Accueil » Equitation et travail » Education du cheval » Le travail à pied » Travail à pied et monte ’’normale’’
Exercice au sol

Travail à pied et monte ’’normale’’

Article du dossier Le travail au sol

Parmis les personnes qui font du travail à pied (ou tout ce qui s’appelle en général « éthologie »), beaucoup finissent par rencontrer des problèmes. Est-ce dû directement au travail qu’ils font ? Généralement non. Mais la cause se trouve dans la façon qu’ils considèrent « l’éthologie ».

Note : l’éthologie est une science, ici le terme servira à décrire ce qu’on appelle communément « l’équitation éthologique » mais pas la science, qui sort du domaine de cet article.

Ethologie et disciplines

Quel est le soucis ? Bien souvent, le travail éthologique est vu comme une discipline à part, que l’on pratique de temps en temps. Et c’est bien là le problème : l’éthologie n’est pas une discipline, mais une façon de voir les choses, quelle que soit la discipline (loisir, western, classique). On peut donc monter classique et éthologique en même temps!

Que faut-il donc faire ? Il faut penser « éthologique » dès qu’on est avec les chevaux, à pied comme à cheval, au travail comme au pansage… Bien souvent, on pense à ce que l’éthologie apporte au travail « normal », mais c’est plus que ça, il faut apporter de la COHERENCE !

Ainsi, où se trouve la cohérence entre le travail « classique » en longe (tourner avec des enrênements) et le travail sur le cercle à pied? Il n’y en a pas, donc le cheval ne comprendra pas… Vous ne pouvez pas lui demander de réfléchir le lundi et lui demander d’être une machine le mardi!

Donc pensez « éthologie » dans tout ce que vous faites !

Exemples

Premier exemple : votre cheval ne bouge plus en longe. Ne vous excitez pas dans tous les sens lorsqu’il refuse de bouger, il penserait que vous essayez de le désensibiliser. Au lieu de ça, utilisez la notion confort/inconfort en lui demandant un exercice qu’il connait mais difficile (comme bouger les hanches) en lui proposant de marcher au pas sinon.

Deuxième exemple : il vous fait toujours face. De même, ne vous mettez pas à l’arrière ou ne tendez pas la chambrière vers ses hanches lorsque vous le longez, il vous ferait face en pensant que vous voulez qu’il pousse ses hanches. Vous vous retrouveriez alors avec un cheval qui vous fait face, ne comprenant pas pourquoi vous vous énervez à chaque fois qu’il fait ce que vous lui demandez sans le vouloir….

Troisième exemple : il se bat contre la main. Si vous avez habitué votre cheval à être monté en légèreté sur le licol ou un système sans mors, et qu’ensuite vous montez avec des mains fortement au contact, votre cheval ne comprendra pas cette soudaine dureté! Donc pensez à avoir des mains douces, que vous soyez à pied, en dressage, à l’obstacle… Cela ne veut pas dire sans contact, mais avec un contact franc et doux.

Conclusion : l’éthologie au service de l’équitation

Les exemples sont nombreux, donc quand vous commencez à travaillez votre cheval de façon « éthologique », ne cloisonnez pas ce travail et appliquez-le tout le temps!

L’éthologie n’est pas une façon de monter qui s’opposerait au classique ou au western. D’ailleurs les chuchoteurs américains montent souvent western et les anciens maîtres (qui prônaient déjà les mêmes idées) pouvaient enchaîner sans soucis les reprises de dressage de haut niveau…

Donc pensez cheval tout le temps, quoi que vous fassiez. L’éthologie est une aide pour travailler un cheval, quelle que soit sa discipline, sa race, son passé… Ne vous en privez pas, mais pensez à changer vos (mauvaises) habitudes tout le temps, et pas seulement dans les séances marquées « éthologie » !!!

L’éthologie est un moyen de mieux communiquer avec son cheval, quelle que soit la discipline choisie, pas une nouvelle discipline!! Et vous devez l’appliquer TOUT LE TEMPS dès lors que vous commencez, la constance est une force que le cheval appréciera!!!

Parcourir le dossier<< Des pistes complémentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*