Accueil » Hommes et Chevaux » Reportages et Interviews » Gene Glasscock, ou 20.000 miles

Gene Glasscock, ou 20.000 miles

A notre époque il n’existe plus beaucoup de gens qui, arrivés à un certain âge, continuent de vivre leur passion. Un exemple hors du commun est Gene Glasscock. Déjà dans les années 1980, Gene a montré ses capacités en chevauchant avec son Quarter horse « Cactus », du cercle Arctique au Canada les 12000 miles (19200 km) pour arriver à l’équateur, en Equador.

Inspiré par les « Overland Westerners », Gene décida en 2002 de refaire le trajet, un voyage qui commence à Denver (Colorado) pour finir à Columbus (Ohio). (Les « Overland Westerners », ont vécu cette expérience à trois, dans les années 1912. Les efforts des trois hommes n’étaient vraiment pas vus d’un œil agréable par la population, qui les ont plutôt qualifiés de « clochards » à cheval.) 32000 km à cheval, pour visiter 48 états et leurs capitales, aux Etats-Unis, un voyage qui va durer 3 ans. Pendant son voyage, il collecte des fonds pour permettre à des enfants désavantagés du Paraguay de faire des études aux Etats-Unis. Pari tenu, Gene répond lors d’un interview, que d’après lui, d’autres devoirs lui sont réservés.

Le voyage des 48 villes terminé en décembre 2005, Gene Glasscock se repose quelques mois pour reprendre la selle à nouveau en juillet 2007 pour un autre voyage à cheval, le Pacific Cascade Crest Trail.

Dans le monde des « Long Riders », les projets comme ça ne sont pas rares, et les voyages de Gene Glasscock nous montrent que notre passion, peu importe la discipline, n’a pas d’âge.

J’ai choisi Gene Glasscock parce que c’est un personnage exceptionnel guidé par sa passion et son amour pour les chevaux, mais aussi son goût pour l’aventure, il laisse participer tous les amateurs des voyages à cheval, sans vouloir s’enrichir comme beaucoup de ses confrères, qui vous laissent participer aussi… si vous achetez leur livre.

NS: il ne faut pas toujours aller loin pour trouver des gens courageux, qui vivent leur rêve. Un très joli exemple est JESSICA BIGLER, une jeune femme de la Suisse, qui fait une voyage de la Suisse vers l’Angleterre en traversant la France. Une aventure hors du commun, elle le fait en autonomie, un effort incroyable. Pour les intéresses, vous pouvez suivre son aventure sur http://www.suisseirlande.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*