Accueil » Hommes et Chevaux » les ’’Maîtres’’ » Lecture commentée de « De l’équitation » de Xénophon

Lecture commentée de « De l’équitation » de Xénophon

Parader à cheval

Article du dossier Lecture commentée de XénophonSi quelqu’un, montant un bon cheval de guerre, veut le faire paraître avantageusement et prendre les plus belles allures, qu’il se garde bien de le tourmenter, soit en lui tirant la bride, soit en le pinçant de l’éperon ou le frappant avec un fouet, par où plusieurs pensent briller, mais de tels moyens produisent justement le contraire de ce qu’on en attend : car, obligeant le cheval à porter au vent, on l’empêche de voir devant lui, et on le fait marcher en aveugle ; en le piquant et le battant on le désespère, ...

Lire la suite...

Chevaux fougueux/paresseux

Article du dossier Lecture commentée de XénophonVoilà donc ce qu’il faut observer pour n’être point trompé lorsqu’on achète soit un cheval, soit un poulain, et pour ne point non plus le gâter en s’en servant, surtout si on veut le rendre tel que doit être un cheval de guerre. Rappel des épisodes précédents Peut-être ne sera-t-il pas hors de propos maintenant de marquer comment on devra traiter un cheval fougueux ou paresseux, si par hasard on se trouve dans le cas d’en monter de pareils. Il faut savoir premièrement que la fougue est au cheval ce que la colère est ...

Lire la suite...

Aides du cavalier

Article du dossier Lecture commentée de XénophonDisons maintenant comment doit se conduire le cavalier, pour agir d’accord avec son cheval, dans l’exécution de tout ce que nous venons d’expliquer. Au partir de la main, il faut se pencher en avant ; par ce moyen, le cheval pourra moins se dérober et renverser son homme. Dans l’arrêt court, il faudra porter le corps en arrière ; on diminuera ainsi l’effet de la secousse. Se pencher en avant dans les transitions montantes et à l’arrière dans les transitions descendantes, c’est encore un bon conseil à suivre. Quand on saute les fossés, ou ...

Lire la suite...

La tenue

Article du dossier Lecture commentée de XénophonCette partie ne concerne plus l’équitation, mais la tenue du combattant. Aussi je ne ferais que citer le texte de Xénophon, sans commentaire. C’est aussi la fin du livre « De l’équitation ». Nous croyons devoir marquer aussi comment il faut être armé pour faire la guerre à cheval. D’abord nous dirons que la cuirasse doit être faite à la taille : quand elle joint bien, c’est tout le corps qui la porte ; mais lorsqu’elle est trop large, les épaules seules en sont chargées ; trop étroites, c’est une prison, non pas une défense. Et ...

Lire la suite...

Travail au manège

Article du dossier Lecture commentée de XénophonSuite de la lecture commentée du livre de Xénophon. Le travail au manège explique quelles sont les figures sur lesquelles entrainer son cheval. Attention : il n’y a pas de manèges tels que nous les connaissons aujourd’hui : il s’agissait juste d’espaces plats, non couverts, en sable ou en terre, et pas forcément rectangulaires, sur lesquels les cavaliers s’entrainaient. En présentant le cheval, si le palefrenier sait lui faire baisser la croupe pour qu’on monte plus aisément, nous ne blâmons point cela, mais nous croyons qu’il est bon de s’habituer à monter sans que ...

Lire la suite...

Soins à l’écurie

Article du dossier Lecture commentée de XénophonLorsque, satisfait d’un cheval, on l’aura acheté et conduit chez soi, il sera bon que l’écurie soit d’abord tellement située que le maître y puisse avoir l’oeil, et voir son cheval le plus souvent possible, puis construite de manière qu’il soit aussi difficile de dérober au cheval sa nourriture au râtelier, qu’au maître la sienne du buffet. Première considération pour Xénophon : l’écurie doit être facile d’accès depuis l’habitation mais protégée des voleurs. Qui néglige ces soins, à mon sens, se néglige soi-même ; car il est clair qu’à la guerre l’homme confie sa ...

Lire la suite...

Choix du cheval adulte

Article du dossier Lecture commentée de XénophonAprès avoir vu comment choisir un poulain, nous allons maintenant parler du choix d’un cheval adulte, débourré et dressé. Maintenant nous allons marquer les instructions qu’il faut avoir pour n’être pas trompé lorsqu’on achète un cheval tout dressé. Son âge doit se savoir d’abord ; car celui qui ne marque plus ne flatte d’aucune espérance, et l’acheteur ne peut, dans la suite, s’en défaire aussi aisément. Le premier point dont parle Xénophon est l’âge. En effet, surtout dans un but guerrier, il vaut mieux des chevaux jeunes (qui sont plus faciles à revendre en ...

Lire la suite...