger plus de trois coups de cravache successifs ou cravacher sur la tête,

– barrer un cheval sur ou en dehors de l’enceinte du concours,

– remonter ou essayer de remonter un poney/cheval visiblement épuisé boiteux ou blessé,

– utiliser excessivement les éperons,

– hyper-sensibiliser toute partie d’un poney/cheval,

– soumettre un poney/cheval à toute espèce d’appareil provoquant une décharge électrique,

– laisser un poney/cheval sans nourriture, ni eau, ni entraînement adéquats.

Ceux qui ne respectent pas ceci peuvent être éliminés d’un concours et être mis à pied. C’est au président du jury et au président du concours de décider si c’est de la brutalité et de prendre les sanctions qui s’imposent. La FFE peut ensuite prendre des sanctions supplémentaires.

Règles en concours

Voici les règles à respecter en concours :

– le travail à la longe peut être ou ne pas être accepté, demandez avant au commissaire au paddock

– les espaces de circulation (véhicules, chevaux, piétons) doivent être respectés

– les chiens doivent être tenus en laisse (on peut éliminer un cavalier dont le chien circule sans laisse)

– les terrains de concours et de détente sont interdits au public, sauf mention contraire

– les concurrents n’ont pas le droit d’aller sur le terrain de concours avant leur participation (sauf en endurance)

– les obstacles doivent toujours être encadrés de fanions (rouge à droite, blanc à gauche)

– sur les terrains de détente, la priorité va à celui qui est piste à main GAUCHE

Sanctions

En plus des sanctions déjà vues (pour brutalité ou problèmes lors des contrôles), le président du concours peut vous exclure et le président du jury vous mettre à pied pour :

– non respect de la sécurité

– non respect des plantations et de l’environnement

– non respect des règles de circulation

– entrave au bon déroulement du concours

– non respect des règlements

– manque de correction

– utilisation abusive des installations et terrains

– propos incorrects

La mise à pied est plus sévère que l’exclusion, car elle a des suites : impossibilité de s’engager sur un autre concours dans les 15 j, puis 2 mois et 6 mois pour les mises à pied suivantes (dans un délai d’un an suite à la précédente), et en cas de 4eme récidive, un passage devant la commission disciplinaire et juridique.

2 Responses to Règlement FFE -> Dispositions générales

  1. j’aimerai savair si je peux faires des épreuves club 2 avec des éperons de 2cm .merci

  2. Merci beaucoup pour ce récapitulatif très complet !

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *