Obstacles du PTV et notation

Article du dossier Le PTV

Selon le niveau du TREC que vous faites, vous pouvez avoir de 12 à 18 difficultés parmi la trentaine possible. Les organisateurs peuvent compliquer certaines difficultés en rajoutant du décor autour (par exemple des bouquets de fleurs ou des trucs qui volent au vent), ou en les disposant sur le terrain de manière sympathique (par exemple une maniabilité en pente), mais ils ne peuvent pas inventer de nouvelles difficultés.

Chaque difficulté est notée sur 10, ce qui vous donne un score global sur 120 à 180 selon le niveau.

Pénalités générales

Il y a certaines fautes qui peuvent vous faire perdre des points sur votre total au PTV :

* une erreur de parcours non rectifiée : élimination (donc 0)

* une chute du cheval et / ou du cavalier : -30 points sur le total (mais pas d’élimination, quelque soit le nombre de chute)

De plus, quelque soit l’obstacle, la brutalité et le franchissement dangereux mènent à une note de 0 sur la difficulté en cours.

Enfin, pour tous les obstacles, sont considérés comme :

* refus : si le cheval recule un pied devant la difficulté (l’arrêt n’est donc pas un refus, si le cheval se déplace latéralement devant non plus, mais s’il recule alors c’est un refus)

* dérobade : si le cheval oblige son cavalier à le représenter devant l’obstacle (donc tant qu’on est loin et qu’on ne doit pas revenir sur l’obstacle, on peut slalomer autant qu’on veut)

* volte : si le couple recoupe le tracé qu’il a effectué depuis le dernier obstacle.

Ces trois erreurs sont considérés comme des fautes.

A haut niveau, un style médiocre pourra amener à une note de style négative (-2 au pire).

Obstacles sautant

L’allure n’a pas d’influence sur la note, ce qui compte c’est la franchise du cheval qui doit sauter l’obstacle. Le changement d’allure à l’abord, le saut de pied ferme et le petit pied ne sont pas pénalisés.

La note est sur 7 (passage réussi en SAUTANT, enjamber ne compte donc pas) à laquelle on rajoute de 0 à 3 points de style (3 : passage fluide et net, 0 : passage un peu “olé olé”, par exemple un cheval qui slalome devant l’obstacle ou un cavalier qui prend un taxi).

On retranche ensuite 3 points pour chaque erreur : refus, volte ou dérobade.

On peut donc tout à fait venir au trot, avoir un cheval qui s’arrête pour sentir devant, puis sauter de pied ferme et avoir une très bonne note.

Difficultés de cette catégorie :

– contrebas en selle

– contrehaut en selle

– fossé en selle

– haie vive

– passage de sentier

– tronc d’arbre en selle

Difficultés à contrat d’allure

Pour ces difficultés, le but est d’aller à l’allure la plus haute possible. Ainsi, on est noté sur 10 au galop, 7 au trot et 4 au pas. Seule l’allure la moins rapide utilisée pendant le franchissement est comptée. Des fanions indiquent le début et la fin de la difficulté.

On enlève ensuite 3 points par erreur :

– volte, refus, dérobade

– changement d’allure (la reprise de l’allure initiale n’est pas considérée comme un 2ème changement d’allure)

– toucher le dispositif (par exemple, toucher les piquets au slalom) ou le faire tomber (par exemple, faire tomber une branche basse)

Attention : si on rentre au galop, et qu’on passe au trot au milieu, on est noté sur 7 (allure la moins haute : trot) et on perd 3 points pour un changement d’allure, ce qui fait 4/10. Si on avait directement tenté au trot, on aurait eu 7/10…

Toute sortie du dispositif amène à la note 0 (car c’est considéré comme une non réussite). Toucher les barres à la bordure maraîchère est donc une faute (-3) mais en sortir est un échec (donc 0/10).

Difficultés de cette catégorie :

– bordure maraîchère en selle

– branches basses en selle

– ruelles : en double U, en L, en U, en Z

– slalom

– trèfle

Difficultés à allure constante

Sur ces difficultés, l’allure choisie ne compte pas, mais il est important de la conserver du début à la fin.

On est donc noté sur 7, avec une note de style sur 3 (progression régulière et dans l’axe), et on enlève 3 points par erreur : volte, dérobades, refus, mais aussi changement d’allure.

Toute sortie du tracé amène à la note 0.

Faire toute la difficulté au pas amène donc à une note de 10, mais essayer au trot et repasser au pas au milieu amène à une note de 4… Il est donc important de choisir la bonne allure selon son cheval, pour bien la maintenir toute la difficulté.

Difficultés de cette catégorie :

– chapeau de gendarme

– doline

– plan ascendant en selle

– plan descendant en selle

Difficultés à allure imposée : le pas

Pour ces difficultés, il n’y a pas à réfléchir : il faut les passer au pas. Tout passage au trot ou tout arrêt est considéré comme une faute, voire comme un franchissement dangereux (par exemple trotter sur la passerelle).

Les erreurs sont pénalisées de 3 points : volte, refus, dérobade, changement d’allure.

Ces difficultés sont notées sur 7 avec une note de style.

Difficultés de cette catégorie :

– escalier descendant en selle

– escalier montant en selle

– barrière (à laquelle on rajoute comme faute le lâcher de la barrière)

– gué

– maniabilité en selle (à laquelle on rajoute comme faute le fait de faire tomber ou toucher un bout)

– passerelle en selle

– reculer en selle (bon, là c’est particulier, l’allure imposée est le reculé)

Difficultés en main : généralités

Le cavalier doit rester devant son cheval et le tenir par les rênes (il peut défaire les mousquetons si besoin).

Le cheval n’a pas le droit de dépasser son cavalier, sinon c’est considéré comme un franchissement dangereux (0/10).

En plus, s’ajoute une pénalité de 1 point si les étriers sont laissés battants. il faut OBLIGATOIREMENT les croiser sur la selle avant tout franchissement.

Difficultés en main avec contrat d’allure

Il choisit de faire la difficulté au pas (note sur 7) ou au trot (note sur 10). C’est l’allure la plus lente qui sert pour la notation. La reprise de l’allure initiale n’est pas comptée comme un 2ème changement d’allure.

Fautes possibles :

– toucher le dispositif

– changement d’allure du cheval (sauf au pied des sautants)

– volte, refus, dérobade

Erreurs menant à la note 0 :

– cheval qui dépasse son cavalier

– sortie du dispositif

Difficultés de cette catégorie :

– bordure maraîchère en main

– branches basses en main (à laquelle on rajoute comme faute toute barre tombée)

Difficultés en main à allure constante

L’allure ne compte pas, mais il faut que cette allure soit maintenue du début à la fin du dispositif. La note est sur 7, avec 3 points de style.

Fautes (-3 points) :

– changement d’allure

– toucher le dispositif

– voltes, refus, dérobades

Erreurs menant à 0/10 :

– franchissement dangereux (cheval qui double son cavalier)

– sortie du dispositif

Difficultés de cette catégorie :

– plan ascendant en main

– plan descendant en main

Difficultés en main sautantes

Comme pour les sautants en selle, l’allure ne compte pas. La note est sur 7 pour le franchissement, avec une note de style sur 3. Le saut de pied ferme et le petit pied sont autorisés.

Fautes (-3 points) :

– voltes, refus, dérobades

Erreurs menant à 0/10 :

– franchissement dangereux (cheval qui double son cavalier)

Difficultés de cette catégorie :

– contrebas en main

– contrehaut en main

– fossé en main

– tronc d’arbre en main

Difficultés en main à vitesse imposée : le pas

La notation est identique à celle des difficultés à vitesse imposée en selle, à laquelle se rajoute les pénalités d’étriers battants et le risque de se faire dépasser.

Difficultés de cette catégorie :

– escalier descendant en main

– escalier montant en main

– maniabilité en main

– passerelle en main

– reculer en main (avec comme allure imposée le reculer bien sûr)

– le van (note sur 7 + style, il faut charger, faire un temps d’arrêt de 5sec puis décharger)

Difficultés spéciales

Ces trois difficultés ont une notation particulière :

l’immobilité : le cheval doit rester 10sec dans un cercle, son cavalier à l’extérieur d’un deuxième cercle. Toute seconde d’immobilité apporte 1point. Le comptage s’arrête lorsque le cheval quitte son cercle ou si le cavalier bouge

l’immobilité en selle : le principe est le même, le cavalier sur son cheval, rênes posées. On arrête le chrono lorsque le cheval sort du cercle ou lorsque le cavalier reprend les rênes

le montoir : le cheval doit rester immobile ou dans un petit cercle (selon le niveau), et le cavalier doit monter du coté imposé (généralement à droite). La difficulté est notée sur 7 avec 3 points de style. Les erreurs comme la sortie d’un pied du cercle ou un pied bougé (selon le niveau) enlèvent 3 points. Le montoir est considéré fini quand le cavalier a chaussé ses 2 étriers.

Parcourir le dossierPTV : Les sautants en selle >>
Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *