Accueil » Equitation et travail (page 3)

Equitation et travail

Fidèle compagnon en équitation et partenaire indispensable au travail, le cheval.L’histoire du monde serait incomplète, sans parler de l’influence du cheval et de son rôle important pour l’humanité et la civilisation.

Obstacles du PTV et notation

Selon le niveau du TREC que vous faites, vous pouvez avoir de 12 à 18 difficultés parmi la trentaine possible. Les organisateurs peuvent compliquer certaines difficultés en rajoutant du décor autour (par exemple des bouquets de fleurs ou des trucs qui volent au vent), ou en les disposant sur le terrain de manière sympathique (par exemple une maniabilité en pente), mais ils ne peuvent pas inventer de nouvelles difficultés. Chaque difficulté est notée sur 10, ce qui vous donne un score global sur 120 à 180 selon le niveau. Pénalités générales Il y a certaines fautes qui peuvent vous faire ...

Lire la suite...

Le label loisirs et ses épreuves

Le nombre de cavaliers qui pratiquent l’équitation de loisir est en constante augmentation ces dernières années. On entend par équitation de loisir, une équitation (sportive ou non) pratiquée pendant son temps libre, avec la recherche du divertissement, du plaisir, du contact avec la nature par les cavaliers. Les Haras Nationaux et le Comité National du Tourisme équestre ont mis en place depuis 1993 des épreuves de qualification loisir, pour mettre en valeur le caractère des chevaux et leur adaptation à la pratique équestre de la majorité des chevaux. – aux éleveurs pour valoriser leurs produits, – aux professionnels pour faire ...

Lire la suite...

Horseathlon

Né en 2003 par l’association suisse d’équitation et loisirs (ASEL), le Horseathlon est une compétition mixte qui se déroule sous la selle et au sol, et qui permet de mettre en valeur toutes les qualités d’un bon cheval, montrer et tester le calme, la confiance et la franchise du cheval mais aussi l’harmonie entre le cavalier et sa monture. Il existe 4 catégories : – cat. A (12-17 ans) – cat. B (débutants) – cat. C (amateurs) – cat. E (tous les exercices s’effectuent à pied, sauf la balade) Tout le monde peut y prendre part, pour autant que l’équidé ...

Lire la suite...

Explication du Mantracker

Le jeu se joue avec deux ou quatre cavaliers (photo1) et deux proies (photo 2). Le maître de jeu donne ses directives aux chasseurs et aux proies. Les proies partent au signal, les chasseurs eux partent 15 minutes après. Le juge peut se promener en VTT et s’assurer que les règles sont bien respectées. On dispose d’un terrain boisé de 2 a 3 kms carrés (photo 3) sillonné de nombreux sentiers.(photo4) D’un côté il y a les cavaliers chasseurs(photo 5) dont le but premier est d’attraper les proies(photo 6) qui elles, sont à pied et dont le but est d’amasser ...

Lire la suite...

Entraîner un cheval, 5 points pour bien faire.

En principe les choses sont simples, pour un bon entraînement, il nous faut savoir cinq points, qui sont: la motivation, connaître et maîtriser les parties du cheval, la direction, la récompense et la patience. Entraîner un cheval veut aussi dire prendre le contrôle et les décisions pour lui en toute confiance sans le forcer. Le tout ressemble un peu à la construction d’une maison. Un pas après l’autre, la fondation, les murs, le toit, aucune chose ne se fait « sur un coup de tête », il faut ajuster et bien ancrer chaque morceau, relier avec la substance présente et ...

Lire la suite...

Calf Branding

Une discipline du Ranch Rodeo venue du travail quotidien du cow-boy. L’équipe est formée par quatres cavaliers et leurs chevaux : Deux cow-boys vont dans le troupeau pour attrapper deux veaux. Les veaux sont marqués et l’annonceur donne les numéros dès que les cow-boys ont traversé la « herd line » (la ligne derrière laquelle les deux autres membres de l’équipe doivent garder le troupeau). Seulement deux cow-boys peuvent rester dans l’endroit du troupeau pour chercher les veaux. Une fois attrapés avec la riata (le lasso), le veau doit être ramené vers l’endroit où les deux autres coéquipiers attendent pour ...

Lire la suite...

Cutting

Le Cutting est une épreuve où l’on juge l’aptitude du cheval au tri du bétail. Le cheval est jugé sur la manière dont il se comporte face à celui-ci. Dans cette épreuve le « cow sense » du cheval est impressionnant. Lorsque le troupeau est paisible et rassemblé au fond de la carrière, le cavalier fait pénétrer son cheval pour sélectionner et séparer un veau. Une fois que le veau est sorti calmement du troupeau, commence le travail du cheval, qui doit empêcher le veau de rejoindre le troupeau . Le cheval doit agir spontanément, toute action du cavalier sur ...

Lire la suite...

Versatile Horse

Il s’agit en quelque sorte d’une « compilation » des principales épreuves d’Equitation Western (Trail, Western Riding, Pleasure, Reining) destinée à démontrer les aptitudes du cheval d’Equitation Western à s’adapter à toutes les épreuves de dressage dans le calme et la disponibilité (enfin c’est la définition de l’AFEW en France). A l’origine, la discipline a vu le jour parce que les éleveurs de Quarter Horses cherchaient des nouveaux marchés. Trop de Quarter Horses « spécialisés » dans les différentes disciplines ont cassé l’image des « chevaux typiques » des cow-boy américains. C’est pour cela que l’Association a créé la AQHA ...

Lire la suite...

Figure 8 Roping

Une variété très spéciale du roping, le « Figure 8 Roping » était pratiqué par les Vaqueros de Californie. C’est un lancement de la riata (lasso) en forme de 8, qui permet au cow-boy d’immobiliser facilement un bovin avec seulement une corde. En fait, le lasso se tourne pour former une boucle sur la tête de l’animal et la deuxième boucle croise la poitrine pour enfin se poser autour des pieds. Dès que la riata entoure le pommeau de la selle, elle se met en tension, et petit à petit la corde serre la tête et les pieds ensemble. Attaché ...

Lire la suite...

Steer Roping

Une discipline qui se fait rare, parce que très dangereuse pour le cow-boy ET les animaux, qui risquent d’être blessés. Le bœuf et le cow-boy sont enfermés derrière des portails séparés. Une corde de 3 mètres est fixée autour du cou du bovin. La corde est attachée avec une ficelle au portail derrière laquelle se trouve le cow-boy, qui à son tour doit attendre que « sa » porte s’ouvre. Au signal du cow-boy le bovin est lâché et prend la fuite. Avant que la ficelle ne casse, la tension est assez forte pour ouvrir le portail du cow-boy qui, ...

Lire la suite...