Accueil » Matériel » Matériel d’équitation » Le Matériel western » La Selle Western » saddle tree et saddle fork (arçon)

saddle tree et saddle fork (arçon)

La selle western a vu son développement à partir des simples bases en bois, en ajoutant une fourche pour y fabriquer la corne. Aujourd’hui cette base est toujours fabriquée en bois mais des matériaux modernes comme par exemple le fibre de verre sont aussi utilisés.

Le saddle tree (arçon) d’aujourd’hui est préfabriqué par des artisans, c’est pour cela que les selles se ressemblent dans leur forme. La fourche est intégrée c’est la base pour le “pommel” mais la corne peu aussi être ajoutée séparément.

Pour une bonne base il ne faut pas seulement du bois qui longe le dos du cheval, ce bois doit être travailler de la façon que le dos du cheval et sa morphologie est respecté au maximum.

J’ai déjà parlé du gullet, le morceau le plus important, mais il faut aussi parler des parties qui longent le dos (bars). Ces parties doivent faire attention au dos du cheval qui donnera par sa forme le Rock et Twist des bars.

La fourche (fork) c’est la partie avant de l’arçon, elle garde les deux bars ensemble et donne la base pour l’ajout de la corne. Fork ou “Swell” s’appelle “Pommel” sur les selles anglaises, de la vient aussi le nom pommel-bag pour les petits sacoches ou fontes qui s’accrochent devant. C’est aussi la fourche qui décide la forme du pommeau.

A- Fork ou Slick Fork

 

Swell Fork

 

Undercut Swell Fork

 

 

Le goût des cavaliers et l’utilisation des selles ont donné les formes pour les fourches. Le modèle “Slick” laisse fabriquer un pommeau de environ 24 cm de largeur totale, le modèle “Swell” enlargit la taille pour un maximum de 32 cm , c’est le modèle le plus utilisé dans les disciplines compétitives du western.. Le modèle “Undercut Swell” fait bien caler dans la selle, c’est pour cette raison qu’il était très populaire pendant un certain temps.

Aujourd’hui la tendance se tourne vers le “Slick Fork”, le modèle le plus proche du ‘Buckaroo” style. La tradition des buckaroos, leur méthodes, matériel etc, vit une renaissance, il est re- devenue cool d’être “Buckaroo”.

Les arçons des différentes artisans donnent souvent aussi le nom à la selle. Par exemple, une “Wade saddle reining”, nous dit que il s’agit d’un modèle reining monté à partir un arçon “Wade”.

La selle sur la photo est la selle de Tom Dorrance, montée sur un “wade saddle tree”.

Wade tree

 

Un autre arçon très connu par des selliers du monde entier est le “Bowman saddle tree”.

Bowman tree

 

Un petit mot pour finir, des selles existent dans une multitude de modèles, avec arçon ou sans arçon, fourche prononcé ou non, difficile de comprendre quel arçon fait quoi. Il est possible de trouver pratiquement une selle pour chaque cheval différent, sans passer par la fabrication personnalisé.

Dernièrement les selles sans arçon deviennent à la mode, elles ne sont pas pour tous les chevaux, mais aimés par des cavaliers des chevaux avec un garrot noyé.

Personnellement j’ai un problème avec les selles avec un “arçon changeable”. Vu que l’arçon est la base pour toute la selle, je me vois mal “vite fait” changer cela.

Probablement c’est que la fourche qui change, pour donner une taille au “gullet” qui est différente.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *