Seller un poulain

Dans l’éducation du poulain, il est important de le préparer tôt à toutes « ces choses bizarres » qui vont lui arriver dans sa vie de cheval.

Au-delà de la présentation d’objets bizarres du quotidien (brosse, licol, longe, bâche, brouette, etc.) il peut être intéressant de montrer la selle à notre future monture.

En effet, profitons de la curiosité de notre poulain pour lui enseigner de nouvelles choses, mais aussi, soyons malins, profitons de sa petite taille pour ne pas trop se fatiguer à porter la selle à bout de bras!

Il est évident qu’il y a tout de même certaines précautions à prendre et certaines étapes à respecter.

Avant de poser la selle sur le dos de notre poulain, il faut d’abord s’assurer qu’on peut lui toucher le dos, y porter un peu de poids (tapis, poids des mains…), mais aussi qu’il n’a pas peur de cette chose étrange qu’est la selle.

Pour faciliter l’exercice, il est bon d’être accompagné de quelqu’un qui restera à la tête du poulain, pour le caresser, le rassurer. Vous aurez ainsi vos deux mains libres pour gérer la situation.

Il est évident qu’on accompagnera chaque étape de caresses, friandises, paroles rassurantes. Pas besoin de tout faire d’un coup, prenez votre temps en fonction de votre poulain.

Etape 1 :

Mon poulain sait se tenir tranquille au bout de ma longe (il est préférable de ne pas l’attacher pour ce type d’exercice, afin d’éviter tout accident dû à une réaction de peur).

Je vais commencer par m’assurer qu’il accepte le contact de ma main sur tout le corps. En commençant par l’encolure, puis progressivement aller vers les zones plus sensibles : tête, flanc, croupe, membres, ventre.

Ce travail peut être long ou très rapide selon le caractère du poulain. Mais il est important de le répéter régulièrement. Mais après tout, qui n’aime pas caresser un poulain ?

Etape 2 :

Une fois que mon poulain accepte ma main, je vais pouvoir continuer mais en ajoutant cette fois-ci des objets : la brosse, la longe, puis un tapis.

Toujours en suivant le principe d’approche-retrait, en restant progressif. Le poulain doit accepter tous ces nouveaux objets sans montrer aucun signe de peur ou d’envie de fuir.

Utilisez la voix et les caresses, ça marche très bien avec les poulains.

En parallèle, on va pouvoir laisser la selle près du poulain lors du pansage, ou bien à côté de lui pendant « le travail » par exemple. Il vaut mieux qu’il soit habitué à la voir, plutôt que de lui sortir d’un chapeau le jour du sellage!

Etape 3 :

La présentation « officielle » de la selle!

Prenez la selle dans vos bras, et montrez-la au poulain. On commencera par y aller doucement, juste la mettre vers son nez pour qu’il la sente et la touche. Si lors de l’étape 2 vous avez déjà montré la selle, cela devrait aller assez vite. Ensuite il va falloir mettre cette selle en mouvement : la bouger, tourner autour du poulain, faire du bruit avec les étriers. Le poulain doit s’habituer au fait que la selle se rapproche de ses flancs, se lève au-dessus de son dos, passe parfois près de sa croupe.

Une fois que le poulain est tranquille à côté de vous, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Etape 4 :

Préparer la selle : pour éviter certaines frayeurs, il faut remonter les étriers, bien poser les sangles sur la selle, afin d’éviter que ceux-ci ne viennent battre les flancs du poulain lorsqu’on pose la selle.

Ensuite, on posera délicatement la selle sur le dos du poulain. Si les étapes précédentes ont été réalisées tranquillement, il n’y a pas de raison que le poulain prenne peur, ce n’est « qu’une chose nouvelle » que vous lui demandez.

On peut maintenant soit retirer la selle, soit avancer dans l’apprentissage. Là encore c’est une question de feeling, comment se sent votre poulain, est-il serein?

Il faut sangler, pour que la selle tienne, pas trop pour ne pas faire peur au poulain, mais assez pour ne pas que la selle tourne ou tombe. En effet, il est plus facile de rassurer un poulain qui se sent « coincé » dans la sangle, que tout rater parce que la selle a tourné et que le poulain a paniqué.

Une fois sanglé, il ne faut pas attendre mais faire de suite quelques pas. Cela rassure le poulain, car il comprend qu’il est encore libre de ses mouvements : il peut marcher, tourner la tête, ce qu’il a sur le dos ne bouge pas et ne lui veut pas de mal.

Etape 5 :

Une fois le poulain serein avec la selle en place, on va descendre les étriers et lui montrer le contact de ceux-ci sur les flancs. Toujours de manière progressive. Ne lancez pas votre poulain au trot ou au galop avec les étriers lui battant les flancs… Peur panique et rodéo assurés…

Etape 6 :

Travailler avec la selle : on peut maintenant seller régulièrement le poulain, pour l’habituer. Lorsqu’on travaille à pied, à l’attache, pour une balade en main. Ce matériel doit devenir « banal » comme le licol par exemple.

En fonction de l’âge du poulain et de son physique, on peut ensuite commencer à mettre un peu de poids dans les étriers, afin de lui faire sentir de nouvelles sensations. Monter ne sera alors qu’une formalité!

ça fait même rire certains poulains…

One Response to Seller un poulain

  1. a quel age pouvons nous commencer a habituer notre poulain?

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *