Wild Cow Milking

Article du dossier Disciplines Rodéo

A l’époque des « vrais » cow-boys et de la migration des milliers de têtes de bétail, le « wild cow milking » se pratiquait très souvent. La triste cause était souvent la mort d’une vache, et le lait était nécessaire pour nourrir le veau orphelin.

Pour l’événement il faut une équipe de quatre. Deux en selle pour assurer le « roping » et deux à pied, un pour tenir le seau (le runner) et un pour traire. Le jeu commence après le signal du juge.

La vache est libérée et l’horloge est mise en route. Les ropers s’approchent de la vache pour l’attraper. Il est important que la riata (le lasso) tombe autour du cou, la vache doit « regarder » à travers la boucle. Au cas où le premier roper loupe son coup, c’est au tour du deuxième. Il n’est pas permis de refaire l’essai. Le lasso ne doit plus être fixé à la corne quand la traite commence.

Bien sûr, il n’est pas demandé de faire une traite complète, une petite quantité de lait dans le seau ou autre récipient suffit. Le lasso ne doit plus être sur la vache quand le runner (avec le lait) rentre dans l’espace du juge. En retournant le récipient, le lait doit couler, et le temps est arrêté dès que le juge donne le signal. Normalement la limite de temps est de deux minutes.

La maltraitance de la vache, ou le fait de la traîner ou de la tirer avec la corde, est interdite sous peine de disqualification.

Parcourir le dossier<< Bull RidingTeam Roping >>
Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *