La Selle Western

Fabrication d’un arçon western

arçon en bois recouvert de cuir

Reportage avec l’aimable permission de Frecker’s Saddlery, Idaho Falls USA L’arçon de selle (saddle tree) est l’aspect le plus important de la selle. C’est lui qui assure l’ajustement nécessaire pour le cheval, l’équilibre du cavalier et la force générale de la selle. Voici comment ces trois caractéristiques sont accomplies. Chez Frecker’s le bois utilisé pour construire l’arçon est du peuplier jaune et du bouleau balte stratifié. Le bois est fibreux et le fait d’être entrelacé rend le travail plus facile et en même temps rend l’arçon plus fort et stable pour garder la forme. Avec une scie de précision, les ...

Lire la suite...

La Wade saddle, c’est quoi ?

pendle10.jpg

Il était une fois … ce serait un bon début pour raconter l’histoire de cette selle western, qui est encore ou faut-il dire justement, aujourd’hui très recherchée pour les qualités de son arçon. Un cowboy nommé Clifford Wade travaillait sur un ranch dans le Wallowa County, Oregon (Etats-Unis) avec un bonhomme qui rentrera plus tard dans toutes les références comme le vrai père du natural horsemanship, Tom Dorrance. Déjà à l’époque une capacité hors pair. La famille de Clifford Wade avait participé au fameux Oregon trail, pour gagner l’Ouest. Avec eux ils ont emmené de l’Est une selle d’origine inconnue. ...

Lire la suite...

Histoire de la selle western

histoire1-2-aa77f.jpg

L’origine de la selle américaine est évidemment la selle des conquistadors espagnols. Parce que sinon, on va parler des hittites,peuples cavaliers de l’antiquité et autres… Les Espagnols amènent le cheval aux Amériques. Ils ne sont pas au régime (sans selle), ils ont donc une selle d’arme et plus encore de l’armure. C’est très voisin des selles ibériques, voir même de la selle de guardian de Camargue. C’est donc à partir de ces modèles originaux que vont évoluer les selles américaines au cours des usages, du temps et des régions. L’arçon est en bois dès le départ : diverses essences… on ...

Lire la suite...

la Corne

corne1-994b3.jpg

La selle western est facilement reconnaissable avec sa corne. Au début la corne fut ajoutée comme outil pour travailler le bétail. Pour attraper un bovin, le cowboy peut serrer le bout de son lariat (lasso) autour de la corne et ainsi absorber la force qui se produit une fois la bête est attrapée. Les cornes existent en multiples formes et matériaux. (Bois, Fer, Laiton etc) et sont couvert de cuir cru. Sur les cornes des selles type « Ranch » ou « Roping » on trouve une couverture spécial, appelé « Horn wrap ». Les horn wraps sont souvent fabriqué à la base de « mule -hide » ...

Lire la suite...

les étriers (stirrup)

selleetrier1-b7205.jpg

Les formes et matériaux des étriers western sont aussi multiples que les selles et leurs modèles. Ce grand choix d’étriers permet de rechercher dans l’utilisation de la selle et le confort voulu, le matériel le plus adapté. Les cow-boys disent par exemple lorqu’il s’agit de la taille, que l’étrier est « profond » (deep) ou étroit. Il est même coutume de posséder deux paires d’étriers. Une paire pour l’été et une paire pour l’hiver, qui sera beaucoup plus large pour que les chaussures d’hiver puissent rentrer sans problème. D’autres critères pour de « bons » étriers sont donnés par les disciplines western, qui demandent ...

Lire la suite...

les Tapaderos

selleplus1-42d2f.jpg

Si pour une raison ou une autre, les étriers western sont couverts avec une capuche, le cow-boy parle de « hooded stirrups » ou « Tapaderos » (taps). Cette couverture n’est pas seulement une protection contre les intempéries, mais elle empêche aussi que des branches ou des cactus aux Etats Unis ou des cornes des bovins viennent toucher le pied du cavalier et le blesser. En hiver, ils aident également à garder les pieds plus chauds, un confort apprécié des cavaliers utilisateurs. Les anciens cow-boys californiens (vaqueros ou buckaroos) utilisaient des tapaderos pour faire du bruit et ainsi faire bouger le bétail : en ...

Lire la suite...

les Sangles

sangle1-d4940.jpg

Avant de parler des sangles, il est peut-être bon de rappeler quelques noms des pièces nécessaires pour la bonne fixation des sangles. Le sanglage western est différent de celui de l’équitation dite « classique ou anglaise », parce que les sangles ne se fixent pas directement sur la selle. Les sangles western sont fixées sur des « billets » ou des « Latigos ». Comme en classique, la selle se fixe habituellement du côté gauche avec le Latigo et du côté droit (le westerner parle de « off side »), la sangle est tenue dans le « off-billet ». Les selles équipées avec une sangle arrière portent alors deux « flank-billets », ...

Lire la suite...

la fixation des sangles (le rigging)

rigging1-80bc0.jpg

La fixation de nos selles n’est pas vraiment le problème des cavaliers , mais en première ligne des producteurs des selles (sellier ou saddlemaker). Les différents positions du « rigging » ce sont développés après la spécialisation des selles et bien sur pour répondre au besoins des cavaliers – cowboys. Pour donner un exemple, je me rappelle aux premiers dessins de ma fille, un poney plus au moins rustique avec la selle sur le dos. La sangle passait toujours au milieu de la selle et le petit trait de crayon entourait le corps. Partant de là c’est un rigging qui s’appelle « Center ...

Lire la suite...

la Chambre de la selle western

gullet1-d9bd3.jpg

Le point le plus important, qui décide si c’est la bonne taille d’une selle western et ainsi va à votre cheval sans le gêner, c’est l’ouverture du « gullet » (la chambre) de l’arçon. Cette ouverture a l’air d’un tunnel qui longe l’arçon. Malheureusement il n’existe pas (encore?) un standard pour les selliers et pour cette raison il est important de garder en mémoire que tous les chiffres pour mesurer le gullet, sont donnés sur l’arçon nue, c’est à dire, avant de la montage du cuir. Après la finition il n’est pratiquement plus possible de dire la taille exacte de l’arçon. Les ...

Lire la suite...

saddle tree et saddle fork (arçon)

tree1-d235a.jpg

La selle western a vu son développement à partir des simples bases en bois, en ajoutant une fourche pour y fabriquer la corne. Aujourd’hui cette base est toujours fabriquée en bois mais des matériaux modernes comme par exemple le fibre de verre sont aussi utilisés. Le saddle tree (arçon) d’aujourd’hui est préfabriqué par des artisans, c’est pour cela que les selles se ressemblent dans leur forme. La fourche est intégrée c’est la base pour le « pommel » mais la corne peu aussi être ajoutée séparément. Pour une bonne base il ne faut pas seulement du bois qui longe le dos du ...

Lire la suite...