Accueil du site > Soins et santé > les Maladies > les Maladies du Sabot

les Maladies du Sabot

les Maladies du Sabot

mercredi 26 mai 2010, par Happy, Micky


 Clou de Rue

Le clou de rue provoque une boiterie apparaissant lors du travail. Mais il se peut que le clou ne soit enfoncé que de quelques millimètres et qu’il continue à s’enfoncer.

La boiterie ne sera présente que lorsque le clou aura atteint une partie sensible du pied. C’est pour cette raison qu’un curage des pieds avant et après le travail est nécessaire.

 Abcès

L’abcès du pied est une infection du tissu velouté, se trouvant sous la sole et est généralement dû à un traumatisme primaire :
- contusion de la sole
- bleimes
- clou de rue
- piqûre accidentelle d’un clou de maréchalerie

Quelques jours après le traumatisme, le pied devient chaud et le cheval commence à avoir de plus en plus de mal à pouvoir se déplacer (il peut même boiter voire même ne plus poser le pied par terre).

Le traitement consiste à 99% des cas à « ouvrir l’abcès » en creusant la sole jusqu’à l’atteindre, permettant au pus de s’écouler.

 Bleime

Un choc sur la sole, au niveau des talons, provoque une bleime douloureuse. La corne meurtrie se colore de sang.

Cette affection, assez fréquente, n’est pas grave. Le maréchal, en parant les pieds, découvre souvent des tâches rouges, traces de bleimes anciennes.

 Fourmilières

Ce sont des abcès de pied qui ne restent pas localisés sous la sole, ils ont tendance à remonter le long de la ligne blanche en formant un trajet fistuleux. L’abcès finit par percer au niveau de la couronne.

Le traitement des fourmilières est plus difficile que celui d’un abcès normal avec des risques de récidives.

 Pourriture de la Fourchette

Appelée ’ fourchette pourrie’ , il s’agit d’un eczéma suintant de la fourchette. Cela se caractérise par un suintement malodorant, plus ou moins purulent, de la lacune médiane et parfois des lacunes latérales. L’apparition de cette infection est favorisée par une série de causes prédisposantes, dont on peut citer une hygiène insuffisante, un box mal entretenu ou des sabots qui ne sont pas régulièrement curés et soignés.

Cette affection fait rarement boiter le cheval sauf si les tissus vifs sont atteints. Des soins locaux et des sols secs et propres sont la base nécessaire pour soigner cet eczéma.

 Piqûre

Les piqûres au pied sont fréquentes et peuvent causer une boiterie grave pouvant entraîner l’incapacité permanente ou même la mort si elles ne sont pas traitées convenablement. Elles constituent un grave danger d’infection prédisposant à certains troubles, tel le tétanos, et requièrent conséquemment l’intervention vétérinaire. La plaie peut former des abcès en moins de deux jours.

Il est souvent difficile de déterminer l’endroit précis de la piqûre par simple examen visuel mais des radiographies peuvent faciliter la localisation et l’évolution de la blessure. La gravité des lésions dépend de la région affectée du pied, du genre d’objet responsable de la piqûre et de la présence éventuelle d’infections secondaires.

 Enclouure

C’est une blessure produite par un clou enfoncé dans le vif et qui a été retiré pour être broché de nouveau (une piqure prolongée)

 Encastelure

Malformation du pied du cheval, congénitale ou acquise, qui consiste en un rétrécissement de la région postérieure du sabot et provoque une boiterie opiniâtre.

 Maladie Naviculaire

La maladie naviculaire désigne une boiterie des pieds antérieurs due à une blessure causée à l’os naviculaire. Cette boiterie très courante frappe surtout les races portant des vices de conformation (génétiques). Tous les vices de conformation tels les pâturons abrupts, les épaules trop droites et les pieds trop petits affectent le mécanisme d’amortissement des chocs des membres antérieurs et prédisposent le cheval à la maladie naviculaire.

Les chevaux qui en souffrent boitent généralement des deux membres antérieurs. Ils ont tendance à pointer les pieds en alternance, c’est-à-dire à s’appuyer sur chaque pied avancé à tour de rôle, afin d’alléger la pression exercée sur chacun et de réduire la douleur. Au début de la maladie, la mise au repos du cheval peut chasser les symptômes, mais la boiterie recommence dès la reprise des activités. À mesure que l’affection progresse, les pieds affectés s’atrophient, leurs parois deviennent plus abruptes, les talons se contractent, la fourchette rapetisse et le cheval essaie de réduire la douleur causée par la marche en s’appuyant sur la pince au lieu du talon. Un ferrage correctif, des analgésiques et une névrectomie prolongent l’utilité du cheval.

Le diagnostic et le traitement doivent reposer sur un examen radiologique de l’os naviculaire du sabot du cheval. Toutefois, à l’heure actuelle, on ne dispose d’aucun traitement satisfaisant pour cette affection.

 Crapaud

Il s’agit d’une maladie qui s’attaque à la sole du sabot, qui d’ordinaire bien blanche, devient terne ou grisâtre. Cette maladie est souvent due à des litières mal entretenues.

Après avoir atteint la sole elle s’attaque aux fourchettes, et à l’extrême elle peut décoller le sabot !

Le signe caractéristique de la maladie, est la forte odeur nauséabonde que dégage le sabot lorsque vous le nettoyez.

Un bon nettoyage comme indiqué plus haut (voir entretien du pied), puis une désinfection à la liqueur de Villate s’impose, pour enrayer la maladie. Il est important de bien identifier l’origine du mal. A l’origine de la pourriture, en nettoyant profondément, vous devez observer un noyau rougeâtre (cerise), qu’il faut absolument enlever, si l’on ne veut pas voir la maladie repartir de plus belle.

 Seime

Les seimes, fissures du sabot comprises entre la couronne et la pince, résultent surtout du parage négligé et de la sécheresse de la corne. La blessure des tissus générateurs de corne, situés au niveau de la couronne, peut également causer de telles fissures s’allongeant vers la pince depuis le haut du sabot. Une boiterie grave apparaîtra si des bactéries s’infiltrent dans les fissures et s’étendent aux tissus sensibles du pied, y causant ainsi l’infection.

Il faut d’abord nettoyer et traiter la fissure, puis pratiquer un parage et un ferrage appropriés pour apporter quelque soulagement jusqu’à ce que la muraille du sabot repousse (environ 1 cm par mois). Les maréchaux-ferrants obtiennent d’excellents résultats en enduisant de fibre de verre ou de plastique la muraille du sabot. En général, on empêche la formation de fissures par le parage périodique des sabots et en évitant le dessèchement et le durcissement de la corne.

L’huile de « pied de boeuf » est excellente pour le traitement des sabots secs.

Seime Horizontale

Seime Verticale

 Maladie de la Ligne Blanche

Maladie méconnue, la « White line disease » est due à un champignon du genre teigne, qui ronge le sabot et qui peut provoquer la chute de toute la boîte cornée. Les symptômes sont l’apparition d’une abondante poudre blanche à la base du pied, qu’il ne faut évidement pas confondre avec la peau morte tombant naturellement lorsque l’on cure le pied ; le cheval boite, des suintements apparaissent au bourrelet.

La contagion s’opère notamment par les instruments du maréchal dont les outils servent de pied en pied, de cheval en cheval. Voilà pourquoi on recommande, dans ce cas, la stérilisation du matériel avant chaque ferrage.

 Crapaudine

aussi appelée la maladie de l’âne.

Il s’agit d’une maladie qui s’attaque à la sole du sabot, qui bien blanche normalement, devient terne ou grisâtre. Cette maladie est souvent due à des litières mal entretenues. Le signe caractéristique est la forte odeur nauséabonde que dégage le sabot lorsque vous le nettoyez.

Après avoir atteint la sole, elle s’attaque aux fourchettes, et à l’extrême elle peut décoller le sabot.

 Ostéite

C’est une perte de substance de l’os de la troisième phalange. Une inflammation de cet os en est à l’origine. Le diagnostic se fait par un vétérinaire, grâce à une radiographie du pied. Le traitement consiste en du repos et une ferrure spéciale.

 Fourbure

Posture d’un Cheval en crise de Fourbure

La fourbure est une inflammation du podophylle, tissu reliant la muraille du sabot et l’os du pied (3e phalange). Les causes de la fourbure sont variables et souvent obscures.

La fourbure n’est pas seulement une atteinte du pied, mais avant tout une maladie générale grave qui concerne toutes les grandes fonctions de l’organisme, en particulier digestives, cardio-vasculaires et urinaires.

la sub-fourbure
Elle est liée à une altération plus ou moins permanente de la circulation intrapodale. Cet état pré-fourbu qui dispose à la crise aiguë débouchera le plus souvent sur une boiterie avec la malnutrition du pied. C’est l’ostéite au sens large qui peut précéder (cause favorisante) ou succéder à la fourbure proprement dite.

La fourbure aiguë
Elle correspond à un défaut d’irrigation sanguine du pied. Le sang ne circule plus correctement et cela provoque une dégénérescence du podophylle, c’est-à-dire du tissu situé entre le sabot et la 3° phalange. Le rôle du podophylle est de nourrir le sabot et de soutenir la 3° phalange à l’intérieur du pied.

Fourbure Aïguë

 La fourbure chronique

Après le basculement de la 3° phalange, la fourbure évolue en une quinzaine de jours vers un stade chronique. La congestion du pied stimulant l’avalure, il en résulte une modification progressive de l’aplomb avec allongement horizontal de la pince.

Fourbure Chronique


5 Messages de forum

  • les Maladies du Sabot 24 juin 2011 21:34, par kawasaki69@live.fr

    bonjour est ce que l on peux soigner cette maladie je vous remercie d avance car il y as un terrain ou des gent on un poney pas loin de chez moi est je me dit pauvre petit ces pas cool il as trop de mal a marcher est ce nourrie pas très bien

    Répondre à ce message

  • les Maladies du Sabot 28 juin 2011 08:35

    oui, on peut soigner, il faut plutôt dire on DOIT soigner cette maladie parce que le cheval ou poney peut carrément perdre son sabot ......

    Répondre à ce message

  • les Maladies du Sabot 27 octobre 2011 13:26, par Justine

    Bonjour
    Alors voila j ai un probleme avec les sabots de ma jument plus precisement avec la corne.La corne s effrite,part completement en petits morceaux,elle part juste en grattant a la main a un point qu aujourd hui nous n avons pas pu la referrer car il n y a plus assez de corne pour mettre des clous.Deja l annee derniere elle avais eu ce cas mais avec une cure de biotine cela c ete passer mais maintenant je suis obliger de goudronné le dessu du pied pour le renforcer et une fois la cure de biotine terminer cela recommence.Avant ce n ete que sur un pied et maintenant sa touche surtout l anterieur et posterieur gauche et legerement aux deux autres. Le marechal ferrant pense a une bacterie qui "rongerait" la corne. Donc a partir d aujourd hui c est desinfection des pieds a l eau de javel et mettre tout le pied au goudron plus biotine.Et ce n est pas une fourmiliere. Mais avez vous deja vu cela ?qu avez vous fait ? Merci

    Répondre à ce message

    • les Maladies du Sabot 28 octobre 2011 09:38

      bonjour,
      peut être il faut aussi demander l’avis de votre vétérinaire, pour voir si la bactérie est la ou non.
      les petits astuces qui peuvent aider existent en masse. par exemple mettre l’Aloe Vera sur les sabots tous les jours, ça renforce la corne. il existent des compléments d’alimentation spécial sabot , il faut faire attention qu’ils contiennent de la Méthionine (zoo-plus par ex), les produits de "Kevin Bacon" sont à conseiller aussi .... vous voyez on peut faire beaucoup de choses.
      pour aller plus loin dans les réponses, je vous conseille de vous inscrire sur notre forum et parler de votre problème. le forum est fait pour ça.

      Répondre à ce message

      • les Maladies du Sabot 4 novembre 2011 19:51

        Au bout d une semaine sans amelioration voir quelques degradations supplementaire,j ai fini pas faire passer le veterinaire qui ma dit contrairement au marechal ferrant que c etait bien un debut de fourmiliere. Donc il ma donner une solution a base de teinture d iode en spray et du dermogine en poudre a donner par voie orale pendant 8jours plus la continuation de la cure de biotine.Car il ma dit de faire attention car cela se propage rapidement. Je vous remercie pour vos conseils.

        Répondre à ce message




Thème Easysqueletting de Feminimix - Copyright Horse-village 2010 - Hébergé par Passion Cheval