Accueil » Matériel » Matériel d’équitation » Entretien du matériel » Récupérer des (très) vieux cuirs (astuce)

Récupérer des (très) vieux cuirs (astuce)

Nettoyage d’une selle western avec la technique du vinaigre:

Depuis plusieurs mois, ma selle était en train de moisir dans un coin du garage (très humide suite à une inondation + une mauvaise isolation). Je ne m’en servais plus car cette selle m’inspirait trop de dégoût… Donc j’attendais que les beaux jours reviennent pour pouvoir la nettoyer et la faire sécher correctement, sans risque qu’elle ne moisisse de nouveau juste après…

On pouvait constater une présence intense de moisissures et même, il me semble, de salpêtre, je pensais presque que cette selle était fichue… et plus je la regardais de près, et plus je me disais qu’il y avait peu d’espoir…

Alors quand le beau temps est revenu, j’ai sorti ma selle sur un tréteau et j’ai attaqué le travail !

Il m’a d’abord fallu trouver du matériel, mais c’est très rudimentaire :

-plusieurs vieux chiffons propres

– un pulvérisateur (mais vous pouvez aussi bien récupérer un bidon de produit genre lave-vitres)

– une bouteille de vinaigre d’alcool (environ 30cts d’euro)

– de l’eau

Première phase : avec un vieux chiffon j’essuie le plus gros (poussière + moisissures + salpêtre…).

Deuxième phase : avec un autre chiffon imbibé d’eau cette fois, je frotte un peu plus en profondeur et dans les recoins.

Troisième phase : je remplis mon vaporisateur avec moitié eau / moitié vinaigre blanc, je pulvérise abondamment, et ce, plusieurs fois de suite. Ne pas pulvériser le siège s’il n’est pas en cuir, ça ne l’abîmera pas forcément mais ce n’est pas la méthode adaptée à cette matière, il vaut mieux frotter à la main pour enlever la poussière puis nettoyer à l’éponge mouillée.

Quatrième phase : une heure après, je prends un autre chiffon, je re-vaporise légèrement, et je frotte un peu en même temps afin de faire partir toutes les cochonneries qui stagnent sur les parties en cuir.

Cinquième phase : je pulvérise une dernière fois mon mélange, j’essuie bien avec un chiffon propre et sec et je laisse sécher à l’air quelques heures (attention, ne pas laisser en plein soleil l’été quand il fait très chaud). Puis je rentre ma selle à l’abri.

Sixième phase : quelques jours après, je passe un coup de graisse, sans trop en mettre, juste manière de raviver le cuir, puis je range au sec.

…et voilà la preuve en photos qu’on peut récupérer une selle même quand il y a peu d’espoir !

2 plusieurs commentaires

  1. leila-steff@hotmail.fr

    Bonjour,

    Superbe selle et beau travail !

    J’ai récupéré des chevillères de cavaliers (pas sur que ce soit le bon terme, mais je ne suis pas cavalière c’est pour faire un cadeau à une amie) J’ai bien compris le système du vinaigre. Mais quelle graisse utiliser : de la vaseline, de l’huile …

    Merci pour vos conseils !

  2. Bonjour, je pense utiliser cette technique qui à l’air de très bien fonctionner pour récupérer un ancien matériel d’attelage, mais il est très vieux (entre 20 et 40 ans qu’il traîne dans une remise…) est-ce-que ça marchera quand même?? Merci.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*