Accueil » Soins et santé » Médecines Alternatives » Phytothérapie » le Miel et ses bienfaits

le Miel et ses bienfaits

« [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : » Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. ” (Sourate an-Nahl, versets 68-69)

Le miel se compose de sucres tels le glucose et le fructose et de minéraux tels le magnésium, le potassium, le calcium, le chlorure de sodium, le soufre, le fer et le phosphate. Il contient plus ou moins, selon la qualité du nectar et du pollen, les vitamines B1, B2, C, B6, B5 et B3. Outre ces composants, on trouve dans le miel du cuivre, de l’iode, et du zinc en moindre quantité, ainsi que plusieurs sortes d’hormones.

Miel et Cicatrisation :

Le miel est considéré comme un remède précieux pour le traitement des brûlures, des blessures chirurgicales infectées et des ulcères de décubitus. Le miel est très visqueux, capable ainsi d’absorber l’eau entourant les tissus en inflammation. La cicatrisation est souvent et malheureusement plus sujette à complications chez le cheval que chez les autres espèces domestiques, particulièrement en ce qui concerne les plaies au niveau des membres. Les lacérations chroniques constituent une « vraie plaie » pour le cheval, son propriétaire et le praticien. Complications les plus fréquentes :

Une formation insuffisante de tissu de granulation peut mener à deux types de complications : déhiscence ou rupture d’une plaie : survient le plus souvent suite à une laparotomie. L’ulcère est la conséquence d’une vascularisation inadéquate : survient surtout en partie distale des membres.

Propriétés physiques et chimiques du miel qui favorisent la cicatrisation :

– antibactérienne

– action de débridement

– anti-inflammatoire

– stimulation de la croissance tissulaire

Le miel est considéré comme un émolient : il relâche les tissus enflammés et les ramollit. Ainsi toutes les cloques survenant à la suite d’une brûlure ou d’une piqûre d’insecte peuvent être traitées avec du miel.

Comment l’utiliser :

 localement : nettoyage et désinfection de la plaie, puis sécher la plaie avec des compresses sèches. Appliquez le miel et mettez un bandage léger, qui laisse respirer la plaie. Traitement à renouveler tous les jours jusqu’à guérison.

(il va de soi que s’il ne s’agit pas d’un petit bobo, le vétérinaire doit être appelé)

autres bienfaits (même pour les humains)

Assimilation aisée : contenant des molécules de sucre pouvant se transformer en d’autres sucres (par exemple le fructose en glucose), le miel est facilement assimilé par les estomacs les plus sensibles, en dépit de sa teneur élevée en acides. Il facilite le fonctionnement des reins et des intestins.

Contient peu de calories : pour une même quantité de sucre donnée, le miel contient 40% de moins de calories. Par ailleurs, il contient une grande teneur énergétique et ne favorise pas la prise de poids.

Fluidité sanguine : mélangé à l’eau, le miel se répand dans la circulation sanguine en 7 minutes. Ses molécules dépourvues de sucre rendent le cerveau, premier consommateur de sucre, plus performant.

Supporte la formation de sang : le miel fournit une partie importante de l’énergie requise par le corps pour la formation du sang, dont il facilite par ailleurs le nettoyage et facilite la circulation, qu’il règle. Il préserve également des problèmes capillaires et de l’artériosclérose.

Propriété bactéricide : on appelle « effet d’inhibition » la propriété bactéricide du miel. Des expériences ont prouvé que cet effet double lorsque le miel est dilué avec de l’eau. Il est très intéressant de noter que des abeilles nouvellement nées dans la colonie sont nourries avec du miel dilué par les abeilles responsables de leur surveillance – comme si elles connaissaient cette qualité du miel.

Gelée Royale : la gelée royale est une substance produite par les abeilles ouvrières à l’intérieur de la ruche. Elle se compose de sucre, de protéines, de graisses et de beaucoup de vitamines. Elle est utilisée quand le corps est affaibli ou dans les problèmes provoqués par le vieillissement des tissus.

Miel d’Acacia : calmant, reconstituant, régulateur intestinal.

Miel de bourdaine : améliore le transit, soulages les gastrites.

Miel de Bruyère : antianémique, diurétique, antirhumatismal, conseillé en cas d’état de fatigue, de convalescence ou d’affections des voies urinaires.

Miel de Châtaignier : améliore la circulation sanguine.

Miel d’Eucalyptus : antiseptique général des voies respiratoires et urinaires.

Miel de Garrigue : tonique et fortifiant.

Miel d’Oranger : sédatif nerveux, calmant pour les enfants, antispasmodique.

Miel de Romarin : cholagogue, stimule les fonctions hépatiques, conseillé aussi en cas d’asthme, de difficultés digestives.

Miel de Thym : antiseptique général, stimule les fonctions digestives, tonifiant, facilite la récupération physique. Excellent en cas de grippe.

Miel de Tilleul : sédatif nerveux, favorise le sommeil, calme les migraines et les douleurs diverses.

Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *