Accueil » Hommes et Chevaux » les Peuples Cavaliers (page 2)

les Peuples Cavaliers

Les Chevaliers

On parle souvent des chevaliers en rêvant de combat à la lance, de chevaux nerveux et courageux, de gentes dames attendant au balcon….. La réalité est toutefois légèrement différente. I. Les chevaux au Moyen-Age Tout le monde ne se promenait pas à cheval au Moyen-Age. En effet, un cheval coûte très cher, que ce soit à l’achat (l’équivalent de 20 boeufs !!) ou à l’entretien (il faut du foin, un palefrenier, un entraîneur….). Seuls les gens riches possédaient donc des chevaux, dans des écuries entretenues par de nombreuses personnes. Un cheval valant donc cher, le principal des armées était constitué ...

Lire la suite...

Les Mexicains

Depuis que les premiers chevaux ont pénétré le sol mexicain avec Hernán Cortes, eux et leurs cavaliers sont devenus un élément primordial dans l’histoire mexicaine. Bon, sûrement que les Aztèques n’auraient pas été aussi vite terrassés sans eux, mais qu’aurait été la révolution mexicaine sans chevaux : un Emilio Zapata ou un Pancho Villa sans cheval – à peine concevable. Le cheval représentait le pouvoir, c’est à cause de cela qu’il fut interdit aux Indiens et aux Indigènes d’en posséder un. Mais cette loi fut très vite ignorée par les enfants métisses. Aussi, non seulement le patron d’une Hacienda devait ...

Lire la suite...

Les Samuraï

La Ba-jutsu désignait au Japon l’art de l’équitation militaire pratiquée sur terre ferme (Suiei-Bajutsu) ou dans l’eau (Sui-Bajutsu). Une différence cependant c’est que le Japonais montait par la droite du cheval en mettant le poids de son corps en arrière, alors qu’en Europe on montait par la gauche avec le pied gauche, le corps vers l’avant, plié en montant en selle. La selle était en bois, avec des rebords avant et arrière. Le cheval (pour le champ de bataille) était protégé (sauf les jambes) par une armure légère en cuir avec des plaques de métal et un chanfrein en métal. ...

Lire la suite...

Les Mongols

Un peu d’histoire Les Mongols (1206 à 1405) sont des nomades des steppes d’Asie centrale. Ce sont de fiers guerriers qui luttent entre eux pour les pâturages et qui attaquaient férocement les civilisations à l’est de leur territoire. Au début du 13e siècle, les clans mongols se sont unis, entreprenant une campagne d’expansion territoriale. Suivant les pas des Huns, leurs prédécesseurs 1000 ans plus tôt, ils construirent un des plus grands empires que le monde ai connu. Les Mongols habitaient les plateaux qui se situaient au sud du lac Baikal (actuellement en Mongolie). Au moment de leur apogée, leur empire ...

Lire la suite...

Les Csikòs hongrois

Tous les amateurs des films « Sissi » se rappellent des paysages magnifiques de la « Puszta » hongroise, avec les cavaliers « bergers » habillés un peu à l’orientale, larges jupes et fouets à la main. La Puszta est une des dernières grandes prairies sauvages d’Europe où les chevaux sont rois. Puszta signifie en hongrois désertique, abandonné. Ce sont en fait des herbages, des terres salées, sablonneuses et marécageuses qui étaient autrefois le lieu de pâturage privilégié des troupeaux de chevaux menés par les Csikòs, lesquels ne rentraient chez eux que pour passer l’hiver. Les Csikòs sont les fiers ...

Lire la suite...

Les Afghans

Quand on parle de l’Afghanistan aujourd’hui on oublie souvent que l’histoire de ce peuple n’est pas seulement le passage destructif des Talibans. Il n’est pas prévu de parler de l’histoire ici, mais juste d’informer un peu plus sur ce peuple, islamique depuis 652 avant JC, et sa relation avec les chevaux. L’Afghanistan a vu passer Ghengis Khan en 1219, qui a détruit par exemple les systèmes d’irrigation. Des terrains immenses se sont transformés en vastes déserts. Ce pays est tellement différent dans sa structure, que même aujourd’hui beaucoup de régions ne sont accessibles qu’avec des ânes, des chevaux ou des ...

Lire la suite...

Les Portugais

L’équitation portugaise, ce n’est pas « que » une équitation de travail, cela regroupe en fait l’équitation de travail et 3 autres disciplines: – la tourada, discipline ancienne, où le cavalier mêle dans ses reprises airs de haute école et figures tauromachiques. – l’équitation « à la portugaise » mêlant dressage classique et figures tauromachiques, la culture portugaise étant très imprégnée par la tauromachie. Les chevaux s’y affrontent dans deux types d’épreuves: pour jeunes chevaux, ou chevaux dressés, les rênes se tenant alors à une main.Preuve que le peuple ibère est un peuple de traditions, cette épreuve se déroule en costume et harnachement traditionnels, ...

Lire la suite...

Les Vaqueros Espagnols

La « Doma Vaquera » Issue de l’équitation des vaqueros, les « cow-boy » espagnols, cette pratique équestre est reconnue en Espagne comme une discipline à part entière. Pratiquée sur une carrière de dimensions 20x40m, les deux rênes dans la main gauche, la Doma Vaquera (dressage vacher), présente à la fois des figures inspirées du travail face au bétail : reculer, demi-tour sur les hanches ou « demi-volta », pirouettes, accélérations, arrêts brusques, et des figures la rapprochant du dressage dit classique : tels changements de pied au temps ou appuyers au galop. Pratiquée exclusivement au pas et au galop, le trot ...

Lire la suite...

Le Pony Express

le Pony Express était en service du Avril 1860 à Novembre 1861. Crée pour délivrer du courrier et des nouvelles entre St Joseph (Missouri) et San Francisco ( Californie), une distance de env. 3.150 km. Rarement un « service » du Wild West a laisse de tels traces et impressions. Ses mérites sont reconnus encore aujourd’hui. voici quelque faits intéressants : CAVALIERS : 183 noms sont encore connus (le plus populair William F.Cody « Buffalo Bill » ) SALAIRE : env. 100$ par mois QUALIFICATIONS : être bon cavalier entre 11 et 45 ans, poids max 60kg LES PREMIERS CAVALIERS ...

Lire la suite...