Accueil » Equitation et travail (page 2)

Equitation et travail

Fidèle compagnon en équitation et partenaire indispensable au travail, le cheval.L’histoire du monde serait incomplète, sans parler de l’influence du cheval et de son rôle important pour l’humanité et la civilisation.

le pont

C’est un obstacle que l’on trouve très souvent en Trail, et bien exercé, il permet de gagner des points assez facilement. Il peut s’agir d’un pont surélevé en bois, d’une planche à terre ou d’une simple bâche. Le cheval doit s’avancer dessus en baissant la tête pour regarder où il pose ses pieds, marcher sans hésitation, calmement, droit, et au milieu de l’obstacle. Au début, à chaque fois que l’on veut passer sur le pont, il faut attirer l’attention du cheval et lui demander de baisser la tête. A force, il prendra de lui-même la bonne attitude. S’il a peur ...

Lire la suite...

Le portail

Le portail est l’obstacle de Trail incontournable. C’est un obstacle obligatoire: vous allez donc le rencontrer dans toutes les épreuves de Trail officielles. Incontournable, et pourtant, l’obstacle le plus difficile techniquement, vu qu’il demande un dressage avancé de la part du cheval. Avant de se lancer sur l’obstacle du portail, le cheval devra savoir: – rester immobile à côté de quelque chose – avancer dans un endroit serré (couloir) – reculer droit et de travers (donc en bougeant les hanches) – faire des sidepass – bouger ses épaules – bouger ses hanches – être monté à 1 main (connaître la ...

Lire la suite...

Seller un poulain

Dans l’éducation du poulain, il est important de le préparer tôt à toutes « ces choses bizarres » qui vont lui arriver dans sa vie de cheval. Au-delà de la présentation d’objets bizarres du quotidien (brosse, licol, longe, bâche, brouette, etc.) il peut être intéressant de montrer la selle à notre future monture. En effet, profitons de la curiosité de notre poulain pour lui enseigner de nouvelles choses, mais aussi, soyons malins, profitons de sa petite taille pour ne pas trop se fatiguer à porter la selle à bout de bras! Il est évident qu’il y a tout de même ...

Lire la suite...

Les épices d’entraînement…

Varier les exercices, c’est mettre des épices sur l’entraînement. Pour l’entraînement de nos chevaux, notre motivation est aussi importante que de savoir motiver notre partenaire. C’est à nous de faire en sorte que la répétition des exercices dans l’entraînement reste intéressante et plaisante pour le cheval (et pour nous). La variété des exercices, le changement des demandes et surtout la concentration sur la bonne performance sont les facteurs qui décideront si l’entraînement devient bof, ou au contraire, fait plaisir à tous les deux. Nous pouvons varier sur la durée, l’endroit et le but des exercices. Une question qui est très ...

Lire la suite...

PTV : Les difficultés particulières

Introduction Il existe 4 difficultés qui ne sont pas classables facilement dans une catégorie. J’ai donc choisi de les traiter à part. Montoir Le montoir est une difficulté classique en TREC. Elle sert à montrer que le cheval reste calme et à l’arrêt lorsque son cavalier monte, que ce soit à droite ou à gauche (en extérieur, on n’a pas toujours le choix). Un cercle de 2.50m de diamètre est tracé au sol. Vous devez arriver, à cheval ou en main (au choix du cavalier), positionner votre cheval, monter en légèreté du coté imposé (s’il est imposé), et chausser vos ...

Lire la suite...

PTV : Les difficultés en main

Introduction Les difficultés en main sont bien souvent les mêmes que celles en selle. Je ne vais donc pas m’attarder sur chacune d’elle. Par contre, quelques points importants : – lorsque l’allure choisie compte, le trot devient l’allure reine (10/10) alors que le pas sera noté sur 7 (en selle, c’est 10 pour le galop, 7 au trot et 4 au pas) – le cheval ne doit JAMAIS dépasser son cavalier, sinon cela est un franchissement dangereux (0/10) – les rênes ne doivent pas toucher le sol (ni la longe), sinon c’est encore 0/10 – les étriers doivent être CROISES ...

Lire la suite...

PTV : Les difficultés à allure constante

Introduction Ses difficultés miment les pentes importantes que l’on peut croiser en randonnée. Le but est toujours de suivre un tracé donné, sans en sortir, et en gardant la même allure du début à la fin. Le style du cavalier et la régularité du cheval sont notés, mais l’allure choisie n’a aucune influence sur la note. Selon les pentes, il peut donc être plus intelligent de franchir la difficulté au pas, plutôt que de tenter un trot que le cheval ne tiendra pas. Plan ascendant et descendant Il s’agit tout simplement de pentes, d’une longueur de 6 à 15m, avec ...

Lire la suite...

PTV : Les difficultés à allure imposée

Introduction Ces difficultés demandent beaucoup de concentration de la part du cheval et du cavalier, et se passent obligatoirement au pas. Tout passage au trot peut être considéré comme un franchissement dangereux (0/10) et tout arrêt peut être pénalisé. Le style du cavalier et du cheval sont aussi notés. Escaliers Les escaliers sont réservés au niveau national ou plus. Ils peuvent se prendre en montant (le plus facile et surtout le moins dangereux) ou en descendant. La longueur fait entre 3 et 10m pour les montants, entre 3 et 5m pour les descendants. Les marches font 20 à 30cm de ...

Lire la suite...

PTV : Les difficultés à contrat d’allure en selle

Introduction Pour ces difficultés, il faut choisir la plus haute possible et la conserver pendant tout le franchissement, sans faire d’erreurs ni de transitions. Des fanions indiquent donc le début et la fin de la difficulté pour savoir d’où à où le contrat d’allure s’impose. Seule l’allure la moins rapide est comptée, puis des fautes sont rajoutées pour les transitions et les erreurs. Il est donc plus intéressant d’assurer un passage au trot (7/10) que de tenter le galop et de repasser au trot au milieu (4/10). Bordure maraîchère Il s’agit surement de la difficulté la plus simple de cette ...

Lire la suite...

PTV : Les sautants en selle

Introduction aux sautants Le but de ces difficultés est de tester la confiance et la franchise du cheval, et le style du cavalier qui ne doit pas gêner son cheval. L’allure ne compte pas, tant que le cheval est régulier, et qu’il saute (et non qu’il enjambe). Devant l’obstacle, le cheval a le droit de faire un petit pied ou de s’arrêter avant de sauter (même si le style risque de faire perdre quelques points). Si on sait que son cheval risque de dérober, il faut donc parfois mieux arriver au trot, pour avoir un meilleur contrôle qu’en lançant son ...

Lire la suite...